background preloader

Sculpture romaine

Facebook Twitter

Taureau Farnèse. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Taureau Farnèse

Statue au musée archéoloqique de Naples Le Taureau Farnèse est le nom d'un groupe statuaire retrouvé lors de fouilles archéologiques, entreprises par le pape Paul III (Alexandre Farnèse) dans les thermes de Caracalla, à Rome, en 1546. Historique[modifier | modifier le code] Pline l'Ancien, attribue cette œuvre aux artistes grecs Apollonios et son frère jumeau Taurixos de Rhodes à la fin du IIe siècle av. J. Il a été importé de Rhodes, dans le cadre d'une incroyable collection d'œuvres d'art et de sculptures appartenant à Asinius Pollio, riche romain qui a vécu pendant les années entre la République et le Principat. Placé à sa découverte dans la cour du palais Farnèse (qui lui donne ainsi son nom), sa célébrité lui vaut l'offre d'achat par Louis XIV, en vain.

Statuette de Ganymède. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Statuette de Ganymède

Vue de la statuette de Ganymède dans son ensemble La statuette de Ganymède est une statuette de marbre datée du IVe ou Ve siècle. Elle fut découverte sur le site archéologique de Carthage, en Tunisie, par une équipe d'archéologues américains à la fin des années 1970 dans le cadre de l’opération d’envergure « Pour sauver Carthage » menée par l’Unesco. Elle représente Ganymède aux côtés de Zeus ayant pris l'apparence d'un aigle. Un chien et une chèvre assoupie complètent le groupe. Retrouvée en fragments, la statuette est restaurée avec soin et exposée dans un petit musée de site, le musée paléo-chrétien de Carthage. « En dépit de sa petite taille, le groupe [statuaire] est remarquablement expressif » et dans un « incroyable bon état de conservation » selon Elaine K.

Portraiture romaine. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Portraiture romaine

Vénus de Martres. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Vénus de Martres

La Tête de déesse dite Vénus de Martres est une réplique romaine de l'Aphrodite de Cnide, sculpture grecque réalisée par Praxitèle, conservée au musée Saint-Raymond de Toulouse datée du Ier siècle environ. Historique de l'œuvre[modifier | modifier le code] Elle a été découverte en 1826 sur le site de la villa romaine de Chiragan à Martres-Tolosane.

Elle est exposée au premier étage du musée Saint-Raymond sous le numéro d'inventaire Ra 52 (anciennement Inv. 30328). Vénus d'Arles. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Vénus d'Arles

Elle est au musée du Louvre depuis la Révolution française après avoir orné le château de Versailles pendant plus d'un siècle. Une « Vénus » à la plastique grecque[modifier | modifier le code] Tireur d'épine. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Tireur d'épine

Le Tireur d'épine, en italien Spinario, est un type statuaire représentant un jeune garçon se retirant une épine du pied. L'exemplaire le plus connu est une sculpture en bronze exposée dans la salle des Triomphes du Palais des Conservateurs (Musées du Capitole) à Rome. Généralement datée du Ier siècle av. Tête d'Arles. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Tête d'Arles

La tête d'Arles représente un type iconographique appelé plus complètement Aspremont-Lynden/Arles. Statues de Sperlonga. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Statues de Sperlonga

Le groupe central au musée à Sperlonga en Italie, comprenant l'« aveuglement de Polyphème ». Le « porteur de vin » se trouve à la droite et est vu de dos. (Reconstitution arbitraire du groupe) Statue du Tibre avec Romulus et Remus. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Statue du Tibre avec Romulus et Remus

La Statue du Tibre avec Romulus et Remus est une grande statue de la Rome antique exposée au musée du Louvre. C'est une allégorie du fleuve le Tibre qui arrose la ville de Rome. Description[modifier | modifier le code] Source : [1]. Statue des quatre tétrarques. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Statue des quatre tétrarques

Statue des quatre tétrarques. Représentation[modifier | modifier le code] Fragment de talon au Musée archéologique d'Istanbul. Le Portrait des quatre tétrarques est un symbole de la tétrarchie, plutôt que quatre portraits personnels. Ils sont sans caractéristiques individuelles, sauf deux qui portent la barbe, probablement les Augustes. Sarcophage du triomphe de Bacchus. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La découverte[modifier | modifier le code] Le décor[modifier | modifier le code] Le triomphe de Bacchus aux Indes Les parois latérales sont sculptées en bas-reliefs : À gauche : souriant, Pan (ou un satyre) tient un lagobolon et une flûte tandis qu'une bacchante joue du tambourin. Notes et références[modifier | modifier le code] Réplique antique du Discobole de Myron. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Réplique antique du Discobole de Myron Historique de l'œuvre[modifier | modifier le code] La sculpture a été découverte dans le lit de l'Aude à Carcassonne au XVIIIe siècle à une époque où se manifeste un goût prononcé pour la sculpture antique. On ignore son origine, sa date de création et sa provenance exacte. En 1784 elle entre dans les collections du Chevalier Pierre Rivalz et figure à son inventaire au no 17[1] avec pour description ː "Torce de marbre blanc, plus grand que le naturel". Regisole. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Dessin de 1817, après la destruction de la statue. Ce souvenir était vendu 10soldi(en). Reproduction du Regisole (C. Ferreri, 1832). Le Regisole (« roi soleil ») est une statue équestre en bronze de l'antiquité tardive qui a exercé une grande influence sur l'art de la Renaissance italienne avant d'être détruit en 1796. Selon plusieurs chercheurs modernes, son sujet était peut-être Théodoric le Grand, roi des Ostrogoths de 471–526, à moins qu'il s'agît d'« une œuvre romaine du troisième siècle » ou « peut-être de Septime Sévère, avec plusieurs modifications tardives » (il fut empereur de 193 à 211)[2].

Transporté comme trophée de guerre à Milan, le Regisole a été réinstallé en 1335 à Pavie, où il a été redoré et muni d'accessoires impériaux d'époque[3], qui comprenaient peut-être un harnais et des étriers anachroniques. Portrait d'Octave-Auguste. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Portrait d'Octave-Auguste Le Portrait en marbre d'Octave-Auguste exposé au second étage du musée Saint-Raymond, musée des Antiques de Toulouse est une des toutes premières représentations d'Auguste quand il n’est encore qu’Octave. Statue équestre de Marc Aurèle. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La statue équestre de Marc Aurèle se situe sur le Capitole. C'est sans doute la statue équestre la plus célèbre, et aussi la plus ancienne, la seule de la Rome antique qui soit parvenue jusqu'à nous.

Historique[modifier | modifier le code] On dit que Marc-Aurèle (empereur de 161 à 180) fut confondu avec Constantin Ier, le premier empereur romain à se convertir au christianisme, et ce fut cela qui empêcha la destruction de cette statue, contrairement aux autres symboles païens de Rome. Hercule en bronze (musée d'Aquitaine) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Hercule. La statue d'Hercule en bronze conservée au musée d'Aquitaine de Bordeaux, est une sculpture gallo-romaine du dernier quart du IIe siècle qui représente le héros mythologique.

Cette statue a été découverte à Bordeaux en 1832 par Jean-François Vatar de Jouannnet[1], dans un égout, impasse Saint-Pierre, à proximité de l’église, non loin du rempart antique de la cité de Burdigala. Hercule de Massicault. Diptyque des Nicomaque et des Symmaque. Colosse de Néron. Colosse de Constantin. Colosse de Barletta. Aphrodite de Ménophantos. Aphrodite du Capitole. Auguste de Prima Porta. Brutus Capitolin. Bronzes dorés de Cartoceto di Pergola. Ara Pacis. Reliefs de la colonne Trajane. Liste des colonnes triomphales romaines. Colonne Trajane.

Sculpture romaine. Sarcophage romain. Grand sarcophage Ludovisi.