background preloader

Teotihuacan

Facebook Twitter

Les pyramides de Teotihuacán. Teotihuacán est sans conteste le site précolombien le plus fameux et le plus grandiose...

Les pyramides de Teotihuacán

L'endroit, situé dans la vallée de San Juan, à 50 kilomètres au nord-est de Mexico, comprend notamment deux pyramides monumentales qui font immédiatement penser à leurs cousines égyptiennes. Teotihuacán, c'est un mot nahuatl, la langue que parlaient les Aztèques. On peut le traduire par « la cité où les Hommes se transforment en dieux ». La légende raconte que c'est là que les dieux se réunirent pour créer le Soleil et la Lune. En remerciement pour tant de générosité, les Hommes construisirent deux temples à la mesure de cette puissance divine. Les historiens estiment que le site a été fondé en 200 avant J. La principale avenue centrale de la cité, l'allée des Morts, artère pavée sur 4 km de long, est aujourd'hui encore bordée d'une architecture cérémoniale impressionnante, comprenant les immenses pyramides du Soleil et de la Lune, la première étant la troisième plus grande au monde par sa taille.

Cité préhispanique de Teotihuacan. Pre-Hispanic City of Teotihuacan The holy city of Teotihuacan ('the place where the gods were created') is situated some 50 km north-east of Mexico City.

Cité préhispanique de Teotihuacan

Built between the 1st and 7th centuries A.D., it is characterized by the vast size of its monuments – in particular, the Temple of Quetzalcoatl and the Pyramids of the Sun and the Moon, laid out on geometric and symbolic principles. As one of the most powerful cultural centres in Mesoamerica, Teotihuacan extended its cultural and artistic influence throughout the region, and even beyond. La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0 Cité préhispanique de Teotihuacan Cité sainte située à une cinquantaine de kilomètres de Mexico, édifiée entre le Ier et le VIIe siècle, Teotihuacan, « lieu où sont créés les dieux », se caractérise par les très grandes dimensions de ses monuments dont les plus célèbres sont le temple de Quetzalcoatl et les pyramides du Soleil et de la Lune, et par leur ordonnance géométrique et symbolique.

特奥蒂瓦坎. Pyramide de la Lune. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Pyramide de la Lune

La pyramide de la Lune est le second plus grand édifice du site archéologique de Teotihuacan au Mexique, après la pyramide du Soleil. Elle se situe au nord de l'allée des Morts et mesure 46 mètres de haut[1]. Architecture[modifier | modifier le code] Les fouilles menées en 1998 ont permis de vérifier que, contrairement à la pyramide du Soleil et à l'instar de nombreuses autres pyramides méso-américaines, elle est le résultat de la superposition de plusieurs monuments : les archéologues ont dénombré pas moins de sept phases de construction[2]. En creusant des tunnels dans la pyramide, les archéologues Subiro Sugiyama et Rubén Cabrera Castro ont découvert une tombe correspondant à la quatrième phase. Il a été établi que ces pyramides successives ont été érigées tous les 52 ans, cycle qui correspond au retour du calendrier religieux (260 jours) sur les mêmes jours du calendrier terrestre (365 jours)[3].

Pyramide du Soleil. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Pyramide du Soleil

Architecture[modifier | modifier le code] La construction a débuté lors de la phase Tzacualli (1-150 après J.C.), épisode durant lequel Teotihuacan commence à s'imposer comme la ville majeure de Mésoamérique. Elle mesure 65 mètres de hauteur selon l'INAH[3],[2],[4] et Laurette Séjourné[5], mais selon le géomètre Mark Reynolds la hauteur exacte est de 233,5 pieds (soit environ 71 mètres)[6]. Son escalier monumental comporte 245 marches[7]. En 1971, de nouvelles fouilles et des études mettent en évidence une grotte sous la pyramide. Annexes[modifier | modifier le code] Bibliographie[modifier | modifier le code] (es) Laurette Séjourné, Teotihuacan, capital de los Toltecas, Siglo XXI,‎ , 289 p. Notes et références[modifier | modifier le code] Teotihuacan. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Teotihuacan

Teotihuacan (qui s’orthographie également Teotihuacán[1], avec un accent sur la dernière syllabe, même si cela ne correspond pas à la prononciation en nahuatl[2]), est un important site archéologique de la vallée de Mexico, contenant certaines des plus grandes pyramides méso-américaines jamais construites en Amérique précolombienne. Outre ses structures pyramidales, Teotihuacan est également connue pour ses grands complexes résidentiels, sa chaussée des Morts, et ses nombreuses peintures murales aux couleurs bien conservées.

La ville a sans doute été construite aux environs de 200 av. J. -C., et habitée jusqu'à sa chute entre les VIe et VIIe siècles. La cité se trouve à l'emplacement actuel des municipalités de San Juan Teotihuacán et de San Martín de las Pirámides, situées dans l'État de Mexico au Mexique, à environ 40 kilomètres au nord-est de la ville de Mexico et couvre une superficie totale de 82,66 km2 ( phase Patlachique (100 av.