background preloader

Régions et civilisations du Proche-Orient ancien

Facebook Twitter

Anatolie

Iran ancien. Mésopotamie. Urartu. Balawat. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Balawat

Localisation d'Imgur-Enlil/Balawat et des principales villes assyriennes. Balawat est un site archéologique du nord de l'Irak, situé à l'est de Mossoul, qui correspond à l'ancienne ville assyrienne d'Imgur-Enlil. Le site a été découvert puis fouillé par Hormuzd Rassam en 1878 puis 1882, et ensuite par Max Mallowan en 1956. Araméens. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Araméens

Pour les articles homonymes, voir Araméen. Araméens Drapeau syriaque moderne Les Araméens sont un peuple antique du Proche et du Moyen-Orient dont l'héritage – en tout premier lieu la langue, dans laquelle le Christ aurait préché – se transmet à l'époque moderne au sein de communautés ethnico-religieuses du même nom. Shusharra. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Shusharra

Shusharra est une ville antique située à l'emplacement de l'actuel Tell Shemsherra, dans le nord-est de l'Irak, près du cours du Petit Zab. Ce site a été fouillé à la fin des années 1950 par une équipe danoise, puis une équipe iraqienne. Les tablettes retrouvées sur ce site sont de type administratif, et épistolaire : on a la correspondance du roi local, Kuwari. On y apprend que Shusharra était la capitale d'un royaume turukéen, l'Utūm, vassal du royaume de Kunshum, lui-même vassal du royaume de l'Itapalhum, une des plus importantes entités politiques turukkéennes. Kuwari choisit pourtant de quitter cette organisation politique pour rallier le Royaume de Haute-Mésopotamie de Samsi-Addu d'Ekallatum quand celui-ci prend le contrôle d'une partie du pays turukkéen.

Ce choix a sans doute coûté cher à Kuwari, puisque Shusharra est détruite peu après, sans doute par Ladiya, un roi turukkéen qui s'est révolté contre Samsi-Addu. Terqa. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Terqa

Terqa (en arabe : tarqā, ترقا) est le nom d'une cité des IIIe et IIe millénaires av. J. -C. découverte sur le site de Tell Ashara, sur la rive droite du Moyen-Euphrate en Syrie, à environ 80 km au nord de la frontière avec l'Irak. Histoire du site archéologique[modifier | modifier le code] Un premier sondage effectué en 1923 par une équipe d'archéologues français avait déjà révélé l'importance de cette cité de la mésopotamie à l'âge du bronze. Le site, aujourd'hui occupé par un village, est difficile à fouiller, mais dans les espaces libres pour la recherche, il a livré une partie de ses murailles, un temple, des bâtiments administratifs et des quartiers d’habitation. Histoire de la cité[modifier | modifier le code] Tell Leilan. Scythes. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Scythes

Les Scythes (/sit/, en grec ancien Σκὐθαι, Skúthai) sont un ensemble de peuples eurasiens nomades parlant des langues iraniennes[1] appartenant à la famille des langues indo-européennes. Originaires d'Asie centrale ils ont vécu leur apogée entre le VIIe et le IIe siècle av. Ougarit. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Ougarit

Fouilles[modifier | modifier le code] Le royaume[modifier | modifier le code] Histoire[modifier | modifier le code] Notre connaissance de l'histoire d'Ougarit n'est bonne qu'à partir du milieu du XIVe siècle av. J. Un certain Ammourapi est roi de la ville au début du XIIe siècle av. Liste des villes du Proche-Orient ancien. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Liste des villes du Proche-Orient ancien

Cet article recense les villes du Proche-Orient ancien. Généralités[modifier | modifier le code] Tell Brak. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Tell Brak

Il a d’abord été fouillé de 1937 à 1939 par l’anglais Max Mallowan. De nouvelles fouilles eurent lieu après 1976 sous la direction de David Oates jusqu’en 1993, puis de 1994 à 1996 sous celle de Roger Matthews. La période d’occupation du site est très longue : éventuellement occupé dès la période de Samarra ou d’Hassuna (6 500-6 000), plus certainement à la suivante, celle d’Halaf (6 000-5 100), le site présente des niveaux des périodes suivantes jusqu’à la fin du IIe millénaire (période médio-assyrienne). Des minces traces semblent indiquer une occupation néo-assyrienne, et plus tard à l’époque romaine. Israël antique. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Israël antique

Sauf précision contraire, les dates de cette page sont sous-entendues « avant Jésus-Christ ». Chronologie des principales périodes de l'histoire de l'Israël antique. Bien qu'ayant été des royaumes peu puissants qui n'ont pas pesé dans l'histoire politique du Proche-Orient ancien, Israël et Juda ont connu un destin remarquable en étant les lieux d'émergence d'une religion, le judaïsme, et de son livre sacré, la Bible hébraïque, qui ont profondément marqué les civilisations du Moyen-Orient et du monde occidental. Ils ont eu un impact majeur en étant les lieux d'élaboration du monothéisme, autour de leur divinité nationale commune, Yahweh.

La Bible hébraïque a longtemps été jugée fiable pour reconstituer leur histoire. Sources[modifier | modifier le code] La documentation servant à reconstituer l'histoire et la civilisation de l'Israël antique est dominée par les différents livres de la Bible hébraïque. Israël et Juda[modifier | modifier le code] Indo-Scythes. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Indo-Scythes

Les Indo-Scythes sont une branche des Saces (Scythes) indo-européens des steppes eurasiennes qui ont migré de la Sibérie du sud en Bactriane, en Sogdiane, au Cachemire et finalement jusqu’en Arachosie puis en Inde du milieu du IIe siècle av. J. Ebla. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Ebla, dès le IIIe millénaire av. J. ‑C., est une riche cité.

Ses rois commencent à partir de 2500 av. J. Il est possible aujourd'hui de visiter les vestiges dégagés de palais et de plusieurs temples et autres édifices. Redécouverte et fouilles[modifier | modifier le code] Vue aérienne du Tell Mardikh en 2005, avec la localisation des principales zones fouillées. Depuis le début de la guerre civile syrienne en 2011, les fouilles du site ont été abandonnées. Complexe archéologique bactro-margien. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Localisation du Complexe archéologique bactro-margien. Une des « princesses de Bactrianne » provenant du nord de l’Afghanistan, typique de la civilisation BMAC. Arsacides.