background preloader

Nubie

Facebook Twitter

Des pratiques funéraires qui revisitent l'histoire égyptienne. Environ 1550 ans avant JC, l'Egypte conquérait son voisin du sud, la Nubie antique, et prenait le contrôle de ses routes commerciales.

Des pratiques funéraires qui revisitent l'histoire égyptienne

Jusqu'à aujourd'hui, on pensait que les égyptiens avaient alors ôté tout pouvoir aux populations locales. Pourtant, de nouveaux éléments présentés dans le journal Anthropology tendent à prouver qu'en fait, nubiens et égyptiens ont dirigé ensemble ce vaste territoire. C'est en étudiant les sépultures du site de Tombos, un point stratégique de la Nubie conquise situé le long du Nil, que les archéologues ont fait cette découverte. En examinant ce cimetière colonial, Michele Buzon, de l'université d'Alberta, cherchait à savoir si les tombeaux appartenaient à des immigrants égyptiens ou à des nubiens ayant adopté les us de leurs conquérants.

Forteresses nubiennes

Temples nubiens. Amazing Drone Footage of Nubian Pyramids. Une nécropole de 35 pyramides découverte au Soudan. Au nord du Soudan, dans ce qui était la Nubie, des archéologues ont découvert 35 pyramides de différentes tailles et de structures diverses.

Une nécropole de 35 pyramides découverte au Soudan

Louvre dossier thematique meroe. Méroé, un empire sur le Nil. À l’occasion de cette première exposition consacrée à Méroé, capitale d'un empire puissant installé sur les rives du Nil, deux cents oeuvres illustrent la majesté de cette civilisation antique où se mêlent des influences africaines, égyptiennes et gréco-romaines Située au Soudan, à deux cents kilomètres au nord de l’actuelle Khartoum, la ville de Méroé, capitale du royaume, est connue pour ses pyramides destinées aux rois et aux reines qui ont dominé la région entre 270 avant J.

Méroé, un empire sur le Nil

Gebel Barkal et les sites de la région napatéenne. Gebel Barkal and the Sites of the Napatan Region These five archaeological sites, stretching over more than 60 km in the Nile valley, are testimony to the Napatan (900 to 270 BC) and Meroitic (270 BC to 350 AD) cultures, of the second kingdom of Kush.

Gebel Barkal et les sites de la région napatéenne

Tombs, with and without pyramids, temples, living complexes and palaces, are to be found on the site. Since Antiquity, the hill of Gebel Barkal has been strongly associated with religious traditions and folklore. The largest temples are still considered by the local people as sacred places. Gebel Barkal et les sites de la région napatéenne. Gebel Barkal. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Gebel Barkal

Le Gebel Barkal (ou Djebel Barkal) est le promontoire rocheux qui domine le site de Napata (Soudan), site d'un temple d'Amon célèbre et capitale du royaume de Kouch à dater de la XXVe dynastie égyptienne. Les égyptiens le nommaient la "montagne Pure", et le considérait comme le lieu où résidait le dieu Amon. De fait, dès Thoutmôsis III le site est attesté et ne cessera de se développer alors. La montagne Pure[modifier | modifier le code] D'une altitude peu élevée ce mont semble surgir du plateau désertique pour former une haute falaise devant laquelle un piton rocheux se dresse comme s’il avait été détaché de la masse principale. Le royaume de Méroé. 1La civilisation napato-méroïtique qui domine le cours du Nil moyen, d’Assouan à Khartoum, depuis le viiie siècle av.

Le royaume de Méroé

J. -C. jusqu’au ive siècle apr. J. -C., fait suite à la colonisation égyptienne du Soudan ancien. Dès l’époque protodynastique, à la fin du quatrième millénaire, les Égyptiens étaient entrés en conflit avec leurs voisins du Sud. 2Vers 2000 av. 3Sous la Seconde période intermédiaire (c. 1650 – 1550 av. 4Koush devint pour six siècles une colonie égyptienne, administrée par un gouverneur appelé le « fils royal de Koush ». Sites archéologiques de l’île de Méroé. Archaeological Sites of the Island of Meroe The Archaeological Sites of the Island of Meroe, a semi-desert landscape between the Nile and Atbara rivers, was the heartland of the Kingdom of Kush, a major power from the 8th century B.C. to the 4th century A.D.

Sites archéologiques de l’île de Méroé

The property consists of the royal city of the Kushite kings at Meroe, near the River Nile, the nearby religious site of Naqa and Musawwarat es Sufra. It was the seat of the rulers who occupied Egypt for close to a century and features, among other vestiges, pyramids, temples and domestic buildings as well as major installations connected to water management. Their vast empire extended from the Mediterranean to the heart of Africa, and the property testifies to the exchange between the art, architectures, religions and languages of both regions. XXVe dynastie égyptienne. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

XXVe dynastie égyptienne

La XXVe dynastie pharaonique a la particularité d'être uniquement nubienne, originaire du royaume de Napata. Ces rois sont de grands adorateurs du dieu Amon de Napata. Leur origine les fera surnommer pharaons noirs, pharaons éthiopiens ou encore pharaons koushites. Elle est en parallèle avec les XXIIe, XXIIIe et XXIVe dynasties à partir de -747 où les rois de cette dynastie vont contrôler la Haute-Égypte.

Le temple d'Amon du Djebel Barkal devient un foyer religieux intense autour duquel se constitue une lignée locale dont les chefs se font enterrer dans la nécropole voisine d'El Kourrou. En -715 ils réunifient entièrement le pays et restent la seule dynastie en place. Pour leurs tombes, les rois koushites adoptent la pyramide (nécropoles de Kourrou et Nouri). Dès cette période se manifeste une intense activité intellectuelle et artistique, cherchant ses références dans les formes anciennes du passé, notamment dans l’Ancien Empire.

Napata. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Napata

Napata est à la fois le nom d'un royaume antique d'Afrique et le nom de sa capitale. Son nom est attaché à la « deuxième période » du royaume de Koush (après le royaume de Kerma et avant celui de Méroé). Une nouvelle cité d'Amon[modifier | modifier le code] Méroé. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Méroé

Contexte historique[modifier | modifier le code] Aniba (site archéologique) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Aniba est un site de Basse Nubie connu des Égyptiens sous le nom de Miam. C'était le siège du gouverneur de la province de Wawa. Avant d'être englouti par les eaux du lac Nasser, on pouvait y voir les ruines de la ville antique, une nécropole du Moyen Empire (XIXe et XXe dynasties) et les restes d'une forteresse. Plan de la forteresse d'Aniba au Moyen Empire (en rouge : la forteresse de l'Ancien Empire) Aniba est le site d'une des forteresses nubiennes établies par les pharaons pour défendre leur frontière méridionale et contrôler les routes commerciales qui passaient par le Nil depuis le Soudan et l'Afrique.

Les premières fortifications datent de l'Ancien Empire mais celles-ci furent reconstruite par Sésostris Ier, puis agrandies au Moyen Empire et montrent, bien que de taille plus modeste, une grande similitude avec la forteresse de Bouhen. Forteresse nubienne. Nubie. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Image satellite de la Nubie de nos jours. La Nubie est aujourd'hui une région du nord du Soudan et du sud de l'Égypte, longeant le Nil.

Dans l'Antiquité, la Nubie était un royaume indépendant dont les habitants parlaient des dialectes apparentés aux langues couchitiques. Le birgid, un dialecte particulier, était parlé jusqu'au début des années 1970 au nord du Nyala au Soudan, dans le Darfour. Pyramides nubiennes. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Les pyramides nubiennes sont un ensemble de 220 pyramides au total qui ont été construites en Nubie, servant de tombeaux aux rois et reines de Napata et de Méroé. La zone du Nil que l'on appelle la Nubie et qui appartient aujourd'hui en partie au Soudan, était durant l'Antiquité le siège de trois royaumes Koushites. Le premier prit sa capitale à Kerma (-2400 à -1500), le second à Napata (-1000 à -300), le troisième à Méroé (aux environs du -IVe siècle). Chacun de ces royaumes était fortement lié par la culture, l'économie, la politique et le système militaire à l'Égypte antique.

Les deux pays menaient une compétition rude. Localisation[modifier | modifier le code] Les premières pyramides ont été bâties sur le site d'El-Kourrou, dont font partie les tombes du roi Kachta et de son fils Piye (Piânkhy), ses petit-fils Chabaka, Chabataka et Tanoutamon, ainsi que les pyramides de quatorze reines nubiennes. Royaume de Koush. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pyramides de Méroé au Soudan - Patrimoine mondial de l'UNESCO[1]. Le royaume de Koush est l'appellation que les Égyptiens antiques donnèrent au royaume qui s'établit au sud de leur pays dès l'Ancien Empire égyptien.

Ce royaume eut une longévité peu commune et trouve ses origines dans les cultures néolithiques qui se développèrent dans le couloir nilotique du Soudan actuel et de la Nubie égyptienne. On a longtemps considéré cette culture à l'aune de la civilisation égyptienne et de ce fait peu d'études eurent lieu à son sujet, la reléguant alors soit au stade d'une principauté dépendante du royaume des pharaons ou encore à celui d'un avatar de cette civilisation, ne lui reconnaissant donc aucune spécificité voire une valeur relative. Kerma. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Kerma est la capitale du royaume nubien du même nom, qui régna sur tout le cours moyen du Nil soudanais de l'Ancien Empire égyptien à la deuxième période intermédiaire égyptienne, soit entre les années -2450 et -1480, sur 1 000 km. Cette cité identifiée à proximité du site de Doukki Gel était le centre d'un puissant royaume rival de l'Égypte, dont les textes des anciens égyptiens signalent qu'il verrouillait l'accès aux routes commerciales permettant d'acheminer vers le royaume pharaonique les produits de l'Afrique.

En archéologie le nom de Kerma désigne trois phases de développement de cette culture : Le Kerma ancien qui s'étend du XXVe au XXIe siècles av. J. Notes et références[modifier | modifier le code]