background preloader

Mésopotamie

Facebook Twitter

Hourrites. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Hourrites

La région approximative du peuplement hourrite dans l'Âge du bronze moyen est en violet. Les Hourrites ou Hurrites ou Hari, Khurrites, Hourri, Churri, Hurri, Hurriter, en égyptien ancien hrw, sont un peuple habitant l'Asie Mineure durant l'Antiquité. Ils fondent le royaume du Hourri ou Hari d'où découle plus tard le Mitanni, au début du second millénaire, dans une région jouxtant le Nord de la Mésopotamie. Origines[modifier | modifier le code] Les origines des Hourrites sont mal connues.

Expansion[modifier | modifier le code] Religion[modifier | modifier le code] La religion hourrite est très proche du fonds religieux anatolien. Langue[modifier | modifier le code] Il n'y a pas besoin d'une pierre de Rosette pour déchiffrer une langue et en reconnaître la morphologie. La langue hourrite est une langue ergative et agglutinante. Les Hourrites adoptèrent le syllabaire cunéiforme akkadien comme support d'écriture. . ↑ (en) G.

Akkad

Assyrie. Babylone. Mari. Sumer. Ur. Uruk. Faire revivre la civilisation mésopotamienne. Dûr-Kurigalzu. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Dûr-Kurigalzu

Dûr-Kurigalzu est un site de Mésopotamie, (‘Aqar Qūf, en arabe : عقرقوف, à 30 km à l’ouest de Bagdad), capitale du roi kassite de Babylone Kurigalzu (le I ou le II), fondée vers 1400 av. J. -C. Le centre religieux de Dûr-Kurigalzu est formé par une ziggourat très ruinée mais dont le cœur a subsisté (57 m de haut). Trois temples ont été retrouvés à ses pieds. Notes et références[modifier | modifier le code] Annexes[modifier | modifier le code] Liens externes[modifier | modifier le code] (en) « Aqar Quf (ancient: Dur Kurigalzu) », sur U.S. Ekallâtum. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Ekallâtum

Son premier roi qui nous soit connu est Ila-kabkabu, qui semble être entré en conflit avec le roi Yaggid-Lim de Mari. Son fils Samsi-Addu (Shamshi-Adad), qui monte sur le trône vers 1810, poursuit ce conflit et tente de s'étendre vers la vallée du Khabur, où il est arrêté par le roi Yakhdun-Lim, le fils de Yaggid-Lim. Il subit ensuite une défaite face au roi Naram-Sin d'Eshnunna, qui provoque sa fuite à Babylone, d'où il revient une fois que le roi d'Eshnunna a évacué la région. S'ensuit une série de victoires militaire de Samsi-Addu, qui s'empare de tout le nord mésopotamien, et fonde ce que les historiens appellent le Royaume de Haute-Mésopotamie. Il installe sa propre capitale à Shubat-Enlil, et confie Ekallātum à son fils aîné Ishme-Dagan (son autre fils Yasmakh-Addu étant placé sur le trône de Mari). Le règne d'Ishme-Dagan est chaotique.

Borsippa. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Borsippa

Borsippa, ou Barzipa, est une ville antique de Mésopotamie. Elle correspond au site actuel de Birs Nimrud, à environ 20 km au sud-ouest de Babylone. C’est la cité du dieu du savoir et de la sagesse, Nabu, et de sa parèdre, Tashmêtum. Borsippa existait peut-être dès l’époque d’Ur III. Elle prend de l’importance à la période paléo-babylonienne (première moitié du IIe millénaire), où elle est un centre important du royaume de Babylone, auquel elle appartient dès lors. Après la chute du royaume babylonien en 539, et la constitution de l’Empire perse achéménide, Borsippa reste une cité importante.

Shaduppum. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Shaduppum

Shaduppum est une ville de la Mésopotamie antique, correspondant au site actuel de Tell Harmal, située au sud de Bagdad. Les fouilles y ont été menées par une équipe irakienne, dirigée par Taha Baqir, dans les années suivant la Seconde Guerre Mondiale. Le site date de l'époque paléo-babylonienne, quand la ville appartenait au royaume d'Eshnunna.

Son état de conservation a permis de mieux connaître l'urbanisme de cette époque, même si ses dimensions sont modestes. Une enceinte trapézoïdale entourait la ville. (en) Page sur les fouilles effectuées à Tell Harmal en 1997 et 1998. Nuzi. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Nuzi

Des informations de cet article ou section devraient être mieux reliées aux sources mentionnées dans la bibliographie, sources ou liens externes (indiquez la date de pose grâce au paramètre date). Améliorez sa vérifiabilité en les associant par des références à l'aide d'appels de notes. Fouilles[modifier | modifier le code] Des tablettes et fragments de tablettes provenant de la région de Kirkouk apparaissent sur le marché des antiquités à la fin du XIXe et au début du XXe siècle av. Arrapha. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Arrapha

Localisation d'Arrapha et des principales villes de la Mésopotamie du IIe millénaire Arrapha est une ville antique de la Mésopotamie, située à l'emplacement de la ville actuelle de Kirkouk, en Iraq. Elle n'a de ce fait pu être fouillée, et n'est connue que par les sources textuelles. Arrapha était un des anciens centres de la Haute Mésopotamie. Sise aux marges de la plaine, elle joue un rôle commercial d'intermédiaire avec le plateau iranien à l'est. Au XIVe siècle, la ville est le siège d'un petit état vassal du Mitanni[1]. Mashkan-shapir. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Mashkan-shapir

Mashkan-shapir est une ville antique de Basse-Mésopotamie, correspondant au site de Tell Abu Dhuwari, situé à 40 km au sud-ouest de la ville actuelle de Kut el-Imara, et qui a été fouillé dans les années 1980 par une équipe américaine. Mashkan-shapir était aux XIXe etXVIIIe siècle av. J. -C. la seconde capitale du royaume de Larsa, destinée à faciliter le contrôle de la région septentrionale de celui-ci. Auparavant, elle était le siège d’une dynastie amorrite, vaincue par Nur-Adad au milieu du XIXe siècle, avant que son successeur Sîn-iddinam ne l’élève au rang de capitale secondaire.

Les canaux principaux divisaient la ville en plusieurs quartiers. Khafadje. Tell Rimah. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Tell Rimah

Tell Rimah est un site archéologique de la Mésopotamie antique, situé au nord-est du Jebel Sinjar, à une soixantaine de kilomètres à l'ouest de Mossoul. Il s'agit probablement à la période paléo-babylonienne de la ville de Qattara, mais il demeure la possibilité que ce soit Karana, ces deux villes appartenant alors au même royaume. À l'époque néo-assyrienne, la ville se nomme Zamahe. Il est repéré dès 1850 par Austen Henry Layard, fouilleur de Ninive et de Kalkhu. Mais il faut attendre 1964 pour qu'il soit fouillé, d'abord par une équipe anglo-américaine, puis après 1967 par une équipe anglaise seule, qui reste sur le site jusqu'en 1971. Époque amorrite[modifier | modifier le code] Ezida : le site dédié à la Mésopotamie. Mitanni. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Mitanni

Sauf précision contraire, les dates de cette page sont sous-entendues « avant Jésus-Christ ». Mitanni (ou Mittani) était un royaume du Proche-Orient ancien dont le centre était situé au nord-est de la Syrie actuelle, dans le triangle du Khabur, à peu près entre le XVIIe siècle et le XIIIe siècle avant notre ère. Il était peuplé en majorité de Hourrites, peuple qui doit son nom actuel à la région appelée Hurri, qui semble recouvrir une grande partie de la Haute Mésopotamie. Son élite et sa dynastie régnante, bien que hourrites, préservent cependant des traits archaïques indo-aryens qui traduisent peut-être des origines de ce peuple.

Le nom du royaume provient peut-être du nom d'un certain Maitta. Dilmun. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Sauf précision contraire, les dates de cette page sont sous-entendues « avant Jésus-Christ ». Dilmun (en sumérien kur.dilmun.na ; Tilmun en akkadien ; en grec ancien Τήλος) est un pays mentionné durant toute l’histoire de la Mésopotamie ancienne, depuis le IIIe millénaire av. J. ‑C. jusqu'au milieu du Ier millénaire av. J. Dilmun dans les sources écrites[modifier | modifier le code] Géographie de la Mésopotamie. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Ces plis montagneux coupent la région d'Est en Ouest. Ces plis sont le Djebel Abd el Aziz et le Djebel Sinjar, qui sont deux plis élevés. Le deuxième a gardé le nom qu'il avait dans l'Antiquité, à savoir Saggar (Sinjar dans l'Antiquité), ce qui signifie « la barrière ».

Kish (Mésopotamie) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Kish. Sauf précision contraire, les dates de cette page sont sous-entendues « avant Jésus-Christ ». Kish est une ville (mais aussi un dieu) de l'ancienne Mésopotamie, particulièrement importante aux époques archaïques, durant lesquelles elle a longtemps exercé sa domination sur les autres États de Basse-Mésopotamie. Cette ville s'étend sur une grande surface, et compte deux ensembles principaux : Tell Inghara et Tell el-Oheimir (en arabe : tall al-ʾuḥaymir, بتل الأحيمر). Eridu. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le site a été prospecté par J. E. Taylor en 1854 et par R. Il était une fois la Mésopotamie (Le pays entre les deux fleuves)

Période des dynasties archaïques. Ville en Mésopotamie. Portail:Mésopotamie. Nippur. Mésopotamie. Histoire de la Mésopotamie. Eshnunna.