background preloader

Moyen Age tardif

Facebook Twitter

Guerre de Cent ans

Guerre des Deux-Roses. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Guerre des Deux-Roses

Batailles La guerre des Deux-Roses désigne une série de guerres civiles qui ont eu lieu en Angleterre entre la maison royale de Lancastre et la maison royale d'York. Cette guerre des roses liée aux droits de succession, débute en 1455 et prend fin en 1485, quand le dernier des rois Plantagenêt, Richard III, meurt sur le champ de bataille et que Henri Tudor devient roi sous le nom d'Henri VII, fondant la dynastie des Tudor. Il réunit ainsi les deux maisons royales issues de la même branche en se mariant à Élisabeth d'York et permet la fin de la guerre entre les maisons de Lancastre et d'York.

Elle apparaît aussi a posteriori comme une conséquence de la clôture de la guerre de Cent Ans, supprimant irrémédiablement toute expansion anglaise en France et reportant la violence prédatrice des chevaliers et combattants sur eux-mêmes et leur nation. Guerre civile entre Armagnacs et Bourguignons. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Guerre civile entre Armagnacs et Bourguignons

Des informations de cet article ou section devraient être mieux reliées aux sources mentionnées dans la bibliographie, sources ou liens externes (indiquez la date de pose grâce au paramètre date). Améliorez sa vérifiabilité en les associant par des références à l'aide d'appels de notes. La guerre civile entre Armagnacs et Bourguignons est un conflit qui ravagea le royaume de France, déjà en lutte avec le royaume d'Angleterre pendant la guerre de Cent Ans. Prémices[modifier | modifier le code] Le contexte historique est celui de la guerre de Cent Ans et du grand schisme d'Occident. Charles VI étant fou, la reine (Isabeau de Bavière) préside à partir de 1393 un conseil de régence, où siègent les grands du royaume.

Grand Schisme d'Occident. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Grand Schisme d'Occident

On appelle Grand Schisme d’Occident (ou Grand Schisme) la crise pontificale qui touche le catholicisme au tournant des XIVe et XVe siècles (1378 - 1417), divisant pendant quarante ans la chrétienté catholique en deux courants rivaux. Cette crise survient en Europe en pleine guerre de Cent Ans, à la faveur des transformations d'un système féodal qui ne répond plus aux besoins d'une société en pleine mutation.

En effet, l'Église n'a plus le rôle culturel et social qui était le sien au début du Moyen Âge et qui l'avait rendue indispensable à l'exercice du pouvoir. Au Moyen Âge tardif, les mutations économiques induisent la création d'États modernes que l'Église n'a plus les moyens de rassembler culturellement. Sur le terrain politique, cela se traduit par l'affrontement du roi de France Philippe le Bel et du pape Boniface VIII qui cherchent à affirmer la primauté absolue de leur pouvoir. Crise de la fin du Moyen Âge. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Crise de la fin du Moyen Âge

La crise de la fin du Moyen Âge est une crise économique, politique et sociale qui marque la fin du Moyen Âge. Cette crise prend sa source dans de mauvaises récoltes, la peste, la guerre et l'épuisement du système féodal qui se transforme lentement en capitalisme. La crise économique[modifier | modifier le code] À la fin du XIIIe siècle, l'Europe atteint les limites du mode de production féodal ; il est de plus en plus difficile d'équilibrer la production alimentaire et la demande de la population. Ainsi au XIVe siècle, cet équilibre précaire est rompu et une crise générale naît en Europe. En Angleterre, les changements prennent une dimension particulière, en permettant l'émergence d'une puissante bourgeoisie d'affaires innovante dans le commerce et l'industrie, lui donnant une avance certaine sur les autres pays européens.

Portail:Moyen Âge tardif. Personnalités des XIVe et XVe siècles Papauté Au XIVe : Benoît XI - Clément V - Jean XXII - Benoît XII - Clément VI - Innocent VI - Urbain V - Grégoire XI - Urbain VI - Boniface IX (Papauté d'Avignon - Palais des Papes.

Portail:Moyen Âge tardif

Peste noire. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Peste noire

La peste noire est une pandémie de peste bubonique[1],[2], causée par la bactérie Yersinia pestis[3], qui a touché la population européenne entre 1347 et 1352. Elle n'est ni la première ni la dernière épidémie de ce type, mais elle est la seule à porter ce nom. En revanche, elle est la première épidémie de l'histoire à avoir été bien décrite par les chroniqueurs contemporains. On estime que la peste noire a tué entre 30 et 50 % de la population européenne en cinq ans, faisant environ vingt-cinq millions de victimes[4].

Cette épidémie eut des conséquences durables sur la civilisation européenne, d'autant qu'après cette première vague, la maladie refit ensuite régulièrement son apparition dans les différents pays touchés : entre 1353 et 1355 en France, et entre 1360 et 1369 en Angleterre, notamment. Les épidémies précédentes[modifier | modifier le code] Le Moyen Âge fut traversé par de nombreuses épidémies. Occident au XVe siècle. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Occident au XVe siècle

Le XIVe siècle en Europe occidentale fait suite au XIVe siècle et précède la Renaissance. Situation politique[modifier | modifier le code] Féodalité[modifier | modifier le code] Les amateurs de tournois, activité ultra-violente qui cadre mal avec l’air du temps, doivent désormais se contenter des joutes[1]. Occident au XIVe siècle. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Occident au XIVe siècle

Le XIVe siècle en Europe occidentale marque le début du Moyen Âge tardif. Il fait suite au XIIIe siècle et précède le XVe siècle. Moyen Âge tardif. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Moyen Âge tardif

Pour l'Italie un décalage de deux siècles existe, dû à la pré-renaissance des Duecento et Trecento (XIIIe et XIVe siècles italiens).