background preloader

Jacques Henri Lartigue

Facebook Twitter

Jacques-Henri Lartigue voit la vie en couleurs à la MEP - Sortir. Jacques Henri Lartigue dans l’air du temps (1966-1967) L’exposition, prévue début décembre 1962, est repoussée pour coïncider avec la sortie de l’article dans Life (« The world leaps into an age of innovation », Life, 29 novembre 1963, p. 65-73).

Jacques Henri Lartigue dans l’air du temps (1966-1967)

Finalement, elle aura lieu du 1er juillet au 3 novembre 1963. Quelques images auraient été exposées pour la première fois en 1955 dans une exposition collective à la galerie d’Orsay, à Paris sur la photographie couleurs. Richard Avedon, Bea Feitler, Jacques Henri Lartigue, Diary of a Century, New York, Viking Press, 1970. Nous reprenons ici volontairement le terme employé par Kevin Moore. Cf. Ce sujet a fait l’objet d’une thèse par l’auteur : Marianne Le Galliard, « Jacques Henri Lartigue sous le regard de Richard Avedon. Les photographies de Lartigue, le génie de la nuance tout en couleurs - Hebdo.

La photographie, la mise en boîte des images, a débuté en noir et blanc.

Les photographies de Lartigue, le génie de la nuance tout en couleurs - Hebdo

L’histoire et la technique ont longtemps imposé cette figure de style artistique aux photographes professionnels. Redécouvrir un travail gorgé de couleurs chez un artiste photographe du siècle dernier, plébiscité pour ses noirs et blancs, relève de la gageure. C’est aussi une formidable remise à niveau dans notre époque rythmée par des clichés filtrés par Instagram ou cadrés pour réaliser des selfies. Martine D’astier gère la donation Jacques Henri Lartigue, elle explique : « C’est au travers du regard émerveillé de jeunes stagiaires qui travaillaient sur une partie du stock des photos en couleurs de Jacques Henri Lartigue que je me suis dit : c’est le moment ! Leur enthousiasme m’a servi de moteur. » Elle ajoute aussi avoir éprouvé « une crainte du risque, car c’était délicat de sortir un artiste de son noir et blanc. » « Ce que les grands maîtres avaient découvert, un enfant l’avait su intuitivement » Futur simple. Donation Jacques Henri Lartigue.

Lartigue, l'émerveillé (1894-1986) « Depuis que je suis petit, j’ai une espèce de maladie : toutes les choses qui m’émerveillent s’en vont sans que ma mémoire les garde suffisamment », constate Lartigue dans son journal de l’année 1965.

Lartigue, l'émerveillé (1894-1986)

Émerveillement et mémoire qui flanche, passion pour la vie et blessure secrète devant l’impermanence des choses, il n’en faut pas plus à Lartigue pour glaner et collectionner pendant 80 ans ces milliers d’instants fugitifs dont il saura nous montrer la beauté. L’exposition présente, en grands formats, plus de 100 photographies qui ont contribué à construire la célébrité de Lartigue.

Elles ont été choisies dans les 135 grands albums qu’il a mis en page et légendés (un journal en images qui couvre le XXe siècle avec ses 14 423 pages), et sont complétées par des citations extraites de son journal et une sélection de fac-similés de documents (albums, agendas illustrés de croquis, journal manuscrit, plaques négatives et positives), permettant d’approcher la démarche de Lartigue au plus près. Jacques Henri Lartigue. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Jacques Henri Lartigue

Pour les articles homonymes, voir Lartigue. Jacques-Henri Lartigue en compagnie d'un stagiaire lors des Rencontres internationales de la photographie d'Arles 1974 Jacques Henri Lartigue, né à Courbevoie le et mort à Nice le , est un peintre, écrivain et célèbre photographe amateur français découvert en 1963 par les Américains.

Biographie[modifier | modifier le code] En 1963, Jacques Henri Lartigue expose pour la première fois à l'âge de 69 ans, au MoMA à New York, quelques-uns des nombreux clichés qu’il a réalisés au cours de sa vie. La photographie, Jacques Henri Lartigue l’a apprise avec son père dès 1900. Cependant, pour cet enfant si soucieux de retenir le temps qui passe, la photographie est insuffisante. Jusqu’au début des années 1930, il mène une vie luxueuse et mondaine. En 1962, avec Florette, sa troisième épouse, Jacques embarque à bord d’un cargo à destination de Los Angeles. Expositions[modifier | modifier le code]