background preloader

Troisième Période intermédiaire égyptienne

Facebook Twitter

XXVe dynastie égyptienne. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

XXVe dynastie égyptienne

La XXVe dynastie pharaonique a la particularité d'être uniquement nubienne, originaire du royaume de Napata. Ces rois sont de grands adorateurs du dieu Amon de Napata. Leur origine les fera surnommer pharaons noirs, pharaons éthiopiens ou encore pharaons koushites. Elle est en parallèle avec les XXIIe, XXIIIe et XXIVe dynasties à partir de -747 où les rois de cette dynastie vont contrôler la Haute-Égypte. Le temple d'Amon du Djebel Barkal devient un foyer religieux intense autour duquel se constitue une lignée locale dont les chefs se font enterrer dans la nécropole voisine d'El Kourrou. En -715 ils réunifient entièrement le pays et restent la seule dynastie en place. Pour leurs tombes, les rois koushites adoptent la pyramide (nécropoles de Kourrou et Nouri). Dès cette période se manifeste une intense activité intellectuelle et artistique, cherchant ses références dans les formes anciennes du passé, notamment dans l’Ancien Empire.

XXIVe dynastie égyptienne. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

XXIVe dynastie égyptienne

La XXIVe dynastie d'Égypte antique est en fait le royaume de Saïs à l'Ouest du delta du Nil, elle se créée en -727 et fut l'une des plus courtes de l'histoire égyptienne. Avec cette dynastie, et ce jusqu’en -715, il existe cinq autres royaumes en Égypte : Tanis, Léontopolis, Hermopolis, Héracléopolis et Lycopolis (Assiout). Tefnakht, premier pharaon de la XXIVe dynastie, s'allie aux royaumes mineurs du delta avec lesquels il entame la reconquête de la Haute-Égypte. Il attire par cette campagne l'attention du roi nubien Piânkhy, qui fit inscrire l'histoire de Tefnakht et de sa conquête. La dynastie disparait quand Shabaka, futur roi de la XXVe dynastie et fils de Piânkhy, capture Bakenranef et le brûle vif.

Pharaons de la XXIVe dynastie[modifier | modifier le code] Notes[modifier | modifier le code] ↑ Plusieurs dates peuvent exister ; voir le détail à la page de chaque pharaon Liens externes[modifier | modifier le code] XXIIIe dynastie égyptienne. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

XXIIIe dynastie égyptienne

La XXIIIe dynastie règne en parallèle avec les XXIIe, XXIVe et XXVe dynasties. Elle s'étend de -818 à -715. Elle a été marquée par l'arrivée au pouvoir de rois berbères Machaouach. En -818, de Léontopolis dans le delta du Nil ou Taremou (la terre des poissons) est issu une nouvelle lignée de rois qui formeront un royaume indépendant à Tanis, mais l’hypothèse que toute la dynastie fut Léonpolite est toujours discutée. Le fait que certains de ces souverains se soient fait inhumer dans la nécropole royale de Tanis semble en effet démontrer qu'ils conservent comme capitale cette cité consacrée à Amon et les fouilles de l'antique Léontopolis n'ont pas permis de déterminer si le palais royal et la cour y résidaient.

Quoi qu'il en soit le peu de monuments attestés au nom de ces souverains démontre incontestablement un affaiblissement du pouvoir bien qu'il soit exercé encore pour un temps un semblant de contrôle de la Basse-Égypte. XXIIe dynastie égyptienne. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

XXIIe dynastie égyptienne

Registre supérieur : le prêtre Padiouset offre de l'encens en l'honneur de Rê-Horakhty-Atoum ; registre inférieur : formule d'offrande à Osiris. Bois enduit et peint, vers -900 (XXIIe Dynastie). La XXIIe dynastie pharaonique est une dynastie d'origine berbère[1],[2] libyque qui gouverna l'Égypte des environs de -945 à -715 en parallèle avec les XXIIIe, XXIVe et XXVe dynasties.

Ces libyens ne perdront jamais totalement leurs mœurs d'origines : ils installent notamment des fiefs, sortes de chefferies, à travers le delta pour les membres de la famille royale. Le delta s'émiette ainsi jusqu'à ce qu'un membre de la famille fonde une dynastie parallèle, la XXIIIe dynastie. Libyen, Nubien, Syrien et Égyptien peints sur la tombe de Séthi Ier.

Une autre tribu libyenne, les Libous, s'installe dans la frange orientale du delta à partir du milieu de la dynastie (sous Sheshonq III). XXIe dynastie égyptienne. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

XXIe dynastie égyptienne

Sarcophage de la XXIe dynastie La XXIe dynastie réside à Tanis qui devient la capitale et d'où les pharaons vont exercer un pouvoir qui ne dépassera pas la Basse-Égypte. En succédant à Ramsès XI, Nesbanebdjed Ier (Smendès) est le fondateur et premier pharaon de cette XXIe dynastie, dite Tanite (du nom de sa capitale). Afin de consolider leur pouvoir les pharaons tanite entretiendront les liens entre les deux pouvoirs qui se partagent le pays par des alliances matrimoniales garantissant ainsi un semblant d'unité du royaume. À bien des égards les apparences sont sauves tant du point de vue religieux qu'au niveau de la production artistique révélée par ces découvertes même si l'entreprise de recyclage des monuments trouve à la XXIe dynastie un développement beaucoup plus systématique qu'à la période précédente.

Au niveau intérieur, les alliances passées entre les deux centres du pouvoir égyptien ne suffirent pas à stabiliser le royaume. Troisième Période intermédiaire égyptienne.