background preloader

Peinture baroque flamande

Facebook Twitter

Rembrandt

Pieter de Hooch. Vermeer. Le Choeur de l'église Saint-Bavon à Haarlem, avec la tombe fictive d'un évêque. Vue du nord vers le déambulatoire sud ; au fond, la chapelle Breewer.

Le Choeur de l'église Saint-Bavon à Haarlem, avec la tombe fictive d'un évêque

La tombe épiscopale, inventée, est sans doute là pour affirmer la permanence du catholicisme et de l'évêché de Haarlem malgré la Réforme calviniste (voir l'inscription latine célébrant la gloire post-mortem d'un évêque). Tableau peut-être peint pour un client catholique et certes l'un des plus anciens de l'artiste (le premier connu est de 1628), lequel a souvent choisi pour motif l'église Saint-Bavon. Pieter Jansz Saenredam. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Pieter Jansz Saenredam

Pieter Jansz Saenredam est un peintre hollandais, né le 9 juin 1597 à Assendelft, mort le 31 mai 1665 à Haarlem. Biographie[modifier | modifier le code] Né à Assendelft en 1597, il était le fils du graveur Jan Saenredam. Liste d'œuvres de Gabriel Metsu. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Liste d'œuvres de Gabriel Metsu

Artists. Frans Hals. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Frans Hals

Pour les articles homonymes, voir Hals. Copie d’un autoportrait perdu de Frans Hals Frans Hals (Anvers ? , entre 1580 et 1583[1] – Haarlem, ) est un peintre baroque néerlandais (Provinces-Unies), considéré, avec Rembrandt et Johannes Vermeer, comme l'un des plus importants du siècle d’or. Bien que sans doute d'origine flamande, c'est dans la ville hollandaise de Haarlem qu'à partir de 1591 au plus tard, il passe le reste de sa vie et fait carrière. « C'est un enfant de famille magnifiquement doué et qui fait de la peinture pour vivre, cavalièrement, en gentilhomme, pressé de faire vite et d'en finir : le reste du temps en bon vivant, compagnon de la loge Liefde boven al (L'amour par dessus tout), avec des turbulences de conduite et d'humeur qui expliquent celles de sa brosse et lui donnent parfois affaire avec la police. » Ces lignes écrites en 1921 par Louis Gillet, décrivent bien l'image que l'on pouvait se faire alors de Frans Hals.

Frans Snyders. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Frans Snyders

Pour les articles homonymes, voir Snijders. Frans Snyders ou Snijders (Anvers, - id. ) est un peintre baroque flamand, élève de Pieter Bruegel le Jeune et de Hendrick van Balen. Biographie[modifier | modifier le code] Peintre spécialisé dans la nature morte, Frans Snyders réalisa l'essentiel de son œuvre dans sa ville natale, Anvers. Appartenant à l'important atelier de Rubens, même s'il ne fut pas son élève, il collabora avec lui dans plusieurs tableaux, comme Philopœmène reconnu par ses hôtes (musée du Prado, Madrid). Son œuvre se compose essentiellement de natures mortes et de scènes de chasses, auxquelles il conféra une monumentalité nouvelle. Ses compositions s'organisent en général autour d'un élément horizontal stable, comme une table, sur laquelle sont exposés des éléments désordonnées. Snyders exerça une grande influence sur la nature morte française, chez des peintres comme Jean-Baptiste Oudry ou Alexandre-François Desportes.

Le Chardonneret. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Le Chardonneret

Le Chardonneret (Het puttertje en néerlandais) est un tableau peint par Carel Fabritius en 1654. Il mesure 33,5 cm de haut sur 22 8 cm de large. Il est conservé au Mauritshuis à La Haye aux Pays-Bas. Carel Fabritius. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Carel Fabritius

Carel Fabritius, né en à Middenbeemster[1], et mort à Delft le , est un peintre néerlandais (Provinces-unies) du siècle d’or. Âge d'or de la peinture néerlandaise. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Âge d'or de la peinture néerlandaise

L'âge d'or de la peinture néerlandaise est le nom donné à la peinture des Pays-Bas durant le siècle d'or néerlandais, une période de l'histoire de ce pays qui correspond à peu près au XVIIe siècle. Les Provinces-Unies forment alors la nation la plus prospère d'Europe et dominent le commerce, l'art et la science du continent. Les provinces ayant constitué ce nouvel état sont des centres artistiques moins importants que les villes de Flandre, mais les bouleversements et les migrations de populations dus à la guerre de Quatre-Vingts Ans, ainsi que la rupture avec les traditions culturelles monarchiste et catholique, font que l'art néerlandais a besoin de se réinventer entièrement, une tâche qu'il accomplit avec succès. Peinture baroque flamande.

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Peinture baroque flamande

La peinture baroque flamande est la peinture produite dans les Pays-Bas méridionaux pendant la domination espagnole aux XVIe et XVIIe siècles. La période commence environ quand les Provinces-Unies sont séparées des régions de l'Espagne des Habsbourg lors de la reconquête d'Anvers en 1585 et termine jusqu'aux alentours de l'an 1700, quand la domination habsbourg disparaît avec la mort de Charles II d'Espagne. Anvers, foyer des célèbres artistes Pierre Paul Rubens, Antoine van Dyck et Jacob Jordaens, est le centre artistique des Flandres, tandis que Bruxelles et Gand ont également un rôle artistique important.

Rubens, en particulier, a eu une très forte influence sur la culture visuelle du XVIIe siècle. Ses innovations ont aidé à forger Anvers comme l'une des places fortes de l'art européen, en particulier pour l'imagerie de la Contre-Réforme. Caractéristiques générales[modifier | modifier le code] École d'Anvers. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

École d'Anvers

Histoire[modifier | modifier le code] Du maniérisme gothique à l’italianisme[modifier | modifier le code] La première école d'artistes à avoir émergé dans la ville est celle des maniéristes anversois, un groupe de peintres anonymes du gothique tardif étant actifs dans la ville de 1500 à 1520 environ. Ils sont suivis par les peintres maniéristes de la tradition italienne qui se sont développés à la fin de la Haute Renaissance. Jacob Jordaens. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Jordaens. Jacob Jordaens (en français parfois Jacques Jordaens et en néerlandais Jacobus Jordaens) est un peintre et graveur flamand, né le à Anvers, où il meurt le . Biographie[modifier | modifier le code] Jacob Jordaens est l'un des trois maîtres renommés de l'école de peinture anversoise du XVIIe siècle, avec Pierre Paul Rubens et Antoine Van Dyck.

Au contraire de ces deux peintres contemporains, Jacob Jordaens n'a jamais voyagé en Italie pour étudier les œuvres de la Renaissance italienne et séjourne principalement à Anvers, hormis quelques brefs voyages dans les régions avoisinantes et en Hollande. Gérard Dou. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Gérard Dou ou Gerrit Dou ou Dow, né le 7 avril 1613 à Leyde et mort le 9 février 1675, est un artiste-peintre néerlandais. Biographie[modifier | modifier le code] Fils et élève d'un graveur sur verre, il apprit aussi la gravure sur cuivre et la peinture sur verre, avant de devenir en 1628, le premier élève de Rembrandt. Il avait alors quinze ans et Rembrandt seulement vingt-deux. Pierre Paul Rubens. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. signature Aidé par un atelier important, Rubens produit une œuvre considérable dans des genres divers.

Il accepte de peindre un grand nombre de portraits mais, « d'instinct plus porté aux grand travaux qu'aux petites curiosités » comme il l'écrivait lui-même, il réalise surtout de grands projets religieux, des peintures mythologiques, et d'importantes séries de peintures historiques. Prisé des Grands pour l'érudition et le charme de sa conversation, il joue également un rôle diplomatique important à son époque et jouit d'une position sociale sans égale chez les artistes de son temps. Jacob van Ruisdael. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. signature Jacob Izaaksz Van Ruysdael (ou Ruisdaal), né à Haarlem vers 1628 et mort à Amsterdam ou Haarlem le , est un peintre et graveur paysagiste néerlandais.

Antoine van Dyck. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Van Dijk. Biographie[modifier | modifier le code] Jeunesse à Anvers[modifier | modifier le code] Septième enfant d'un marchand de soieries dévot, installé à quelques mètres de la cathédrale, Antoine van Dyck[1] est né à Anvers[2] Son talent est apparu très tôt et, dès 1609, alors qu'il n'est encore âgé que de dix ans, il a étudié la peinture avec Hendrick van Balen avant de devenir un peintre indépendant vers 1615.

Il crée alors son propre atelier avec son ami Jan Brueghel qui est encore plus jeune que lui[3]. Premier séjour à Londres[modifier | modifier le code] Séjour en Italie[modifier | modifier le code] Toutefois, après quatre mois de séjour à Londres, il retourne en Flandres avant de partir, fin 1621, pour l'Italie où il s'installe pendant six ans, étudiant les maîtres italiens tels que Titien et Véronèse, tout en commençant sa carrière de portraitiste à succès. Mary Ruthven, 1638 Alte Pinakothek.