background preloader

Poésie médiévale

Facebook Twitter

Chanson de geste

Poésie italienne médiévale. Poésie nordique médiévale. Roman de la Rose. Poésie médiévale française. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Poésie médiévale française

La poésie médiévale française fait référence aux œuvres poétiques produites en France au cours du Moyen Âge. C'est au XIIe siècle que, parallèlement à la poésie didactique, à la poésie épique (voir chanson de geste), à la poésie dramatique ou religieuse se développe la première poésie lyrique d'expression française. Il s'agit d'une poésie où s'exprime un « je » personnel. Mais peut-on voir dans cette nouvelle poésie une tentative de se libérer des genres codifiés socialement et idéologiquement ? Car le lyrisme n'est pas seulement expression du sentiment amoureux. La poésie lyrique médiévale est également redevable de la poésie latine tardive qui continuera son évolution en parallèle, avec des poètes tels que Venance Fortunat ou le mouvement des Goliards. La légende noire de François Villon.

Deux invités et François Villon.

La légende noire de François Villon

Poète sans portrait, né on ne sait quand, disparu on ne sait où, et biographé par l’historienne Sophie Cassagnes-Brouquet et représenté par l’auteur de bande dessinée Luigi Critone. Nos invités : Sophie Cassagnes-Brouquet, docteure en histoire à l'Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales, professeure d'histoire médiévale à l'Université de Toulouse II. Ella a notamment publié La passion du livre au Moyen Age (2003), Les romans de la Table Ronde, premières images de l'univers arthurien (2005), La Vie des femmes au Moyen Age (2009) et Chevaleresses (Perrin, 2013). Lugi Critone, scénariste, dessinateur, coloriste et Illustrateur à qui l'on doit les trois volumes de la série Je, François Villon, inspirés du roman de Jean Teulé publié en 2006 chez Julliard. François Villon. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

François Villon

Image censée représenter François Villon dans la plus ancienne édition de ses œuvres (Pierre Levet, 1489). Œuvres principales François de Montcorbier dit Villon /vijɔ̃/, né en 1431 (à Paris ?) Et disparu en 1463, est un poète français de la fin du Moyen Âge. Villon connaît une célébrité immédiate. Biographie[modifier | modifier le code] Patronyme, date et lieu de naissance[modifier | modifier le code] Son patronyme, son année et son lieu de naissance restent sujets à polémique. Les précisions qui suivent proviennent des recherches faites, dans différents fonds d'archives, par Auguste Longnon et publiées dans son Étude biographique sur François Villon : d'après les documents inédits conservés aux Archives nationales[2].

Le nom de Moncorbier, aujourd’hui accepté, est révélé par deux lettres de rémission : Rutebeuf. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Rutebeuf

Rutebeuf [ʁytbœf][1] (ancien français Rustebeuf), né vers 1230 et mort vers 1285, est un poète français du Moyen Âge. Biographie[modifier | modifier le code] Rutebeuf dans la culture populaire contemporaine[modifier | modifier le code] Poésie courtoise. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Poésie courtoise

Les poésies lyriques au Moyen Âge sont de véritables chansons : leurs strophes correspondent à une phrase musicale et un refrain est toujours présent. Leur rythme chantant est défini par l'accompagnement obligatoire d'une mélodie. Les origines de la poésie lyrique peuvent être recherchées dans les chants populaires et les danses. Minnesang. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Minnesang

Le Minnesang (« chant d'amour ») est un style de poésie lyrique dans les pays de langue allemande qui s'est épanoui du XIIe siècle jusqu'au XIVe siècle. Ceux qui écrivent et chantent le Minnesang sont connus comme chanteurs de Minne (« Minnesänger »). Le Minnesang a des points communs avec la tradition des troubadours et des trouvères en France. Il provient probablement de cette tradition, bien qu'il ait développé ses propres formes.

Comme eux, les Minnesänger chantaient principalement la « Minne » (l'amour courtois) . « Elle (Mayence) a été la métropole des minnesaenger, c’est-à-dire de la poésie gothique ; elle a été le berceau de l’imprimerie, c’est-à-dire de la pensée moderne. » Victor Hugo, Le Rhin. Troubadour. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Troubadour

Un troubadour (de l'occitan trobador : « trouveur ») est un compositeur, poète, et musicien médiéval de langue d'oc, qui interprétait ou faisait interpréter par des jongleurs ou des ménestrels ses œuvres poétiques. Les femmes qui pratiquent l'art du trobar, sont appelées des trobairitz. Le mouvement troubadour a commencé vers la fin du XIe siècle en Occitanie, au sein de la haute noblesse occitane. Poésie médiévale : l'amour sous tous ses visages.

Trouvère. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Trouvère

Les trouvères sont des poètes et compositeurs de langue d'oïl au Moyen Âge. Les trouveresses sont les femmes trouvères. Origine[modifier | modifier le code] Les trouvères composaient des chants qu'ils pouvaient interpréter ou faire jouer. Un musicien qui chante des poésies, s'accompagnant d'une vièle, est appelé un jongleur[1]. Trobairitz. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Trobairitz

Une trobairitz (féminin de l’occitan trobador) ou troubadouresse, forme féminine de troubadour, est une poétesse et compositrice d'expression occitane ayant vécu dans le sud de la France aux XIIe et XIIIe siècles. On trouve pour la première fois ce mot dans le roman de Flamenca du XIIIe siècle Comme les troubadours, les trobairitz faisaient partie de la société courtoise, par opposition à leurs homologues de condition ordinaire, les joglaresses (en français jongleuses). Les trobairitz identifiées dans les manuscrits étaient de naissance noble et dotées d'une bonne instruction littéraire, comme Marie de Ventadour ou la comtesse de Die (Beatritz de Dia). Quelques trobairitz[modifier | modifier le code]

Trouveresse. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Trouveresse

Une trouveresse est une femme trouvère écrivant et chantant ses poèmes en langue d'oil (français du nord). En langue d'oc, ce sont les trobairitz. Quelques trouveresses[modifier | modifier le code] Discographie[modifier | modifier le code] La chanson d'ami (CD) : chansons de femmes XII̊ et XIII̊ siècles. Kategorie:Minnesang. Minnesang. Minnesang (Minne, die Verehrung einer meist hochgestellten Dame oder Frau; mhd. minne „liebevolles Gedenken“) nennt man die schriftlich überlieferte, hoch ritualisierte Form der gesungenen Liebeslyrik, die der westeuropäische Adel etwa von der Mitte des 12. bis zur Mitte des 13.