background preloader

Guerre d'Espagne

Facebook Twitter

Mirada, ils racontent la guerre civile espagnole. Ils sont les témoins directs du conflit.

Mirada, ils racontent la guerre civile espagnole

José Antonio Alonso, alias "Commandant Robert", Jesus Garcia, français d'origine espagnole, engagé dans les Brigades internationales, José Bilbe et Rosa Laviña, respectivement adolescent et enfant lorsqu'ils franchissent la frontière des Pyrénées. Ils seront envoyés dans les camps de concentration de la République française. Ces entretiens complètent la création musicale Mirada produite à base de samples d'archives par Del Wire, LKW, et Nonalinians sous la direction de François Berchenko.

Artistes français et aragonais ont interprété les évènements phares de la guerre sur des accents jazz, hip-hop, électro ou reggae. Les écrivains espagnols face à l’héritage de la Guerre civile. Pourrait-on imaginer, en France, que l’enseignement scolaire fasse l’impasse sur la Seconde Guerre mondiale ?

Les écrivains espagnols face à l’héritage de la Guerre civile

En Espagne, la guerre civile de 1936 et la République qui l’a précédée ne sont que très peu abordées dans les classes. C’est une société entière qui reste dans l’ignorance de son passé, et qui, à défaut de travaux de recherche historique solides, se tourne avec avidité vers la littérature pour comprendre d’où elle vient.

Mais peut-on demander à la fiction d’incarner la vérité historique ? Ce documentaire est une enquête sur la façon dont les écrivains travaillent cette problématique. A travers les histoires qu’ils racontent, ils s’interrogent sur la façon dont s’entremêlent littérature, mémoire et Histoire. Avec à la Comédie du Livre de Montpellier : Archéologie de la Guerre d’Espagne : de la bataille de Madrid aux camps de concentration franquistes. Guerre d'Espagne (2/4) : La guerre de Rose. Les Brigades internationales. Journées de mai 1937 à Barcelone.

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Journées de mai 1937 à Barcelone

Journées de mai à Barcelone. Soulèvement nationaliste des 17 et 18 juillet 1936 en Espagne. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Soulèvement nationaliste des 17 et 18 juillet 1936 en Espagne

Soulèvement des 17 et 18 juillet 1936 Carte de l'Espagne au lendemain du coup d'État. Semaine tragique (Espagne) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Semaine tragique (Espagne)

Manifestation durant la Semaine tragique. Suspects arrêtés par la Garde civile durant la Semaine tragique. On connaît sous le nom de Semaine tragique (Semana Trágica en castillan ; Setmana Tràgica en catalan) les évènements qui se sont déroulés à Barcelone et dans d'autres villes de la province entre le 26 juillet et le 2 août 1909. Le mouvement se transforme en émeutes, la loi martiale est proclamée, des barricades se dressent dans les rues et des affrontements ont lieu avec l'armée : 104 civils, 4 soldats et 4 membres de la Croix Rouge trouvent la mort. L'Église, principal soutien du pouvoir, est alors visée par les émeutiers : 18 églises, 49 couvents ou collèges religieux sont la proie des flammes. La monarchie réprime le mouvement. La mobilisation des réservistes fut ordonnée et la mesure fut fort mal accueillie par les classes populaires.

Le gouverneur Evaristo Crespo Azorín entre à Barcelone le 6 août 1909, accompagné du général Santiago. Filmographie Espagne 1936 1939 22sept2011. Réfugiés et exilés de la guerre d'Espagne. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Réfugiés et exilés de la guerre d'Espagne

Des enfants se préparant à l'exil d'Espagne entre 1936 et 1939 levant le poing en signe d'attachement aux républicains Les réfugiés et exilés de la guerre d'Espagne (juillet 1936 - mars 1939) et la posguerra (es) ou après-guerre espagnole (jusqu'à la mort de Franco en 1975) sont des mouvements migratoires transfrontaliers et des expatriations vers des foyers extra-européens caractérisés par leur ampleur, leur précipitation et l'absence de projet précis pour les populations déplacées. À partir de 1939, de nombreuses personnes, républicaines pour la plupart, ont quitté l'Espagne franquiste dans une vague d'émigration qu'on a appelée exil ou exode républicain.

Révolution sociale espagnole de 1936. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Révolution sociale espagnole de 1936

Un ticket pour une séance dans un cinéma collectivisé par la CNT/AIT. Une affiche de la CNT, 13 mai 1937. La révolution sociale espagnole de 1936 (revolución social española de 1936), couramment désignée sous le nom de révolution espagnole (revolución española)[1], englobe tous les événements de type révolutionnaire déclenchés en Espagne, durant la guerre civile, en réponse à la tentative de coup d'État militaire les 17 et 18 juillet 1936. une très forte décentralisation, appelée « cantonalisme » en Espagne, dans le domaine administratif ;la collectivisation et l'autogestion dans le domaine économique ;le libéralisme dans les domaines moraux et sociaux ;un anticléricalisme virulent dans le domaine religieux ;le rationalisme dans le domaine éducatif. Guerre d'Espagne 1936-1939 - Le Monde diplomatique. Guerre d'Espagne.

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Guerre d'Espagne

Guerre d'Espagne Batailles Contexte politique[modifier | modifier le code] Proclamation de la Seconde République[modifier | modifier le code] Couverture de la constitution de 1931. Après avoir destitué le chef du gouvernement Miguel Primo de Rivera en janvier 1930, le roi d'Espagne Alphonse XIII affiche l'intention de revenir, après une période dictatoriale, à un régime constitutionnel.