background preloader

Religion et mythologie grecques

Facebook Twitter

Parcours : Héraclès – Une autre image du héros. Nous connaissons tous Héraclès et ses douze travaux, Hercule et sa peau de lion qui lui couvre la tête et les épaules.

Parcours : Héraclès – Une autre image du héros

À travers ce parcours, nous découvrirons d'autres visages du héros, quelques exploits certes, mais aussi des images plus inattendues qui font partie des collections grecques, étrusques et romaines. Héraclès : homme, dieu ou héros ? Peu d'entre nous ignorent sa légende : héros grec, grand navigateur et civilisateur. Il se transforme en "héros culturel", porte drapeau de l'hellénisme en terre ";sauvage", en Occident comme en Orient, où sa diffusion suit souvent les traces d'Alexandre le Grand. Catégorie:Culte héroïque grec. Catégorie:Progéniture divine dans la mythologie grecque. Religion minoenne. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Religion minoenne

La religion minoenne correspond aux cultes pratiqués en Crète, par la civilisation minoenne. La religion minoenne est une religion tournée vers la nature et le culte de la végétation. Cela se remarque particulièrement au travers de dieux et de déesses qui meurent et renaissent chaque année, et par l'utilisation de symboles tels que le taureau (ou les cornes de taureau), le serpent, les colombes. La religion minoenne, bien qu'elle disparaisse avec l'arrivée des Achéens puis des Doriens en Grèce puis en Crète a néanmoins laissé sa trace dans les mythes et le panthéon de la Grèce classique. Sources[modifier | modifier le code] L'étude de la religion minoenne repose sur les objets découverts lors des fouilles des différents sites archéologiques de Crète. Pour mieux comprendre la religion minoenne, des parallèles sont faits avec les civilisations environnantes de l'époque (Égypte), ou un peu plus tardive (Mycéniens). Temple grec. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Temple grec

Le temple grec (le temple se dit en grec ancien ὁ ναός, ho naós « l'intérieur », sémantiquement différent du latin templum, « temple ») est un type d'édifice religieux développé en Grèce antique dans le cadre de la religion grecque. Les temples, qui constituaient les lieux de culte les plus élaborés du polythéisme grec, ont donné lieu à des chefs-d'œuvre architecturaux comme le Parthénon.

Rite funéraire dans la Grèce antique. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Rite funéraire dans la Grèce antique

Liste de créatures fantastiques de la mythologie grecque. La cité des satyres - EHESS. L'actualité d'Orphée - Université de Bordeaux - SAM. Culte héroïque grec. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Culte héroïque grec

Le culte héroïque est, en Grèce antique, le culte rendu par une communauté plus ou moins importante à un mort fameux ayant vécu dans un passé généralement légendaire et ayant apporté des bienfaits à cette communauté[1], par exemple comme fondateur de la cité, comme héros civilisateur ou comme guerrier. Il existait de multiples cultes rendus à des héros, mais aussi à des héroïnes[2]. Caractéristiques des cultes héroïques[modifier | modifier le code] Les spécialistes de la religion grecque antique ont longtemps considéré que les cultes rendus aux héros différaient nettement, par leurs modalités, des cultes rendus aux divinités ; de la même façon, on a d'abord interprété les cultes héroïques comme des cultes chtoniens, c'est-à-dire liés à la terre (de même qu'il existe des divinités grecques chtoniennes).

Histoire du développement des cultes héroïques[modifier | modifier le code] Notes et références[modifier | modifier le code] Catégorie:Sanctuaire grec antique. Pythie. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Pythie

Rôle de la Pythie et fonctionnement des oracles[modifier | modifier le code] Choix d'une Pythie[modifier | modifier le code] La Pythie était choisie avec soin par les prêtres de Delphes, qui étaient eux-mêmes préposés à l'interprétation ou à la rédaction de ses oracles. On voulait qu'elle fût née légitimement, qu'elle eût été élevée simplement et que cette simplicité parût dans ses habits.

Elle devait être vierge ou du moins, dès sa désignation, vivre dans la chasteté et la solitude comme épouse du dieu. Si dans les temps archaïques la tradition établit que la Pythie était une jeune vierge, symbole de pureté, il apparaît que ce critère fut peu à peu délaissé au profit de la sélection d'une femme de tout âge et de tout statut marital, du moment qu'elle était modèle de chasteté. Plutarque, qui fut prêtre d’Apollon à Delphes de 105 à 126 apr. Consultation de l'oracle[modifier | modifier le code]

Divination dans la Grèce antique. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Divination dans la Grèce antique

Pour les articles homonymes, voir Oracle. La divination constitue un aspect fondamental de la religion et de la culture de la Grèce antique. L’oracle est la réponse donnée par un dieu à une question personnelle, concernant généralement le futur. De tels oracles ne peuvent être rendus que par certains dieux, dans des lieux précis, sur des sujets déterminés et dans le respect de rites rigoureusement respectés : la prise d'oracle s'apparente à un culte. Sources sur la religion grecque antique. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Sources sur la religion grecque antique

La religion grecque antique n'existant plus en tant que telle, il n'est pas possible de la décrire à partir d'observations directes. Il faut donc, pour la connaître, s'appuyer sur un ensemble important de sources, qui sont principalement d'ordre littéraire, épigraphique et archéologique. Quelque riches et intéressantes qu'elles soient, toutes ces sources ne sont réellement pertinentes que considérées ensemble. Les sources littéraires[modifier | modifier le code] Mystères d'Éleusis. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Mystères d'Éleusis

Dans la religion grecque antique, les mystères d’Éleusis (en grec : Ἐλευσίνια Μυστήρια) faisaient partie d'un culte à mystères, de nature ésotérique, effectué dans le temple de Déméter à Éleusis (à 20 km à l'ouest d'Athènes). Ils sont consacrés à Déméter et sa fille Perséphone. Tout homme ou femme, libre ou esclave, parlant grec, pouvait y être initié. Orphisme. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Orphisme

L’orphisme était un courant religieux de la Grèce antique connu par un ensemble de textes et d'hymnes, ainsi que par quelques attestations archéologiques : outre Les Lamelles d'or[1], on en connaît certaines représentations ou descriptions au travers de gravures, tablettes ou autres vestiges retrouvés dans des tombes. Le mythe d'Orphée, d'origine obscure et très ancienne, dont l'épisode le plus célèbre est la descente aux Enfers du héros à la recherche de son épouse Eurydice, donna naissance à une théologie initiatique.

La doctrine orphique est une doctrine de salut marquée par une souillure originelle ; l'âme est condamnée à un cycle de réincarnations dont seule l'initiation pourra la faire sortir, pour la conduire vers une survie bienheureuse où l'humain rejoint le divin. On entrevoit cette eschatologie à travers une littérature poétique apocryphe hellénistique, voire néoplatonicienne, conservée sous le nom d'Orphée. Portail:Mythologie grecque. Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La mythologie grecque est l'ensemble des mythes provenant de la Grèce antique. Ces récits, familiers à tous les anciens Grecs, forment les fondements de leur religion ainsi que de la représentation qu'ils se faisaient du monde, au moins jusqu'à Protagoras (Ve siècle av.

J. -C.). Catégorie:Mythologie grecque. Mythologie grecque. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La mythologie grecque, c'est-à-dire l'ensemble organisé des mythes provenant de la Grèce antique, se développe au cours d'une très longue période allant de la civilisation mycénienne jusqu'à la domination romaine. La rencontre entre les Grecs et les Romains coïncide avec celle de la mythologie grecque et de la mythologie romaine : la première exerce une forte influence sur la seconde, qui ne s'y réduit pas pour autant. Devins et oracles grecs. Louvre-dossier-thematique-monstres-heros.pdf.

Religion grecque antique. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La religion n'est pas l'affaire d'une croyance privée ; elle est avant tout publique et concerne la communauté, d'où ses implications importantes avec la vie politique. En fait, elle ne se cantonne pas à certaines sphères de la vie quotidienne mais peut concerner tous ses aspects. En sorte, les Grecs de l'Antiquité n'établissaient pas vraiment de différence entre le domaine religieux et le profane : chaque moment de la vie peut être rythmé par un rite plus ou moins formel, une prière, une pratique religieuse.

Ses principaux rites sont les prières, les offrandes, les sacrifices, les fêtes publiques et les jeux. Divinités grecques primordiales. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Généalogie[modifier | modifier le code] Généalogie Des Divinités Grecques Primordiales Liens entre les différentes divinités[modifier | modifier le code]

Divinités grecques chthoniennes. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Les divinités grecques chthoniennes ou telluriques sont des divinités anciennes ayant contribué à la formation du Panthéon grec. Elles sont dites « chthoniennes » (prononcé /ktɔnjε̃/, du grec ancien χθών / khthốn, « la terre ») ou « telluriques » (du latin tellus, « la terre ») parce qu'elles se réfèrent à la terre, au monde souterrain ou aux Enfers, par opposition aux divinités célestes, dites « ouraniennes » ou « éoliennes ».

Des femmes et des hommes[modifier | modifier le code] Le rapprochement de ces objets avec ceux d'autres sites (notamment en Anatolie) suggère que cette antique religion méditerranéenne associait la déesse à un taureau ou à un bélier (voir le thème du veau d'or dans la Bible), symboles virils spermatiques[2] — un thème qui s'installera durablement dans la région (hétéropartenariat, sexualité originelle non-maternaliste, mais paritaire). En Anatolie, en Crête et à Agrigente[modifier | modifier le code] Divinités grecques mineures.

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Les divinités grecques mineures ou divinités grecques inférieures constituent la majorité du panthéon grec en raison de leur multiplicité et la variété de leurs caractères. Un culte particulier était voué à des divinités grecques mineures dans certaines régions et villages de la Grèce antique. Panthéon. Rite de la religion grecque antique. Modèle:Arbre généalogique des dieux grecs.