background preloader

Littérature du XVIIème siècle

Facebook Twitter

Commedia dell'arte

Mme de Lafayette. Mme de Sévigné. Poésie baroque. Préciosité. Théâtre baroque. Théâtre classique français. BNF ESSENTIELS. Anccarn. La période du Carnavalchange le monde.Celui qui va bien, celui qui va mal,le Carnaval nous fait tous nousréjouir.

anccarn

Celui qui a de l’argent, doit le dépenser,Celui qui n’en a pas,espère en trouver; il fait le marchand pour allers’amuser. Ici la femme et là-bas le mari,chacun, a son goût,va où il est invité,à jouer et à danser. Femmes auteurs, entrepreneurs et salonnières. CESAR - Calendrier Electronique des Spectacles sous l'Ancien Régime. David Trott. Querelle des Anciens et des Modernes. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Querelle des Anciens et des Modernes

La querelle des Anciens et des Modernes (ou querelle des Classiques et des Modernes) est une polémique née à l’Académie française et qui agite le monde littéraire et artistique de la fin du XVIIe siècle. Définition[modifier | modifier le code] La querelle des Classiques et des Modernes oppose deux courants distincts : Origines de la querelle[modifier | modifier le code] Boileau, tenant des Classiques. Si l’humanisme découvre les anciens pour entrer dans les temps modernes, imite l’Antiquité pour créer les formes neuves de la Renaissance, il se divise au XVIIe siècle en deux courants qui séparent l’imitation réglée des chefs-d’œuvre antiques de l’innovation. Romanesque et amplification : l’écriture de la circonstance dans l’aventure fictionnelle du premier XVIIe siècle.

1 Le Père Jouvancy, auteur d’un manuel de rhétorique jésuite, fait ainsi de l’amplification la pièce (...) 2 Nous nous concentrerons dans le cadre de cette étude sur un corpus de fictions en prose s’échelonna (...) 3 Sur la prégnance des techniques rhétoriques dans la poétique de la fiction en prose au début du xvi (...) 1Si le concept d’amplification, parce qu’il constitue au xviie siècle l’un des principes fondamentaux de l’art rhétorique1, apparaît central pour appréhender la littérature de cette époque du point de vue d’une histoire des formes, à plus forte raison l’est-il pour le roman français antérieur aux années 16402.

Romanesque et amplification : l’écriture de la circonstance dans l’aventure fictionnelle du premier XVIIe siècle

À une époque en effet où ce « genre d’écrire » ne peut s’autoriser des règles d’une poétique instituée ni même d’une tradition littéraire unifiée, il offre l’exemple d’une forme d’écriture dont la dynamique et les principes esthétiques se fondent en grande part sur le modèle des techniques de récriture enseignées en classe de rhétorique3. 5 Ibid. 17 J. 23 J. Madame de La Fayette et Madame de Sévigné. Mme de La Fayette.

Madame de La Fayette et Madame de Sévigné

À l’occasion de l’édition des Oeuvres complètes de Mme de Lafayette en pléiade, Philippe Sollers publie un article dans la dernière livraison du Nouvel Observateur, Une Princesse de rêve. Inutile de revenir longuement sur les propos tenus naguère par le candidat Nicolas Sarkozy se moquant du fait que La princesse de Clèves se trouvait au programme de l’oral du concours d’attaché administratif..., propos vilipendés par tout ce que la classe politique comportait de gens cultivés (mais combien avaient lu le roman ?) Et qui n’eurent pour effet qu’une envolée des ventes [1]. Sollers a déjà écrit sur Mme de La Fayette. En 1999. Supposons que les lycéens de l’avenir aient entre les mains La guerre du goût ou Éloge de l’infini au lieu du « Lagarde et Michard ».

Livres interdits et censure au XVIIe siècle. Littérature française du XVIIe siècle. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Littérature française du XVIIe siècle

Jardins du château de Versailles. L’un des faits dominants dans le domaine culturel est la forte consolidation du pouvoir royal qui fait, à la fin du XVIIe siècle, de la Cour et du roi, à Versailles, les maîtres du bon goût, même si la « ville » et sa bourgeoisie commencent à jouer un rôle dans le domaine des arts et de la littérature avec une diffusion plus large des œuvres et un développement de la lecture.

Contexte[modifier | modifier le code] En même temps, l’idéal social évolue avec le type de l’honnête homme, cultivé, sociable et ouvert, et le monde des idées poursuit son évolution avec le cartésianisme qui modifie les démarches intellectuelles en donnant une place primordiale à la Raison (Cogito ergo sum) et qui influera sur l’idéal classique par son souci d’ordre et de discipline. Pour avoir un panorama littéraire du siècle précédent on se reportera à Littérature française du XVIe siècle.

Littérature du XVIIe siècle. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Littérature du XVIIe siècle

Le XVIIe siècle est marqué en littérature par deux courants importants. Littérature baroque espagnole. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Littérature baroque espagnole

La littérature baroque espagnole correspond à un ensemble de créations littéraires produites au cours d'une période qui commence environ avec les premières œuvres de Luis de Góngora et Lope de Vega, dans les années 1580, et se termine vers la fin du XVIIe siècle[1]. Elle culmine avec la prose d'écrivains comme Baltasar Gracián, Miguel de Cervantes[2] et Francisco de Quevedo, de dramaturges tels Lope de Vega, Tirso de Molina, Calderón de la Barca et Juan Ruiz de Alarcón ou, concernant la poésie, avec celles des auteurs déjà cités Quevedo, Lope de Vega et Góngora.

Elle s'inscrit dans le cadre d'une période plus générale de production culturelle très prestigieuse désignée sous le nom générique de Siècle d'or espagnol. Les auteurs se montrent audacieux dans leur production et les frontières entre les genres deviennent plus floues. Littérature baroque. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Littérature baroque

La littérature baroque appartient à un grand mouvement européen, non seulement littéraire mais plus généralement artistique, le baroque. Historique[modifier | modifier le code] Le mouvement baroque apparaît à la fin du XVIe siècle et se termine autour du milieu du XVIIe siècle. Bien que lié dès l'origine à la Contre-Réforme, le mouvement littéraire baroque trouve une sphère d'influence plus large, notamment en France. On distingue d’un côté les écrivains protestants comme Théodore Agrippa d'Aubigné et de l'autre les écrivains catholiques comme Honoré d'Urfé et Pierre Corneille ou encore ceux qui se reconvertissent tels Jean de Sponde et Théophile de Viau. Le baroque littéraire[modifier | modifier le code] Elles ont souvent pour sujet la mise en scène d'un simulacre.

IN MEMORIAM Roger Duchêne (1930-2006) Entre similitudes et métaphores. Amplification et optique dans la prédication en France (v. 1600-1670) Quintilien, Institution oratoire, texte établi et traduit par J.

Entre similitudes et métaphores. Amplification et optique dans la prédication en France (v. 1600-1670)

Cousin, Paris, Les Belles Lettres, coll. « CUF », 2003, viii, 4, 9-10. S. Classicisme. Au 17ème Siècle.