background preloader

Steampunk

Facebook Twitter

Steampunk : un nouveau genre pour la littérature de l’imaginaire ? – Monde du Livre. Montre à gousset, par Mphotographe (CC BY-NC) Depuis quelques années, un nouveau courant littéraire s’est démocratisé au sein de ce que l’on nomme la littérature de l’imaginaire : le steampunk.

Steampunk : un nouveau genre pour la littérature de l’imaginaire ? – Monde du Livre

Le terme reste assez mystérieux, nous allons donc tenter de le définir et de relater son évolution. La littérature de l’imaginaire Nous pouvons définir la littérature de l’imaginaire comme une littérature regroupant de nombreux genres différents, ayant comme point commun de situer leurs récits dans un univers différent de notre réalité. Les plus connus sont le fantastique, la science-fiction et la fantasy (appelée parfois « littérature fantaisie » ou « littérature du merveilleux ») : Le fantastique situe l’action dans notre univers réaliste, mais ce dernier va peu à peu se faire contaminer par le surnaturel, les personnages mettant souvent en doute leur santé mentale puisque l’action se passe dans un univers réaliste (Le Horla de Maupassant (1886 − 1887), les romans de H.

10 livres steampunk incontournables. Voici 10 incontournables du Steampunk (parmi d’autres...)

10 livres steampunk incontournables

Le cycle d’Oswald Bastable de Michael Moorcock (1971) Oswald Bastable est un jeune capitaine britannique propulsé à travers le temps grâce à une étrange machine de son invention. Sept décennies plus tard, il débarque en 1973, dans un monde qui n’est pas tout à fait le notre... Les deux guerres mondiales n’ont pas eu lieu, les Empires coloniaux sont encore en place et de fiers dirigeables aux allures futuristes traversent le ciel. Mais il va vite découvrir que tout n’est pas parfait. Le steampunk, entre fantasy et science-fiction. Il n’y a pas longtemps, j’essayais de vous parler en un seul article du vaste genre de la fantasy.

Le steampunk, entre fantasy et science-fiction

S’il y aurait encore beaucoup à en dire, beaucoup de références à citer et de détails sur lesquels s’appesantir, il avait au moins un mérite : celui de bien faire comprendre à quel point il est difficile de catégoriser les divers styles et courants qui alimentent le genre. Enfin, j’espère. Un de mes premiers réflexes est d’établir une frontière entre fantasy et science-fiction, qui sont les deux genres phares du petit monde joyeux des littératures de l’imaginaire. C’est assez simple de réussir à les opposer si on part sur un principe : la fantasy s’apparenterait au passé, tandis que la science-fiction serait relative à toute idée de futur. Ça marche la plupart du temps.

Peut-être que ce mot vous parle – si vous n’êtes pas déjà complètement fans et cosplayé-e-s en victorien-ne-s un poil déjanté-e-s à chaque Comic Con. Dieselpunk. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Dieselpunk

Le dieselpunk est un rétrofuturisme, dérivé du steampunk. Le terme a été inventé en 2001 par Lewis Pollack pour caractériser le genre de son jeu de rôle, Children of the Sun[1],[2]. Description[modifier | modifier le code] Les thèmes habituellement traités sont les suivants : La course à l'espace, conquête du cosmos et thème également très présent dans le spacepunk.La course aux armements, la recherche et le développement continus des nouveaux systèmes d'armes.La peur rouge, crainte de l'intrusion communiste suscitant l'hystérie collective.La banlieue, restructuration de la société dans des nouveaux développements communautaires.La puissance nucléaire, l'annonce d'un nouvel âge de puissance et de technologie.La Troisième Guerre mondiale, la possibilité de son émergence.Le triomphe du IIIème Reich et de ses alliés et le monde qui en découle.

Les domaines d'expression du genre dieselpunk[modifier | modifier le code] Steampunk. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Steampunk

Rassemblement de passionnés en costume. Steampunk est le nom d'un courant essentiellement littéraire dont les intrigues se déroulent dans un XIXe siècle dominé par la première révolution industrielle du charbon et de la vapeur (steam en anglais). Il s'agit d'une uchronie faisant référence à l'utilisation massive des machines à vapeur au début de la révolution industrielle puis à l'époque victorienne. Londres victorien, énergie vapeur, renversement social : les rouages du steampunk. « The Order », « Code Name : S.T.E.A.M. », ces jeux embrassent l'étiquette du genre « steampunk » et s'en servent parfois comme d'un argument de vente.

Londres victorien, énergie vapeur, renversement social : les rouages du steampunk

Mais qu'est-ce qu'on entend par ce mot obscur apprécié des fans de culture populaire ? Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Benjamin Benoit Imaginez un Londres d'époque victorienne alternatif. Des machines volantes parcourent le ciel, le métro existe, mais il fonctionne à l'énergie vapeur, comme les autres moyens de transport, les ordinateurs, toute la technologie y fonctionne, sans l'électricité bien de chez nous.

Des luttes de pouvoir renversent l'ordre établi, la peste envahit les rues, les citoyens conjuguent le haut de forme et le masque à gaz. D'où vient le steampunk ? C'est un mot omniprésent dans les conventions, la bouche des amateurs de « cosplay » et de certains universitaires. Les constantes sont les mêmes : la vapeur comme énergie (d'où steam, vapeur en anglais) et, souvent, un renversement des classes sociales (d'où punk).