background preloader

Monde romain

Facebook Twitter

Art romain

Economie de la Rome antique. Frontière romaine. Histoire militaire romaine. Histoire romaine. Monnaie romaine. Provinces romaines. Urbanisme romain et villes romaines. Vie quotidienne dans la Rome antique. Culture latine. Catégorie:Liste en rapport avec la Rome antique. Synagogue de Doura Europos. A Gateway to Ancient Rome. William Smith's Dictionary of Greek and Roman Antiquities, an encyclopedic work containing a lot of good basic information (and references to primary sources), was published in 1875: it is thus an educational resource in the public domain.

A Gateway to Ancient Rome

I've been putting a large selection of articles from it online, often as background material for other webpages. It is illustrated with its own woodcuts and some additional photographs of my own. Compitum. Rite funéraire de la religion romaine. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Rite funéraire de la religion romaine

Statue funéraire de Marcellus L'appartenance à la classe sociale conditionne le faste des rites funéraires romains. Les Romains, très superstitieux et religieux pensaient qu'un déroulement précis des funérailles était essentiel à l'obtention d'une vie après la mort. Ils étaient donc très pointilleux sur l'exécution des rites funéraires. Les riches se faisaient, en principe, incinérer, tandis que les Romains plus pauvres comme les esclaves pouvaient être jetés dans des fosses communes, sans cérémonie.

Calendrier romain. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Calendrier romain

L'expression calendrier romain désigne l'ensemble des calendriers utilisés par les Romains jusqu'à la création du calendrier julien en 45 av. J. -C. Les années sont exprimées en années AUC (ab Urbe condita), comptées à partir de la fondation de Rome en 753 av. Glossaire archéologique de la Rome antique. 2009 Rome et l’Occident. Programme MER - RIC - MER-RIC: RIC V.1/2 Online. Ce site web constitue le préalable à la révision du volume V.1 du Roman Imperial Coinage.

Programme MER - RIC - MER-RIC: RIC V.1/2 Online

La base de données présentée ici concerne les règnes de 268 à 276 de n. è., soit les règnes de Claude II le Gothique, Quintille, Aurélien, Tacite, Florien, ainsi que le monnayage des princes de Palmyre, Vabalath et Zénobie, émis par l’atelier impérial d’Antioche. La période couvre ainsi une phase importante de la «crise du IIIe siècle» que vit l’Empire romain, des règnes qui en symbolisent le mieux le point le plus critique (Claude II) à ceux qui opèrent la nécessaire reprise en main (Aurélien et ses successeurs). Les compléments ou corrections que nous en espérons de la part de la collectivité scientifique nous permettra de viser à une meilleure exhaustivité pour le corpus papier en préparation (RIC V.1/2), un objectif qu’il est particulièrement ardu d’atteindre pour cette période d’inflation de la frappe monétaire et de diversification de son appareil de production.

Portail:Rome antique. Unités de mesure romaines. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Unités de mesure romaines

Mesures de longueur[modifier | modifier le code] Généralités[modifier | modifier le code] Pour des mesures plus petites que le doigt, les Romains parlaient d’un demi-doigt, d’un tiers de doigt, d’un quart de doigt, etc. Le simple pas fut peu utilisé. La perche était généralement équivalente à dix pieds (decempeda). Les Grecs appelaient « pygme » (l'avant-bras : de la coudée jusqu'au poignet) un « pied » de 18 doigts. L’arpent, ou plus précisément une longueur d’arpent, servait essentiellement pour calculer les mesures agraires. Société romaine. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Société romaine

La société romaine antique (societas hominum) s’organise selon une hiérarchie strictement définie, où chacun a son rang, qui lui définit ses droits et ses devoirs. Liste de lois romaines. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Liste de lois romaines

Généralités[modifier | modifier le code] Définition d'une loi romaine[modifier | modifier le code] Quelques lois générales[modifier | modifier le code] Lois votées sous la République romaine[modifier | modifier le code] Début de la République (VIe - IIIe siècle av. Fin de la République (IIe - Ier siècle av. Visage de l'Autre : les barbares de l'empire romain. Liste des bornes milliaires de France protégées aux monuments historiques. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Liste des bornes milliaires de France protégées aux monuments historiques

À propos du choix par le conservatoire des sites et monuments historiques[modifier | modifier le code] Les raisons de leur protection[modifier | modifier le code] Les raisons de leur protection, et de la constitution du dossier, ont pu être multiples : exposition au vandalisme, au tourisme, attention portée sur elles par une actualité, parfois savante, propriété privée ou de l'Église, vieillissement ou dégradation naturelle impliquant une intervention, risque de déplacement ou de destruction par le propriétaire, par un service de l'État, transformations diverses de l’environnement, etc. Comme pour les autres monuments, ces raisons ne correspondent donc pas strictement à l'importance historique et géographique, ou esthétique et patrimoniale, qu'ils pourraient avoir, ni à la lecture que l'on en fait aujourd'hui, que ce soit vis-à-vis d'autres bornes ou de toute autre inscription épigraphique et vestige du passé. Sciences romaines.

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Sciences romaines

Les sciences romaines sont apparues suite à l'essor de la Rome Antique. Elles ne sont pas issues de l'inventivité propre des Romains, mais plutôt de l'héritage grec : celui d'Athènes pour ce qui est des courants philosophiques et celui d'Alexandrie pour ce qui est des sciences[1]. Bien que l'époque romaine ne est le terrain d'aucune révolution intellectuelle d'une portée comparable à celle des théories physiques des présocratiques, des philosophies athéniennes ou des principes mathématiques de la science alexandrine, quelques figures historiques, telles que Pline l'Ancien, Galien, Vitruve, Cicéron, Virgile, Tacite ou Marc-Aurèle ne sont pas à négliger[1].

Les Romains s’avèrent novateurs dans la gestion intellectuelle et matérielle d'une société complexe.