background preloader

Monde grec

Facebook Twitter

L’archéologie de la Macédoine : état des recherches et nouvelles perspectives. – Achilara et al., 2008 : Lilian Achilara, Xénophon Giannakis, Elisabeth-Bettina Tsigarida, Spyros Vassileiou, Dimitris Patis, « The embellishement of the Ammon Zeus’ sanctuary archaeological site », dans AEMth, 22, 2008, p. 419-426.

L’archéologie de la Macédoine : état des recherches et nouvelles perspectives

Art grec

Histoire de la Grèce antique. Cités grecques. Economie de la Grèce antique. Grande Grèce et Sicile grecque. Sites archéologiques grecs. Catégorie:Liste en rapport avec la Grèce antique. Éoliens. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Éoliens

Pour les articles homonymes, voir Éolien. Les Éoliens étaient une des quatre tribus de la Grèce antique. Leur nom vient du fait qu'ils étaient considérés comme les descendants d'Éole fils d'Hellen. Leur langue, l'éolien, était un des principaux dialectes du grec ancien. Selon la mythologie, ils étaient originaires de Thessalie et se déplacèrent suite aux invasions doriennes. Selon Hérodote, les Éoliens étaient précédemment appelés Pélasges[1]. Ionie. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Ionie

Origines[modifier | modifier le code] Son peuplement issu de la deuxième vague de migration achéenne, au XIe siècle av. J. -C., avait intégré, à la suite de nombreux mariages mixtes, des Doriens et des populations pré-helléniques. Cette population était unie par un dialecte commun, et un sanctuaire religieux commun, le Panionion situé sur le territoire de Priène. Chaque cité était indépendante et avait son propre gouvernement et sa propre organisation sociale, mais elles eurent la même évolution politique, vers la tyrannie, que les autres cités grecques, avec lesquelles elles étaient unies par une communauté de culture, même s'il y avait de nombreux conflits frontaliers. Achéens. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Achéens

Le nom Achéens (en grec ancien Ἀχαιοί / Akhaioí) peut faire référence, en fonction du contexte, à plusieurs notions : Catégorie:Musée archéologique en Grèce. Revue Dialogues d'histoire ancienne 2010/Supplément 3. Les spécialistes des rapports entre l'Inde et la Grèce réunis à Besançon en mars 2007 ont dégagé trois principaux regards que, d'Hérodote à Nonnos, les Grecs ont portés sur l'Inde : – un regard ethnographique qui se veut objectif mais déforme ou idéalise la réalité indienne – un regard métaphysique qui s'interroge sur les similitudes que certains penseurs grecs de l'époque hellénistique ont cru percevoir entre la philosophie platonicienne et la religion indienne– un regard poétique qui transforme le voyage indien de Dionysos en épopée.La table ronde a également abouti à rejeter énergiquement la notion d'influences, en montrant que le texte pali du Milindapanha n'a pas été influencé par la langue grecque, que les philosophes grecs n'avaient pas une connaissance directe de la thèse indienne de [...]

Revue Dialogues d'histoire ancienne 2010/Supplément 3

Page 9 à 11 Inde-Grèce : regards et influences Page 13 à 42 Le sage pris entre choses divines et affaires humaines : problème grec, solution indienne ? Page 43 à 55 Un composé grec calqué en pali ? Costume de la Crète antique. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Costume de la Crète antique

Le costume masculin[modifier | modifier le code] Le costume féminin[modifier | modifier le code] Jusqu'au minoen moyen III, soit avant -1750, le pagne fut d'usage commun aux deux sexes. Les femmes l'agencèrent sans doute davantage en jupon que les hommes en l'allongeant. Elles sont souvent figurées par les statuettes avec un grand poignard fixé à la ceinture. À partir de -1750, la jupe allongée est ornée et le corsage fait son apparition.

Jeux olympiques - sommaire. Doriens. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Doriens

Cet article concerne un peuple grec. Pour le dialecte grec du même nom, voir Dorien. Répartitions des dialectes de la Grèce classique. Les peuplements doriens sont généralement ceux où le dialecte dorien était parlé. Les Doriens (en grec ancien Δωριεῖς / Dōrieis, singulier Δωριεύς / Dōrieus) étaient l'une des quatre ethnē majeures de la Grèce antique que les historiens de l'époque classique reconnaissaient comme constituant leur propre peuple[1], les autres peuples étant les Achéens, les Ioniens et les Éoliens. Ils étaient très diversifiés dans leur vie et leur organisation sociale, depuis la cité commerciale de Corinthe connue pour son style ornementé dans l'art et l'architecture, jusqu'à l'état militaire isolationniste de Sparte.

Au Ve siècle av. Origine des Doriens[modifier | modifier le code] Les opinions quant à leur lieu d'origine sont diverses. Remplacement du dialecte du Péloponnèse[modifier | modifier le code] Colonisation grecque. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Colonisation grecque

Carte des colonies grecques (en bleu) et phéniciennes (en rouge) aux environs de 550 av. J. -C. La colonisation grecque est un déplacement de populations grecques depuis les cités helléniques du pourtour de l’Égée vers le sud de l’Italie (Grande-Grèce), la mer Noire et le nord-est de l’Afrique. Il se déroule aux VIIIe et VIIe siècles av. Mentalités et transferts culturels dans l'Antiquité grecque. Enseignement de l'Antiquité dans le Secondaire.

Odysseus' Journey. A story map.

Odysseus' Journey

SYLLOGE-NUMMORUM-GRAECORUM.ORG. The British Museum. Grèce antique. Portail:Grèce antique.