background preloader

Histoire de la Grèce antique

Facebook Twitter

Période protogéométrique. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Période protogéométrique

La période protogéométrique ou époque protogéométrique, se tint approximativement de 1050 à 900 av.J. -C. en Grèce. Le style marque la transition entre les décors linéaires très simples de l’âge du bronze et l’usage de demi-cercles et cercles concentriques dessinés au compas. Cette nouvelle céramique, dite « protogéométrique » en raison du décor, qui se rattache à la tradition mycénienne, révèle l'usage d'un tour rapide et la généralisation du compas et du pinceau à pointes multiples pour reproduire les motifs concentriques.

Ceux-ci mettent en évidence les divers éléments qui constituent le récipient (pied, panse, col, lèvre, anses). L’aspect des poteries reste très austère, avec quelques formes de base: ligne verticale ou horizontale, cercle ou demi-cercle, triangle debout, carré et losange. L'art protogéométrique se développa en Attique et en Eubée, puis en Béotie, en Thessalie et à Skyros (-1015/-900). Époque géométrique. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Époque géométrique

L’époque géométrique désigne l'une des cinq périodes de l'histoire de la Grèce antique, allant approximativement de 900 à 750 av. J. -C., et fait suite à la période protogéométrique. Protohistoire de la Grèce.

Epoque archaïque

Epoque classique. Epoque hellénistique. Histoire de la Grèce antique. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Histoire de la Grèce antique

Sauf précision contraire, les dates de cette page sont sous-entendues « avant Jésus-Christ ». L’histoire de la Grèce antique se décompose en plusieurs périodes, dont les principales sont l’époque archaïque, l’époque classique et l’époque hellénistique. Sous l'appellation « Grèce archaïque », on regroupe les différentes civilisations des Cyclades, minoenne et mycénienne (soit de 2700 à 1200 avant notre ère). La période de transition entre la chute de la civilisation mycénienne et l'époque archaïque, caractérisée par une stagnation voire une régression culturelle — et donc appelée « siècles obscurs » par certains historiens — s'étend ainsi du XIIe siècle av. Confédération béotienne. Boulè. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Boulè

Dans les cités de la Grèce antique, la Boulè (en grec ancien Βουλή, aussi transcrit Boulê) est une assemblée restreinte de citoyens chargés des lois de la cité. Son nom a souvent été traduit par « Conseil » et, plus rarement, par « Sénat ». La Boulè d'Athènes : une institution évoluant[modifier | modifier le code] Création par Solon[modifier | modifier le code] Ostracisme (Grèce antique) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Ostracisme (Grèce antique)

Sauf précision contraire, les dates de cette page sont sous-entendues « avant Jésus-Christ ». L’ostracisme (en grec ancien ἐξοστρακίζω) était un vote par lequel l’Ecclésia (l'assemblée des citoyens) prononçait le bannissement de l'un de ses citoyens, dont le nom était inscrit sur un tesson de céramique (ostrakon : la coquille d'huitre dont le sens a évolué par analogie).

Durant la période de bannissement, l’Ecclésia conservait ces tessons, ostraca, où figuraient les noms des exilés. Athènes et quelques autres cités, au Ve siècle av. Confédération ionienne. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Confédération ionienne

Dans l'Antiquité, la Confédération ionienne (en grec ancien Τὸ Κοινὸν τῶν Ἰώνων / tò koïnòn tỗn Iốnôn), également connue sous la simple dénomination les Ioniens (en grec ancien Οἱ Ἴωνες / Hoi Íônes) (ou encore Ligue ionienne, ou Dodécapole ionienne) est une alliance de douze cités grecques ioniennes de la côte anatolienne et des îles adjacentes. Sa fonction est double. Sur le plan religieux, c'est une amphictyonie chargée du culte de Poséidon Helikonios au sanctuaire du Panionion, au cap Mycale ; sur le plan politique, elle permet d'unifier les Grecs d'Asie mineure contre les Perses. Origine[modifier | modifier le code] Selon une tradition rapportée par Hérodote, les Ioniens sont à l'origine des Achéens chassés de leurs terres[1] ; elle s'explique probablement par le rapprochement entre le culte de Poséidon à Hélikè, en Achaïe et celui de Poséidon Helikonios, qui unit tous les Ioniens, mais n'a pas de fondement historique[2].

Chronologie de la Grèce antique. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Chronologie de la Grèce antique

Sauf précision contraire, les dates de cette page sont sous-entendues « avant Jésus-Christ ». Protohistoire[modifier | modifier le code] Époque archaïque[modifier | modifier le code] IXe siècle[modifier | modifier le code] Vers 900 : début de l'époque géométrique en Grèce.IXe siècle : Synœcisme à Sparte.814 : fondation phénicienne de Carthage en Méditerranée occidentale.Fin IXe siècle : premières traces de culte à Delphes. VIIIe siècle[modifier | modifier le code] VIIe siècle[modifier | modifier le code] Siècles obscurs. Grèce romaine. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Grèce romaine

La période de domination romaine en Grèce s'étend conventionnellement de 146 av. J. -C. après la mise à sac de Corinthe par Lucius Mummius Achaicus jusqu'à la reconstruction de Byzance par Constantin Ier et sa proclamation en tant que seconde capitale de l'Empire romain en 330 ap. Émergence de la Macédoine. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Émergence de la Macédoine

Cet article ou une de ses sections doit être recyclé (indiquez la date de pose grâce au paramètre date). Une réorganisation et une clarification du contenu paraissent nécessaires. Discutez des points à améliorer en page de discussion ou précisez les sections à recycler en utilisant {{section à recycler}}. Cet article présente les conditions et les événements qui ont conduit à l'émergence de la Macédoine qui est devenue une grande puissance au IVe siècle av.