background preloader

Théâtre médiéval

Facebook Twitter

Le théâtre polémique français (1450-1550) La période 1450-1550 est l’heure de gloire du théâtre médiéval.

Le théâtre polémique français (1450-1550)

C’est dans sa fonction polémique que l’on arrive à retrouver son ancrage local ou régional, que l’on arrive à mieux cerner le côté événementiel des représentations, au-delà des questions génériques et typologiques. Si l’on veut déterminer la place de la polémique sur la scène, la seule approche possible paraît bien être un retour aux sources et une évaluation de la représentativité des sources.

Moralité (théâtre) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Moralité (théâtre)

Cet article concerne le genre littéraire et théâtre. Pour le concept moral, voir Moralité. La moralité est un genre littéraire et théâtral du Moyen Âge et du XVIe siècle, didactique et allégorique. Elle met en scène des personnages allégoriques, représentant les vices et vertus des hommes ainsi que les défauts de la société ; le thème central est l’antagonisme entre Bien et Mal. Cette forme dramatique apparaît à la fin du XIVe siècle[1] et se développe au XVe siècle surtout en France et en Angleterre ; elle disparaît après les années 1550-1560. La moralité veut donner du monde une explication allégorique et proposer au spectateur des choix moraux et existentiels, en lui faisant comprendre la « senefiance », le sens caché des forces qui gouvernent son existence. Les pièces sont de taille très variable : Schéma dans le manuscrit du Château de Persévérance, montrant la disposition des mansions. Farce (théâtre)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Farce (théâtre)

Pour les articles homonymes, voir Farce. La farce est un genre théâtral né au Moyen Âge, qui a comme but de faire rire et qui a souvent des caractéristiques grossières. Drame liturgique. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Drame liturgique

On trouve en 1514 une forme absolue de drame liturgique à Bolzano avec près d'une centaine d'« acteurs ». Principaux drames liturgiques : Miracle (littérature) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Miracle (littérature)

Le miracle est une composition de forme généralement théâtrale, en vers (entre 800 à 3300), représentant une action humaine où l'élément divin apparaît dans le dénouement. Le plus souvent, c'est une intervention de la Vierge, parfois des Saints. Les miracles se jouent au XIIIe et XIVe siècles. Les miracles, généralement dramatiques, peuvent parfois être narratifs ; le plus célèbre recueil de miracles narratifs est celui de Gauthier de Coincy, mort en 1236, et qui comprend 30 000 vers. Principaux miracles : Le Jeu de saint Nicolas de Jean Bodel, représenté à Arras vers 1200 ;Le Miracle de Théophile de Rutebeuf, du troisième quart du XIIIe siècle ;Les Miracles de Notre-Dame (quarante miracles constituant le répertoire d'une confrérie parisienne du XIVe siècle).

Passion (théâtre) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Passion (théâtre)

Pour les articles homonymes, voir passion. Les représentations de Passions au XIVe siècle devant le parvis des cathédrales sont à l'origine du théâtre que nous connaissons aujourd’hui (Georges Duby, le Temps des cathédrales). Une Passion est représentée à Oberammergau en Allemagne, dans le sud de la Bavière, tous les dix ans depuis 1633 (pendant la guerre de Trente Ans), date à laquelle il y eut une peste dans le village.

La dernière représentation a eu lieu en 2010. À Paris, dans le quartier de Ménilmontant, une représentation a lieu chaque année depuis 1932 (c'est la plus vieille pièce de théâtre de Paris) Sous le nom « Europassion », la Société européenne des joueurs de Passion fut créée à Esparrago (Catalogne, Espagne) en 1982. L’association a aussi créé une revue, Levate. Mystère (théâtre) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Mystère (théâtre)

Pour les articles homonymes, voir Mystère. Après une toute petite parenthèse, le théâtre renaît en Europe occidentale vers le Xe siècle lorsque la liturgie pascale commence à être agrémentée dans certaines églises de passages dramatiques, le plus ancien étant le Quem Quaeritis. « Qui cherchez-vous, servantes du Christ ? » demande un ange aux trois Marie venues se recueillir devant le sépulcre où le corps du Christ a été enseveli. « Jésus de Nazareth » répondent les saintes femmes auxquelles l'ange annonce alors la résurrection [1],[2]. Le manuscrit de la Regularis Concordia rédigé à la fin du Xe siècle par l'évêque de Winchester donne sur ce passage de précieuses indications scéniques[2]. Ce premier Quem quaeritis inspire ensuite les jeux de la Nativité, l'ange s'adressant cette fois aux bergers puis aux rois mages[2]. Voir autrement le théâtre du Moyen-Âge et de la Renaissance.

Théâtre français du moyen âge. Bases de données et outils. Ce travail est le résultat et la diffusion d’un projet de stage Erasmus réalisé par Susanna Scavello (Université de Turin) à l’Irht.

Théâtre français du moyen âge. Bases de données et outils

Ce bilan est arrêté au 31 mai 2015. Il doit être complété par la consultation des sites généralistes mentionnés infra. Études générales sur le théâtre du Moyen Âge Éditions critiques récentes Études ciblées Outils informatiques Sites d’information et d’orientation critique Bases de données sur le Théâtre français médiéval Hors des frontières de France. Théâtre médiéval; textes et liens. Nous tenterons de mettre en place sur ce site des textes théâtraux du Moyen Âge et du XVI esiècle, en présentant Andreo, Benjamin; Universite de Nancy, France [b.andreo@laposte.net] La Passion de Greban.

théâtre médiéval; textes et liens

Angoulvant, Françoise; Université du Mans, France [fr.angoulvant@wanadoo.fr] Mystères dans le Maine Ashley, Kathleen; University of Southern Maine, USA [rxs273@maine.maine.edu] Drames bibliques; rapports entre représentations et société Beck, Jonathan; University of Arizona, Tucson, USA [beckj@u.arizona.edu] Moralites Bell, John; New York University, USA [bellj@acfcluster.nyu.edu] Bordier, Jean-Pierre; Universite de Tours, France [bordier@balzac.univ-tours.fr] Theologie des Mysteres de la Passion. Bouhaïk-Gironès, Universite de Paris [bouhaik@club-internet.fr] La Bazoche. Un théâtre français du Moyen Âge ? Voir M.Bouhaïk-Gironès, V.

Un théâtre français du Moyen Âge ?

Dominguez et J.Koopmans dir., Les Pères du théâtre médiéval. Examen critique de la constitution d’un savoir académique, Rennes, 2010. Pour tous compléments bibliographiques, nous renvoyons à la base de données en ligne, en accès public, Performances en France au Moyen Âge: dans son état actuel, elle présente le réservoir de références le plus complet et le plus facilement accessible à ce jour. Le théâtre médiéval, le tragique et le comique : réflexions sur la définition des genres. Avant de regarder comment tragique et comique s’articulent, se « lient » dans le théâtre médiéval, il convient de définir les deux termes proposés par le titre du colloque. En effet « tragédie » et « comédie » sont des mots étrangers au théâtre médiéval. On distingue depuis la fin du XIXe siècle un théâtre religieux et un théâtre profane [1].

Théâtre au Moyen Âge. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le théâtre au Moyen Âge se présente sous des formes multiples et souvent peu institutionnalisées : quasiment aucun édifice réservé à cet art ne nous est parvenu et les gens de théâtre (acteurs, dramaturges) n'étaient pas considérés comme des artistes de premier plan. Les pièces de théâtre se jouaient en extérieur.

Histoire[modifier | modifier le code] Le théâtre fut un art important pendant tout le Moyen Âge, mais peu de traces nous en sont restées, les textes étant peu (et mal) édités et les équipements éphémères. Nombre de ces genres sont des descendants plus ou moins directs de genre théâtraux antiques, plus ou moins influencés par des cultures nordiques ou d'Europe orientale.

Le Corpus du Théâtre religieux français du Moyen Âge. La distribution du contenu de ce site est permise à l'usage des étudiants, chercheurs et du public général. Toute impression ou reproduction à des fins commerciales est expressément interdite. ©1998 Graham A. Runnalls (Revu et corrigé juillet 2004) Les textes sont groupés d'abord selon les genres traditionnels, qui coïncident en gros avec les siècles: (I) les Jeux Religieux des XIIe et XIIIe siècles; (II) les Miracles et autres drames religieux du XIVe siècle; (III) les Mystères des XVe et XVIe siècles. Nous ajoutons à la fin (IV) quelques pièces de théâtre religieuses difficiles à classer mais que nous avons exclues de notre corpus de mystères.