background preloader

Iran ancien

Facebook Twitter

Elam

Persépolis. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Persépolis

Persépolis (grec ancien Περσέπολις [Persépolis], « la cité perse »), Parsa en vieux-persan (persan تخت جمشید [Takht-e Jamshid], « le Trône de Jamshid »), était une capitale de l’empire perse achéménide. Le site se trouve dans la plaine de Marvdasht, au pied de la montagne Kuh-e Rahmat, à environ 70 km au nord-est de la ville de Shiraz, province de Fars, Iran.

Le site est plusieurs fois visité au cours des siècles par des voyageurs occidentaux, mais ce n’est qu’au XVIIe siècle qu’il est authentifié comme étant les ruines de la capitale achéménide. De nombreuses explorations archéologiques permettent par la suite de mieux en appréhender les structures, mais aussi l’aspect et les fonctions passés. Civilisation de Jiroft. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Civilisation de Jiroft

La civilisation de Jiroft ou culture de Jiroft désigne un ancien ensemble culturel supposé s'être développé au IVe au Ier millénaire av. J. -C. (âge du bronze), ayant eu pour centre la région de la vallée du Halil Rud, autour de la ville actuelle de Jiroft, actuellement dans la province du Kerman, en Iran du sud. Le site principal de cette civilisation semble être Konar Sandal.

La découverte de ces sites étant récente, leur interprétation reste difficile, d'autant plus que la plupart des objets retrouvés dans un premier temps provenaient de fouilles clandestines, les fouilles régulières n'étant intervenues que postérieurement. Découverte et fouilles[modifier | modifier le code] Au début des années 2000, nombre d'objets préhistoriques inondent les marchés et les salles de ventes aux États-Unis, en Asie et aussi en Europe.

Sites principaux[modifier | modifier le code] Caractéristiques matérielles[modifier | modifier le code] Séleucides. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Séleucides

Les Séleucides sont une dynastie hellénistique issue de Séleucos Ier, l'un des diadoques d'Alexandre le Grand, qui constitue un empire syro-iranien formé de la majeure partie des territoires orientaux conquis par Alexandre, allant de la Syrie à l'Indus. Le cœur politique de l'empire se situe en Syrie antique. Les Séleucides règnent jusqu'au IIe siècle av. J. -C. sur la Babylonie et la Mésopotamie, dans la continuité des Perses achéménides. Sassanides. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. / Ērānshahr (fa) Les Sassanides règnent sur le Grand Iran de 224 jusqu'à l'invasion musulmane des Arabes en 651.

Sassanides

Cette période constitue un âge d'or pour la région tant sur le plan artistique que politique et religieux. Avec l'Empire romano-byzantin, cet empire a été l'une des grandes puissances en Asie occidentale pendant plus de quatre cents ans[2]. Fondée par Ardashir (Ardéchir), qui met en déroute Artaban V, le dernier roi parthe (arsacide), elle prend fin lors de la défaite du dernier roi des rois (empereur) Yazdgard III (632-651). Mèdes. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Mèdes

Sauf précision contraire, les dates de cette page sont sous-entendues « avant Jésus-Christ ». Les Mèdes sont un peuple de l'Iran ancien, voisin des Perses, avec lesquels ils ont souvent été confondus dans les témoignages antiques. Durant le Ier millénaire av. J. ‑C., ils occupaient un territoire recouvrant le Nord-Ouest de l'actuel Iran, dans le Zagros occidental, autour de leur capitale Ecbatane (Hamadan de nos jours). Qui étaient les Mèdes ? Les Mèdes sont un peuple iranien, qui s'est établi dans le Nord-Ouest de l'Iran actuel, entre les régions montagneuses du Zagros occidental et de l'Elbourz, Mazandaran méridional, vers les derniers siècles du IIe millénaire. Le nom actuel des Mèdes dérive du grec ancien Mêdos (Μῆδος).

Force est de constater que ce peuple reste insaisissable par les archéologues et historiens modernes, et en premier lieu sur ses traits culturels. Parthes. Parthie. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Parthie

Parthie dans The Atlas of Ancient and Classical Geography de Samuel Butler. La Parthie est une région historique située au nord-est du plateau iranien, ancienne satrapie de l'empire des Achéménides et berceau de l'Empire parthe qui domine le plateau iranien et par intermittence la Mésopotamie entre 190 av. Perse. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La Perse (en grec ancien ἡ Περσίς / hê Persis’) est le nom métonymique[1] hérité des Grecs de l'Antiquité pour désigner le territoire gouverné par les rois achéménides.

L'apogée de la Perse antique est représenté par la dynastie achéménide dont les conquérants Darius Ier et Xerxes Ier ont étendu le territoire jusqu'à en faire le plus grand empire connu alors. Convoitée, cette région sera ensuite conquise par Alexandre le Grand au IVe siècle av. J. -C., par les Parthes dans la seconde moitié du IIIe siècle av. Au IIIe siècle, sous la dynastie sassanide, apparaît le mot Ērān ou Ērānšahr, qui signifie « pays des Aryens », traduit aussi par « pays des Iraniens ». Chronologie[modifier | modifier le code] ACHEMENET. Achéménides.