background preloader

Protestantisme

Facebook Twitter

Protestantisme. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Protestantisme

Le protestantisme est l'une des branches du christianisme avec le catholicisme et l'orthodoxie. Entendu largement, le protestantisme est l'ensemble des groupements « issus, directement ou non, de la Réforme et qui rejettent l'autorité du pape »[1]. Selon cette perspective, le protestantisme englobe des mouvements variés allant des luthériens aux réformés en passant par les évangéliques, jusqu'aux quakers. Introduction[modifier | modifier le code] Place du protestantisme dans le schéma diachronique (non exhaustif) de la diversité des christianismes : l'épaisseur des branches évoque l'importance numérique approximative des fidèles de chaque confession. La Réforme est le résultat du rejet des orientations prises par le catholicisme pendant le Moyen Âge (et qui ont été définitivement réaffirmées par Rome au concile de Trente). Origine du mot protestant[modifier | modifier le code] Histoire[modifier | modifier le code] Sacerdoce universel a.

B. Portail:Protestantisme. Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Portail:Protestantisme

Portail du protestantismePortail de Wikipédia consacré au protestantisme3 003 articles lui sont actuellement liés. Lumière sur... Le Musée virtuel du Protestantisme est un musée sur l’histoire du protestantisme, principalement en France. Martin Luther. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Martin Luther

Des informations de cet article ou section devraient être mieux reliées aux sources mentionnées dans la bibliographie, sources ou liens externes (indiquez la date de pose grâce au paramètre date). Améliorez sa vérifiabilité en les associant par des références à l'aide d'appels de notes. Martin Luther Écouter, né le à Eisleben, dans le comté de Mansfeld[1] et mort le dans la même ville, est un frère augustin[2] théologien, professeur d'université, père du protestantisme[3],[4],[5],[6] et réformateur de l'Église dont les idées exercèrent une grande influence sur la Réforme protestante, qui changea le cours de la civilisation occidentale[7]. Le 3 janvier 1521, il reçoit la bulle Decet romanum pontificem qui lui signifie son excommunication. Il est accueilli par son ami l'électeur de Saxe Frédéric III le Sage au château de la Wartbourg, où il compose ses textes les plus connus et les plus diffusés.

Biographie[modifier | modifier le code] ↑ Scott H. Luthéranisme. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Luthéranisme

Le luthéranisme est la théologie qui trouve son origine dans la pensée et les écrits du théologien et moine augustin allemand Martin Luther, à partir de 1517. Ce courant de pensée a favorisé plus généralement l'émergence d'une théologie protestante et d'églises protestantes au cours du XVIe siècle, tout en restant la référence dogmatique principale du courant théologique d'églises protestantes luthériennes, souvent originellement de langue allemande, notamment en Allemagne, dans les pays scandinaves.

Le portail de la Fédération protestante de France FPF. Le Musée du Désert - Le Musée du Désert. Au cœur d’un hameau cévenol et de ses ruelles typiques, dans la maison natale du chef camisard Rolland, par des pièces et des documents authentiques, le MUSÉE DU DÉSERT fait revivre le passé huguenot et l’Histoire des Camisards.

Le Musée du Désert - Le Musée du Désert

En particulier, après une salle consacrée à la Réforme : La période du "Désert" (1685-1787) de la révocation de l’Edit de Nantes à l’Edit de Tolérance. La guerre des camisards. Jean Calvin. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Jean Calvin

Pour les articles homonymes, voir Calvin. Portrait de Jean Calvin Œuvres principales Après des études de droit, Calvin rompit avec l'église catholique romaine vers 1530. Du fait des persécutions contre ceux qu'on appellera plus tard les protestants en France, Calvin se réfugia à Bâle, en Suisse, où il publia la première édition de son œuvre maîtresse, l'Institution de la religion chrétienne en 1536.

Après son retour, Calvin introduisit une nouvelle liturgie et des idées politiques novatrices malgré l'opposition de plusieurs puissantes familles de la ville qui tentèrent de s'opposer à son autorité, en particulier au moment du procès de Michel Servet. Calvin était un écrivain apologétique infatigable et un polémiste qui provoqua de nombreuses controverses. Évangélisme. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Évangélisme

L'évangélisme, plus couramment protestantisme évangélique ou encore christianisme évangélique, est une partie importante du protestantisme. Il en représente, au niveau théologique, l’orientation plutôt « conservatrice ». Cet ensemble réunit des confessions chrétiennes dans diverses églises protestantes. Le terme « évangélique » est au départ un simple adjectif découlant du terme « Évangile » qui a été périodiquement appliqué à des groupes chrétiens catholiques et protestants ; dès la Réforme il a permis de différencier les protestants évangéliques des luthériens et réformés au travers de la Réforme radicale du XVIe siècle. À partir de la fin du XVIIIe siècle, le terme anglais evangelical commence à être utilisé dans le monde anglo-saxon pour désigner les groupements internes au protestantisme qui se distinguent tour à tour par leur piété et leur attachement à un réveil religieux.

Églises réformées. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Églises réformées

Les Églises réformées se réclament principalement d'Ulrich Zwingli et de Jean Calvin, mais aussi d'autres réformateurs tels que Heinrich Bullinger, Martin Bucer, Théodore de Bèze, Guillaume Farel, Sébastien Castellion, et John Knox. Ces Églises ont essaimé principalement en Suisse, Écosse, Pays-Bas et en France, et, depuis, en Afrique du Sud, Corée du Sud, Nouvelle-Calédonie, au Québec et Polynésie française, etc. Dans les pays anglo-saxons, on parle d'églises presbytériennes. Calvinisme. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Calvinisme

Le calvinisme (nommé ainsi d'après Jean Calvin et aussi appelé la tradition réformée, la foi réformée ou la théologie réformée) est une doctrine théologique protestante et une approche de la vie chrétienne[1] qui reposent sur le principe de la souveraineté de Dieu en toutes choses[2]. Bien qu’elle fût développée par plusieurs théologiens tels que Martin Bucer, Heinrich Bullinger[3],[4], Pierre Martyr Vermigli[5], Ulrich Zwingli[6] et Théodore de Bèze, elle porte le nom du réformateur français Jean Calvin en raison de l’influence dominante qu’il eut sur elle et du rôle déterminant qu’il exerça dans les débats confessionnels et ecclésiastiques du XVIe siècle.

Aujourd’hui ce terme fait référence aux doctrines et aux pratiques des Églises réformées. Plus rarement, il désigne l’enseignement de Calvin lui-même[7]. Le calvinisme est aussi connu pour les doctrines de la prédestination et de la corruption totale. Annexes[modifier | modifier le code]