background preloader

Linguistique

Facebook Twitter

Philologie. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Philologie

Évolution sémantique du terme philologie[modifier | modifier le code] Pour Platon, est philología (φιλολογία) le goût pour la littérature et, plus généralement, pour l'érudition. Le mot s'applique ensuite, chez les Grecs anciens, à toute dissertation littéraire, érudite, ou dialectique[1]. Au XVIe siècle, les érudits de la Renaissance englobent sous le mot « philologie » ces connaissances héritées de l'antiquité gréco-romaine que le XIXe siècle regroupera sous le vocable « humanisme ». Le philosophe allemand Christian Wolff (1679-1754) élargira ensuite la notion de philologie à « l'étude de toutes les manifestations de l'esprit humain dans l'espace et dans le temps »[2]. Synchronie et diachronie. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Synchronie et diachronie

Issus de la linguistique, les termes synchronie et diachronie sont fréquemment amalgamés. Cet article vise à clarifier ces notions. Linguistique En linguistique, deux points de vue différents et complémentaires peuvent être adoptés lorsqu'on analyse les faits de langue : Sur les autres projets Wikimedia : diachronie, sur le Wiktionnaire. Famille de langues. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Famille de langues

Une famille de langues est un ensemble de langues apparentées qui ont évolué par transmission de génération en génération de locuteurs à partir d'une langue ancestrale commune. On parle de parenté généalogique ou génétique pour désigner ce type de relation ; le terme n'implique pas de parenté biologique entre les locuteurs des langues en question.

La notion repose sur une analogie de l'évolution des langues avec celle des organismes vivants, selon le modèle de l'arbre généalogique. L'établissement de ces parentés est un objet essentiel de la linguistique historique. Linguistique comparée. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Linguistique comparée

Méthode de travail[modifier | modifier le code] La principale méthode de travail repose sur la comparaison, entre les différents états d'une même langue ou entre des langues différentes mais issues d'un même ancêtre. Elle permet, en relevant des concordances régulières phonétiques, syntaxiques et, plus rarement, sémantiques, d'établir des parentés entre les langues. Elle a donc comme premier objet d'étude les similarités formelles révélées par ces comparaisons.

Sémiologie et sémiotique

Revues et blogs de linguistique. LANGAGE, LANGUES, PEUPLES ET CULTURES……. Morphologie (linguistique) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Morphologie (linguistique)

La morphologie est la branche de la linguistique qui étudie les types et la forme des mots en interne ou en externe. L'étude des mots en externe rend compte des relations qui existent entre différents mots du lexique. Par exemple, une étude rapide de certains mots contenant le suffixe -eur met en évidence différents sens à attribuer à ce morphème. En effet, si un chanteur est « une personne qui chante », un écailleur n'est pas « une personne qui écaille » mais « un instrument qui sert à écailler ». On remarque également qu'un détecteur est à la fois une « personne qui détecte » et « un instrument qui sert à détecter ». Lemmatisation. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Lemmatisation

La lemmatisation désigne l'analyse lexicale du contenu d'un texte regroupant les mots d'une même famille. Chacun des mots d'un contenu se trouve ainsi réduit en une entité appelée lemme (forme canonique). Lexicologie. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Lexicologie

Sur les autres projets Wikimedia : lexicologie, sur le Wiktionnaire Approches conceptuelles[modifier | modifier le code] Syntaxe. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Syntaxe

La syntaxe est, à l'origine, la branche de la linguistique qui étudie la façon dont les mots se combinent pour former des phrases ou des énoncés dans une langue. On distingue la syntaxe qui concerne les expressions [les mots], de la sémantique qui concerne ce qui est visé par les expressions [le sens, la signification/les choses]. Accueil - Sémanticlopédie. Sémantique. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Sémantique

La sémantique est une branche de la linguistique qui étudie les signifiés, ce dont on parle, ce que l'on veut énoncer. Sa branche symétrique, la syntaxe, concerne pour sa part le signifiant, sa forme, sa langue, sa graphie, sa grammaire, etc ; c'est la forme de l'énoncé. Le mot sémantique est dérivé du grec σημαντικός (sêmantikos), « signifié » lui-même formé à partir de σημαίνω (sêmainô), « signifier, indiquer » ou σῆμα (sêma), « signe, marque ».

Il a été repris à la fin du XIXe siècle par le linguiste français Michel Bréal, auteur du premier traité de sémantique. En particulier, la sémantique possède plusieurs objets d'étude : Le terme de sémantique est utilisé en opposition à celui de syntaxe dans l'étude des langages de programmation en informatique, pour laquelle elle a été développée de manière formelle (voir sémantique des langages de programmation). La sémantique peut s'intéresser à un mot pour le mot. Est-ce connu ? Pragmatique (linguistique) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Pragmatique (linguistique)

La pragmatique est une branche de la linguistique qui s'intéresse aux éléments du langage dont la signification ne peut être comprise qu'en connaissant le contexte de leur emploi. Cet objectif est l'un des buts des études visant à mettre en évidence la cohérence propre du langage naturel. Phonologie. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La phonologie est la branche de la linguistique qui étudie l'organisation des sons au sein des différentes langues naturelles. Elle est complémentaire de la phonétique, qui s'intéresse aux sons eux-mêmes, indépendamment de leur emploi. La phonétique s'intéresse aux sons en tant qu'unités acoustiques produites par un mécanisme physiologique ; la phonologie, aux sons en tant qu’éléments d'un système. Exposé de la méthode phonologique[modifier | modifier le code]

Phonétique. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La phonétique (du grec « phônê » qui signifie la « voix », le « son ») est une branche de la linguistique qui étudie les sons utilisés dans la communication parlée. À la différence de la phonologie, qui étudie comment sont agencés les phonèmes d'une langue pour former des mots, la phonétique concerne les sons eux-mêmes (les unités phonétiques, les « phones »), leur production, leur variation plutôt que leur contexte. La sémantique ne fait donc pas partie de ce niveau d'analyse linguistique.

La phonétique se divise en trois branches : la phonétique articulatoire, qui étudie les positions et les mouvements des organes utilisés pour la parole par son émetteur.la phonétique acoustique, qui étudie la transmission de l'onde sonore entre son émetteur et son récepteur.la phonétique auditive, qui se préoccupe de la façon dont les sons sont perçus et décodés par son récepteur.

Consonnes[modifier | modifier le code] Voyelles[modifier | modifier le code] Langage. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Linguistique. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. On trouve des témoignages de réflexions sur le langage dès l'Antiquité avec des philosophes comme Platon. Cependant il faut attendre le XXe siècle pour voir se dégager une approche scientifique autour des faits de langues.

Ferdinand de Saussure a grandement contribué à la description du langage et des langues, notamment avec son influent Cours de linguistique générale (1916) qui est devenu un classique dans ce domaine[1],[2] et a imposé la conception structurale du langage qui domine largement la linguistique contemporaine en dépit des conflits d'écoles[3]. Martinet a aussi contribué à cette discipline avec son ouvrage Éléments de linguistique générale présentant les divers faits de langues. Portail:Linguistique. En linguistique, l’énonciation est l'acte individuel de production d'un énoncé, adressé à un destinataire, dans certaines circonstances.

Dans toute communication, aussi bien orale qu'écrite, on trouve à la fois un énoncé et une énonciation. Introduction à la linguistique. L'aire d'u - Lettres et langues > Sciences du langage Linguistique. Introduction a la linguistique. La Glottophobie, un concept pour analyser les discriminations linguistiques. À propos Le blog Connexion La Glottophobie, un concept pour analyser les discriminations linguistiques Communication de Philippe Blanchet au séminaire du programme DYNADDILIF (PREFics) DATE 02-12-2011 DURÉE 00:39:29 GENRE Conférence PUBLIC Tous publics DISCIPLINE Sciences du langage Linguistique, Sociologie, Sociolinguistique Auteur Philippe Blanchet Réalisateur Philippe Marzin Producteur Université Rennes 2 Résumé Une communication de Philippe Blanchet au séminaire du programme DYNADDILIF, PREFics.