background preloader

Le Caravage

Facebook Twitter

Éblouissant Caravage. Sans lui, pas de Ribera, de Zurbarán, de Vélasquez, de Vermeer...

Éblouissant Caravage

Le maître sulfureux de la peinture baroque, a révolutionné la peinture à "coups" de réalisme, naturalisme et clair-obscur. Une peinture qui aurait pu entrer dans les ténèbres. Ce film s’inscrit dans le cadre d’une série réalisée par un groupe d’étudiantes en LCE Italien de l’université Bordeaux-Montaigne et d’une de leurs enseignantes. L’œuvre ici analysée appartient à la production du Caravage et illustre bien, dans son apparente simplicité, comment le peintre joue sur la lumière et les ombres et sur les contrastes qui en résultent. Ces caractéristiques, jointes à la sobriété d’un portrait que seuls rehaussent quelques accessoires, sont bien celles du Baroque dont le célèbre artiste est peut-être la figure la plus emblématique. Il me coûte autant de soin pour faire un bon tableau de fleurs qu'un tableau de figures. Velázquez (1599–1660) Méduse (Le Caravage) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Méduse (Le Caravage)

Pour les articles homonymes, voir Méduse. La première Méduse La seconde Méduse, conservée derrière un vitrage de protection La seconde version, qui est la plus connue et la seule exposée publiquement, est conservée au musée des Offices à Florence, en Italie ; commandée par le cardinal Del Monte, elle était destinée au grand-duc de Toscane Ferdinand Ier de Médicis. L'authenticité et l'antériorité de l'autre version, dite « Méduse Murtola », dont le destinataire initial est inconnu et qui est désormais dans une collection privée, ne sont établies qu'au début du XXIe siècle grâce au progrès des analyses scientifiques et notamment des techniques d'imagerie.

Parmi d'autres exemples, Benvenuto Cellini crée au milieu du XVIe siècle un bronze monumental montrant Persée brandissant la tête de Méduse. Le Sacrifice d'Isaac (Le Caravage, Florence) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Le Sacrifice d'Isaac (Le Caravage, Florence)

La toile est une commande du cardinal Maffeo Barberini, futur Urbain VIII (en 1623). Inspiré du passage de la Genèse: Le Caravage place l'action de son tableau au moment précis où l'ange intervient pour arrêter le geste fatal d'Abraham, devant sacrifier son fils Isaac sur l'injonction de Dieu : l'ange placé à gauche étend le bras pour stopper et retenir la main armée du couteau d'Abraham, placé au centre de la composition. Isaac est étendu vers la droite, la tête plaquée sur un rocher, la bouche ouverte, les yeux inquiets de la suite (posture du cri).

La tête d'un mouton apparaît à sa droite immédiate, en symbole du sacrifice. Un paysage dans le fond en haut à droite adoucit cette scène violente. Bacchus (Le Caravage) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Bacchus (Le Caravage)

Bacchus (en italien Bacco) est un tableau de Caravage conservé à la galerie des Offices de Florence. Il a été peint à la fin du XVIe siècle, mais les experts sont partagés sur la date précise. La toile a été commandée au peintre par le cardinal Francesco Maria del Monte pour faire un cadeau à Ferdinand Ier de Médicis à l'occasion des noces de son fils Cosme II. Sa date de réalisation n'est pas certaine : selon divers historiens de l'art, elle est datée entre 1593 et 1594[1], vers 1596-1597[2],[3], voire jusqu'en 1602[4],[5]. Le tableau, qui ne fut jamais copié ni catalogué (car considéré comme une copie), fut exhumé des réserves du musée en 1913[6] et il fut attribué formellement à Caravage par Roberto Longhi en 1916[7].

École caravagesque d'Utrecht. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

École caravagesque d'Utrecht

Hendrick Ter Brugghen, Le Concert, 1627 (National Gallery, Londres). L’école caravagesque d'Utrecht désigne un groupe de peintres néerlandais qui, dans la première décennie du XVIIe siècle, partirent à Rome en Italie dans le but de parfaire leur formation, comme beaucoup d’artistes à cette époque, mais qui y furent tout particulièrement influencés par les œuvres du Caravage ; après leur retour aux Pays-Bas, ils furent actifs à Utrecht où, durant une période relativement courte, de 1620 à 1630 environ, ils continuèrent à peindre dans un style inspiré par le maître italien.

Ils font partie d’un courant européen plus large, connu sous le nom de caravagisme. Représentants[modifier | modifier le code] Liste de peintures du Caravage. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Liste de peintures du Caravage

Cette page établit une liste des peintures de Michelangelo Merisi da Caravaggio, dit Caravage, peintre italien né le à Milan et mort le à Porto Ercole. Cette liste, non exhaustive, est établie selon des attributions certaines par la signature ou tenant compte des tendances générales d'experts et classées autant que possible par ordre chronologique. L'Amour victorieux. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. autre titre : L'Amour victorieux Historique[modifier | modifier le code] Caravage peint cette œuvre entre 1601 et 1603 sur commande de Vincenzo Giustiniani, aristocrate et riche banquier de Rome.

L'Amour victorieux

À partir de cette époque, le peintre concentre son travail sur des œuvres religieuses commandées par le clergé, et c'est donc ici l'une de ses dernières œuvres pour un commanditaire privé. Description et analyse[modifier | modifier le code] Le tableau représente Cupidon (équivalent dans la mythologie romaine de l'Éros grec), allégorie de l'Amour, sous les traits d'un garçon brun, nu, portant de larges et sombres ailes d'aigle[2]. Le Génie de la Victoire de Michel-Ange (1532-1534). Dans la main droite il porte des flèches, attributs classiques de Cupidon. Le tableau illustre ainsi un des poèmes des Bucoliques de Virgile (églogue X, Gallus, v. 69): « Omnia vincit amor et nos cedamus amori », l'Amour vainc tout et nous aussi, cédons à l'amour. La Mort de la Vierge (Le Caravage) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

La Mort de la Vierge (Le Caravage)

La Mort de la Vierge est un tableau de Michelangelo Merisi, dit Caravage. Commandé en 1601 à Caravage pour la chapelle du juriste Laerzio Cherubini à l’église Santa Maria della Scala in Trastevere de Rome, le tableau n'est probablement pas achevé avant 1605 ou 1606 ; mais peu après son exposition, il est refusé par les moines de l’église puis remplacé par une œuvre de même sujet peinte par Carlo Saraceni[1],[2].

Si peu de personnes purent contempler le tableau sur l'autel il fut néanmoins rapidement célèbre car il fut acheté immédiatement pour la galerie du duc de Mantoue par l'intermédiaire de Rubens, son ambassadeur. Celui-ci dut organiser une exposition publique à la demande des artistes dans sa résidence à Rome[3], avant de l’expédier à Mantoue. Le tableau passa ensuite dans la collection de Charles Ier d'Angleterre puis à celle de Louis XIV par le banquier Jabach. Caravagisme. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Caravagisme

Le caravagisme, ou école caravagesque, est un courant pictural de la première moitié du XVIIe siècle. Apparu à la suite du travail du Caravage à la fin du XVIe siècle, le caravagisme est parfois assimilé à une forme de baroque romain face au classicisme des Carrache. Cette idée est cependant à nuancer en raison des nombreuses similitudes qui rapprochent ces deux écoles romaine et bolonaise. Ce courant ne doit pas être décrit comme un groupe ou comme une école, car il ne constituait pas un mouvement structuré, mais tout au plus une imitation, une influence de l’Italie. Cette évolution intellectuelle se situe à mi-chemin entre l’opposition à la rhétorique classique des Académies d’une part, et le brillant enthousiasme illusionniste du baroque d’autre part.

Le Caravage. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Le Caravage

Pour les articles homonymes, voir Caravage. signature Michelangelo Merisi da Caravaggio, en français Caravage ou le Caravage, est un peintre né le à Milan et mort le à Porto Ercole. Après une longue période d'oubli critique, il faut attendre le début du XXe siècle pour que le génie de Caravage soit pleinement reconnu, indépendamment de sa réputation sulfureuse. Son succès populaire donne lieu à une multitude de romans et de films, à côté des expositions et des innombrables publications scientifiques qui, depuis un siècle, en renouvellent complètement l'image. Biographie[modifier | modifier le code] Jeunesse et formation[modifier | modifier le code] Sa demi-sœur, Margherita, est née d'une union précédente en 1565. Contexte artistique et religieux[modifier | modifier le code] La lumière chez le Caravage. [abonnement gratuit] Biographie du Caravage Né en 1571 à Caravaggio, Michelangelo Merisi, dit « Le Caravage », vient à Rome vers l'âge de 15 ans, luttant contre la misère et une santé précaire.

Installé chez le Cardinal del Monte en 1593, il ne peindra plus que des sujets religieux à partir de 1597. Mais sa nature violente l’entraîne dans de mauvaises histoires. 19 nov. 1600 : plainte pour coups et blessures sur le peintre G.Spampa da Montepulciano 7 février 1600 : plainte pour coups et blessures de Flavio Canonico, sergent du Château Saint-Ange 12 octobre 1604 : dénoncé pour avoir jeté des pierres à la garde de nuit, via del Babuino 12 mai 1605: il est arrêté pour port d'armes abusif. 10 juillet 1605: il est incarcéré à Tor di Nonna pour une obscure histoire de femmes 1605: au court d'une rixe «à quatre contre quatre», il tue Ranuccio Tommasoni da Terni. Caravage et le courant caravagesque.