background preloader

Sites du néolithique au Proche-Orient

Facebook Twitter

De la prédation à la production. 1C'est probablement dans le courant du XVIIIe siècle que l'idée s'est fait jour dans les milieux éclairés : labourage et pâturage n'avaient rien de primitifs.

De la prédation à la production

L'un et l'autre faisaient suite à un état où les hommes avaient vécu de chasse, de pêche, de collecte. Cette interprétation prenait sa source dans l'observation des peuples que les Européens découvraient au fur et à mesure qu'ils exploraient la planète. Mallaha. Jarmo. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Jarmo

Sauf précision contraire, les dates de cette page sont sous-entendues « avant Jésus-Christ ». Qalaat Jarmo (en arabe : qalaʿa jarmū, قلعة جرمو) est un site archéologique du Néolithique situé dans le Kurdistan irakien, près de la ville de Chamchamal entre Kirkouk et As-Sulaymaniya. Il a été fouillé par Robert Braidwood dans les années 1950, au cours du vaste projet de prospections archéologiques Iraq-Jarmo. Jarmo est l'un des plus anciens sites pour lesquels on ait retrouvé de la céramique, pour ses niveaux récents, datant du début du VIIe millénaire. Elle est assez grossière, épaisse, enduite d'un dégraissant végétal. Notes et références[modifier | modifier le code] Hallan Çemi. Mureybet. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Mureybet

Le site archéologique de Mureybet (en arabe : al-muraybaṭ, المريبط) est situé sur la rive gauche de l'Euphrate, en Syrie. Il remonte au Néolithique précéramique A (9000 à 8500 av. Tell Abu Hureyra. Göbekli Tepe. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Göbekli Tepe

Göbekli Tepe (Պորտասար Bordasar/Portasar en arménien, Girî bi navkê mendixka en kurde) est un site archéologique occupé de la fin du Mésolithique (voir Khiamien) au début du Néolithique (plus précisément le Néolithique précéramique A). Hacılar. Nevalı Çori. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Nevalı Çori

Nevalı Çori est un site archéologique situé dans le sud-est Turquie, dans la vallée du Moyen Euphrate, dans la province de Şanlıurfa. Il a été exploré de 1983 à 1991 dans le cadre des fouilles de sauvetage de sites menacés par la construction du barrage Ataturk par une équipe allemande dirigée par Harald Hauptmann de l'Université de Heidelberg, qui a, par la suite, mis au jour le site voisin de Göbekli Tepe, qui s'est avéré dater de la période immédiatement antérieure. Les résultats des explorations de ces deux sites ont profondément modifié la vision des débuts du Néolithique, dans son foyer pour la région du Moyen-Orient, la partie nord du Levant, aux périodes ancienne et moyenne du Néolithique précéramique B (NPCB ou PPNB, c. 8500-8000 av.

Çayönü. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Çayönü

Çayönü est un site néolithique du sud-est de la Turquie localisé à environ 40 km au nord-ouest de Diyarbakır, au pied du Taurus. Occupé à partir de 10 200 avant le présent, il a livré des vestiges très importants pour comprendre le développement de l'agriculture et de l'élevage, mais aussi le développement d'autres techniques durant le Néolithique précéramique. Le site a été découvert par Halet Çambel et Robert John Braidwood. Ce dernier dirigea les premières campagnes de fouilles entre 1964 et 1979[1]. Celles-ci se sont poursuivies entre 1985 et 1991 sous la direction de Mehmet Özdoğan et Aslı Erim Özdoğan[2],[3].

Chronologie[modifier | modifier le code] Le site a été fréquenté du tout début du Néolithique jusqu'au Moyen Âge[3]. Cette fréquentation ancienne et sans doute continue se caractérise par plusieurs phases définies en fonction de l'architecture des bâtiments[2],[4],[3] : Seules les fondations des maisons sont conservées. Çatal Höyük. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Çatal Höyük

Çatal Höyük est un site archéologique de Turquie. Situé en Anatolie centrale, dans la plaine de Konya, sur les bords de la rivière Çarşamba, c'est l'un des plus grands sites du Néolithique du Proche-Orient. Fondé vers le milieu du VIIIe millénaire av. J. -C., il atteint son extension maximale entre le milieu du VIIe et le début du VIe millénaire av. Historique des fouilles[modifier | modifier le code] L'historique des fouilles se résume à quatre grandes périodes[1]. Première période, 1951 : la découverte[modifier | modifier le code] Tepecik. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Tepecik

Tepecik est un site archéologique turc situé en Cappadoce. Ce village occupé durant le Néolithique et le Chalcolithique apporte une documentation exceptionnelle permettant de connaître le mode de vie et l'occupation de cette région durant le VIIe et le début du VIe millénaire av. J. -C. En outre, il se distingue par l'abondance de l'obsidienne utilisée dans l'outillage en roche taillée, cette roche provenant des gisements voisins du Göllüdağ (en)[1]. Historique des recherches[modifier | modifier le code] Aşıklı Höyük. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Aşıklı Höyük

Aşıklı Höyük est un site archéologique situé en Cappadoce, à environ 25 km au sud-est de la ville d'Aksaray. Ce village a été occupé à partir de la fin du IXe et la plus grande partie du VIIIe millénaire av.