background preloader

Rois romains

Facebook Twitter

Liste des rois de Rome. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Liste des rois de Rome

Sauf précision contraire, les dates de cette page sont sous-entendues « avant Jésus-Christ ». La Monarchie romaine est fondée selon la légende par Romulus et Rémus en 753 av. Ancus Marcius. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Ancus Marcius

Ancus Marcius est le quatrième des sept rois légendaires de la Rome antique. Il règne de -641 à -616 (dates approximatives). Comme ses prédécesseurs, après un bref interrègne, Ancus est élu (en 640 av. J. -C.) par le peuple romain, une élection ratifiée par le Sénat. Romulus et Rémus. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Romulus et Rémus

L'histoire légendaire des fondateurs de Rome, Romulus et Rémus, fait partie de la mythologie romaine[5]. L'épisode le plus connu de la légende constitue le moment où les jumeaux nouveau-nés sont abandonnés et sont recueillis par une louve qui les allaite. Le récit traditionnel La louve Mais l'ordre est mal exécuté, les nouveau-nés sont abandonnés dans un panier sur le fleuve, survivent (par la probable protection des dieux), et sont découverts sous un figuier sauvage (le Ficus Ruminalis) situé devant l'entrée de la grotte du Lupercale, au pied du Palatin, par une louve qui les allaite[6],[7]. Tite-Live[10] et Plutarque[11] rapportent une autre explication de la légende : les jumeaux auraient été découverts dans la grotte du Lupercale par le berger Faustulus, gardien des troupeaux d'Amulius. Selon une autre version rapportée par Plutarque dans La Vie de Romulus les jumeaux seraient les enfants d'une esclave et du dieu Mars.

Les vautours. Servius Tullius. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Servius Tullius

Histoire[modifier | modifier le code] Il semble établi qu'au VIe siècle av. J. -C., un certain nombre de rois ou magistri d'origine étrusque ou latine se soient intercalés entre les règnes de la dynastie tarquinienne, et que la tradition latine a désigné sous le nom générique de Servius Tullius. Leurs politiques furent inspirées par Solon et les tyrans de Milet et d'Athènes, en particulier Pisistrate[1]. Tanaquil. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Tanaquil

Tanaquil ou Gaia Caecilia, Gaia Cyrilla, Caia Caecilia ou Caia Cyrilla, est selon la tradition romaine une aristocrate étrusque du début du VIe siècle av. J. -C., épouse de Tarquin l'Ancien. Histoire[modifier | modifier le code] Selon Tite-Live, Tanaquil, aristocrate originaire de la ville de Tarquinies, était habile dans l’art des augures, « comme tous les Étrusques ».

L'historien Alain Hus déduit de ces récits que l'Etrusca disciplina, l'art de l'interprétation des signes divins, était chez les Étrusques l'apanage des familles aristocratiques, et que les femmes pouvaient en faire l'exercice[2]. Postérité[modifier | modifier le code] Peinture[modifier | modifier le code] 1519 : Tableau de Domenico Beccafumi. Art contemporain[modifier | modifier le code] Tanaquil figure parmi les 1 038 femmes référencées dans l'œuvre d’art contemporain The Dinner Party (1979) de Judy Chicago. Notes et références[modifier | modifier le code] Tarquin l'Ancien. Tarquin le Superbe. Titus Tatius. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Titus Tatius

Titus Tatius, est un roi légendaire de Cures (ou Quirium), chez les Sabins, roi de Rome dont il aurait partagé le trône avec Romulus. Il était déjà vieux quand le rapt des filles sabines lui fit prendre les armes contre Romulus en 745 av. J. -C. Suivant le récit traditionnel, il entra dans la citadelle grâce à la trahison de Tarpeïa et livra trois combats aux Romains. Au bout de 5 ans, Tatius fut assassiné à Lavinium, par des habitants de Laurente auxquels il refusait justice pour un vol de bétail[5]. Tullus Hostilius. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Tullus Hostilius

Tullus Hostilius est le troisième roi légendaire de Rome. Il précéda Ancus Marcius. Plus belliqueux encore que Romulus, Tullus, d'origine romaine[1], était le petit-fils d'Hostilius, héros romain de la première guerre contre les Sabins. Il succéda au Sabin Numa, avec qui il ne partageait aucune qualité. Son règne fut marqué par la lutte de Rome contre Albe-la-Longue, sa métropole, qui est finalement devenue sa vassale (épisode des Horaces et des Curiaces). À sa mort, selon la tradition, on nomma d'abord un interroi, puis le peuple élut comme souverain Ancus Marcius (640 av. Notes et références[modifier | modifier le code] Numa Pompilius. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Numa Pompilius

Numa Pompilius était le deuxième des sept rois de la monarchie romaine. Selon la tradition latine, c'est-à-dire celle des annalistes romains qui suivent la liste établie par Fabius Pictor, son règne s'étend de -715 à -673[1]. Il fait partie de la première série mythique des rois de Rome qui se partagent entre les rois latins (Romulus et Tullus Hostilius), et les rois sabins (Numa Pompilius et Ancus Marcius).