background preloader

Renaissance italienne

Facebook Twitter

Le Trecento en Italie, entre Toscane, Lombardie et Vénétie. 1L’été 2008, à Florence, fut un été trecentesque avec deux expositions jumelles, et même siamoises, puisqu’elles étaient partiellement entrelacées : Giovanni da Milano à la Galleria dell’Accademia et L’eredità di Giotto aux Offices, respectivement sous la direction de Daniela Parenti et d’Angelo Tartuferi, furent à la fois un événement et une fête pour les yeux, et une extraordinaire occasion d’étude pour les spécialistes. 1 Voir les documents récemment publiés par Michael Viktor Schwarz et Pia Theis, Giottus pictor, I, G (...) 2 La chapelle du Bargello a été datée de 1321 environ par Janis Elliott, « The judgement of the comm (...) 3 Sur le « Parente », Giorgio Bonsanti, Miklos Boskovits, « Giotto?

Le Trecento en Italie, entre Toscane, Lombardie et Vénétie

O solo un ‘parente’? Una discuss (...) 3L’atelier de Giotto – après ces années qui soulèvent le problème de celui que l’on a appelé « Parente » et du polyptyque de Santa Reparata3 – manifeste progressivement un autre mode de fonctionnement. Fra Angelico : perspectives de recherche, passées et futures.

Andrea del Sarto

Botticelli. Chapelle Sixtine. Ghirlandaio. Le Pérugin. Léonard de Vinci. Mantegna. Masaccio. Michel Ange. Raphaël. Titien. Paolo Veronese (Paolo Caliari) (1528–1588) La Renaissance italienne dans les musées du Nord-Pas de Calais.

Titien, Tintoret, Véronèse : Rivalités à Venise. Paintings of Love and Marriage in the Italian Renaissance. Sebastiano del Piombo. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Sebastiano del Piombo

Sebastiano Luciani (vers 1485 à Venise - 21 juin 1547 à Rome) s'appela à Rome, Sebastiano Viniziano puis Sebastiano del Piombo. Renaissance ombrienne. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Renaissance ombrienne

Fra Angelico et Luca Signorelli : Le Jugement dernier - épisode de la venue de l'Antéchrist. Les deux personnages en noir à gauche sont les peintres Fra Angelico et Luca Signorelli peints par ce dernier. Renaissance florentine dans les arts figuratifs. La Renaissance florentine dans les arts figuratifs est la nouvelle manière d'aborder les arts et la culture à Florence pendant la période allant approximativement du début du XIVe à la fin du XVIe siècle.

Renaissance florentine dans les arts figuratifs

Ce nouveau langage figuratif est lié à une nouvelle façon de penser l'homme et le monde qui l'entoure à partir de la culture locale et de l'humanisme déjà mis en évidence au XIVe siècle, entre autres par Pétrarque et Coluccio Salutati. Les nouveautés proposées dans les arts figuratifs au tout début du XVe siècle par Filippo Brunelleschi, Donatello et Masaccio n'ont pas été immédiatement acceptées par la communauté et sont restées pendant une vingtaine d'années incomprises et minoritaires par rapport au gothique international. Renaissance à Urbino. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Renaissance à Urbino

La Renaissance à Urbino est une variante locale de la Renaissance italienne. Pendant la seigneurie de Frédéric de Montefeltro, de 1444 à 1482 à Urbino[1], un mouvement artistique prend corps à sa cour grâce aux échanges culturels avec les autres centres de la péninsule italienne et étrangers, flamands. Le mouvement culturel à Urbino, qui se limite à la cour autour de son prince mécène ayant fait appel à de nombreux artistes étrangers, ne génère aucune école locale[1].

Néanmoins le « langage d'Urbino » grâce au déplacement des artistes connaît une grande diffusion devenant une référence parmi les diverses déclinaisons de la Renaissance italienne. La mesure et la rigueur figurent parmi les caractéristiques de la culture humaniste[1]. Primitifs italiens. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Primitifs italiens

Le terme primitifs italiens désigne les peintres en Italie qui amorcent le changement du traitement de la peinture dans la période du Trecento voire du Duecento, en introduisant trois principes nouveaux[1] : l'humanisation des personnages représentés, l'apparition des paysages et des architectures complexes, en passant d'un style italo-byzantin à un style typiquement et proprement italien[2] en plus des arguments stylistiques du gothique français. Période historique[modifier | modifier le code] Les sujets y sont encore exclusivement sacrés (peinture chrétienne), il faut attendre la pleine Renaissance pour le traitement de sujets mythologiques.

Première Renaissance. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Première Renaissance

En histoire de l'art, on appelle Première Renaissance la période du Quattrocento qui, s'étendant des années 1420 à 1500, marque la rupture avec l'art de la Pré-Renaissance. Des origines florentines[modifier | modifier le code] La Première Renaissance trouve son origine à Florence, riche ville financière et industrielle de Toscane, qui a pris le dessus politique et militaire sur sa voisine et rivale Pise.

Pré-Renaissance. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Pré-Renaissance

La pré-Renaissance italienne concerne les périodes historiques des Duecento et Trecento du point de vue de l'Histoire de l'art ; elle succède à l'art byzantin comme conséquence en Italie de l'art lors de l'intermède latin de Byzance. Selon l'historien de l'art Jacob Burckhardt, cette Renaissance avant l'heure commence dès le XIe siècle en Toscane et se diffuse le siècle suivant jusqu'en Provence et en Italie centrale.

Caractérisation[modifier | modifier le code] Paul Véronèse. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. signature Paolo Caliari, dit Véronèse, né en 1528 à Vérone et mort le à Venise, est un peintre maniériste vénitien.

Paul Véronèse

Parcours : La Peinture à l’époque de la Renaissance italienne. Alors que les grandes puissances d'Europe rivalisent pour contrôler l'Italie, les peintres italiens du XVe et du XVIe siècle élargissent le champ de la peinture occidentale.

Parcours : La Peinture à l’époque de la Renaissance italienne

Les arts se développent dans un contexte politique particulier. L'Italie n'est pas unifiée et chaque prince, chaque famille qui règne sur une ville veut montrer sa splendeur, sa puissance. Les oeuvres, les grands chantiers tous liés à une commande sont là pour montrer la magnificence de leurs mécènes. Si les artistes toscans servent de modèles, dès le XIVe siècle, chaque centre artistique a sa propre spécificité et de fortes différences régionales persistent au XVe et au XVIe siècle : la peinture florentine privilégie le dessin, la peinture vénitienne donne la primauté à la couleur et Rome prend au début du XVIe siècle, avec le mécénat pontifical et princier, une importance croissante. Itinéraire jusqu'a la prochaine œuvre : Partons de la Pyramide et dirigeons-nous vers l'accès Denon.

Paolo Uccello. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Paolo di Dono di Paolo, dit Paolo Uccello (Florence, 1397 - Florence, 1475), est un peintre italien de la première Renaissance. Biographie[modifier | modifier le code] Cependant cette histoire pourrait être une légende, il pourrait appartenir à une ancienne famille florentine exilée à Bologne, les Ucceli. Ce surnom pourrait aussi lui venir de sa participation au tout début de sa carrière, à la Porte du Paradis (la porte du Baptistère de Florence) sous la direction de Ghiberti, où il aurait réalisé une frise représentant des oiseaux. Une autre tradition attribue ce surnom à son obsession concernant les problèmes posés par la perspective, puisque l'on prête en Toscane aux oiseaux ce caractère obstiné. Liste de polyptyques italiens dispersés. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Cette liste de polyptyques dispersés recense les ensembles polyptyques italiens les plus connus qui ont été démembrés (smembrato) et dont les éléments ont été séparés, dispersés entre plusieurs propriétaires et ensuite dans plusieurs pays.

Certains ont pu être reconstitués mais ils sont rares, chacun des musées ayant hérité d'un des éléments se refusant à s'en séparer. Les beaux arts à la Renaissance. Le Tintoret. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Biographie[modifier | modifier le code] Le Tintoret, de son vrai nom Jacopo Comin[1] est né à Venise et doit son surnom (« le petit teinturier ») à son père, Battista Robusti, qui travaillait dans une teinturerie (tintorìa en italien).

Élève du Titien, il est réputé pour avoir dépassé son professeur dans la maîtrise des couleurs et des ombres, du rendu de la matière, s’inscrivant ainsi parmi les grands du style vénitien. Avant d’être admis à participer à une œuvre nouvelle, tout élève apprend le métier en copiant le travail du maître. Le garçon est-il trop impatient d’affirmer sa personnalité ? Les œuvres les plus connues de Tintoretto sont une série de peintures de scènes de la vie de Jésus et de la Vierge Marie dans la Scuola Grande de San Rocco, dont il est nommé décorateur officiel en 1564. Entre 1578 et 1580 il se rend à Mantoue pour travailler au service du duc Guillaume Gonzague[3].

Il meurt le à Venise. Les Débuts Après 1564 Non datés. Italian Renaissance Learning Resources - The National Gallery of Art. Haute Renaissance. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Fra Angelico. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Angelico. Guido di Pietro[3], en religion Fra Giovanni (postérieurement connu sous le nom de Fra Angelico, quelquefois par l'Angelico[4] et de Beato Angelico pour les Italiens) ou parfois « Le Peintre des anges » (Vicchio di Mugello (Toscane), vers 1400[1] – Rome (États pontificaux), ) est un peintre du Quattrocento de qui Giorgio Vasari disait qu'il avait un « talent rare et parfait ».

Écoles italiennes de peinture. Cosimo Rosselli. Catégorie:Renaissance italienne. Catégorie:Peintre italien de la pré-Renaissance. Benvenuto Cellini. Andrea Palladio. Domenico Ghirlandaio. Liste de polyptyques italiens dispersés.