background preloader

Genres musicaux classiques

Facebook Twitter

Opéra

Cantate. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Cantate

Une cantate (du latin cantare, « chanter ») est une composition vocale et instrumentale qui comporte plusieurs morceaux. Elle porte généralement sur un thème qui peut être profane (cantata da camera) ou sacré (cantata da chiesa), mais à la différence de l'opéra, elle ne comporte aucun aspect théâtral ni dramatique. Polyphonie. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Polyphonie

Par extension, c'est la capacité de jouer plusieurs notes à la fois et on parle d'instruments polyphoniques. En Occident, la monodie, en usage au Moyen Âge et au-delà, recouvre des genres très différents comme le chant grégorien, la poésie aristocratique chantée des troubadours et des trouvères et la chanson de tradition orale (appelée aussi folklorique). Oratorio. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Oratorio

Origine[modifier | modifier le code] Un compositeur d’opéras ne pouvant pas tirer l’argument de son œuvre d’un sujet sacré, le but des créateurs de l’oratorio est de relever le défi de cette impossibilité naturelle en créant une forme spécifique qui puisse aborder ce type de sujet tout en présentant le même potentiel de séduction que l’opéra naissant. Musique vocale. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Musique vocale

Généralités[modifier | modifier le code] Le traitement singulier dont bénéficie la voix humaine par rapport aux autres instruments, peut s'expliquer par diverses considérations. Historiquement, la voix peut être considérée comme l'« instrument de musique le plus ancien ». En effet, cet instrument tout à fait particulier n'a pas eu à être « fabriqué » par l'homme primitif, qui a simplement dû apprendre à s'en servir. Les autres instruments, au moment de leur apparition, ont d'abord été des prolongements de la voix : ils ne sont devenus des instruments à part entière, indépendants de celle-ci, qu'à l'issue d'une longue et lente évolution. Intervention d'instruments[modifier | modifier le code] Une musique peut être entièrement ou partiellement vocale.

Soliste vocal et chœur[modifier | modifier le code] Dans la musique classique, cette distinction entre le soliste et le chœur est née au début de la période baroque. Œuvres vocales classiques. Art lyrique. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Art lyrique

L'art lyrique est donc la discipline exercée par le chanteur d'opéra. La notion d'artiste lyrique désigne l'exécutant à la fois comme chanteur, comédien et parfois danseur. Par extension, on parle en général d'art lyrique à propos d'une prestation scénique contenant du chant aux voix travaillées et une mise en scène. De plus : Si la prestation scénique n'a pas de mise en scène, il s'agit d'un concert ;Si la prestation ne contient pas de chant, c'est du théâtre ;Si le chant n'est pas à voix travaillées (autant que dans l'Opéra) et que ce sont des musiques actuelles, alors on parlera de comédie musicale.

Sonate. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Sonate

Une sonate est une composition instrumentale de musique classique à plusieurs mouvements. Il ne faut pas la confondre avec l'une des formes les plus importantes la forme sonate, bien que généralement le premier mouvement d'une sonate est de forme sonate. Concerto. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Concerto

Historique[modifier | modifier le code] L’origine du terme contient deux courants parallèles et complémentaires de son histoire. Concertare qui englobe l’idée de rivaliser, de se quereller, de lutter notamment en paroles, se différencie de conserere qui a une signification de lien, de jonction mais qui peut être aussi l’idée de mettre aux prises. La première acception détermine la base du concerto de soliste d’essence virtuose alors que la deuxième suppose l’égalité des partenaires dont le nombre et la fonction ne sont pas délimités : c’est le principe du concert à la française.

Musique sacrée. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Musique sacrée

La musique sacrée (on dit quelquefois musique spirituelle) regroupe les genres musicaux associés d'une manière ou d'une autre aux pratiques religieuses d'un groupe social donné. Le concept s'oppose donc à celui de musique profane. Il convient de distinguer la musique sacrée, de la musique spirituelle et de la musique religieuse : la musique sacrée est une musique considérée comme capitale, vitale à une personne ou une communauté d'un point de vue religieux ;la musique spirituelle est une musique permettant d'élever l'âme vers le divin, sans s'inscrire forcément au sein d'une pratique religieuse ;la musique religieuse est souvent consacrée par des textes ou par des sacrements religieux.

Musique de chambre. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Musique de chambre

Musiciens baroques exécutant une sonate en trio. Toile anonyme du XVIIIe siècle. La conception de ces duos, trios, quatuors, quintettes, sextuors, septuors, octuors, nonettes et dixtuors… demande aux compositeurs une connaissance de l'harmonie, de la polyphonie, du contrepoint, de l'organologie que seuls quelques-uns ont su mener à leur apogée. En musique classique, la composition de quatuors à cordes est le plus souvent considérée comme l'un des summums de l'écriture musicale.

Symphonie. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Symphonie

Le mot lui-même, directement emprunté au grec, apparaît vers le XVIe siècle dans le vocabulaire musical des principales nations européennes. À l’origine, pris dans son sens étymologique, il est presque synonyme de « musique » et peut désigner indifféremment n’importe quelle sorte de composition, à l’exception, sans doute, de la monodie pure. Cependant, l’usage tend à limiter son application à la musique instrumentale – par opposition à la musique vocale – et plus spécialement à la musique d’ensemble. Puis, peu à peu, il en vient à désigner un certain genre d’écriture et un certain type de concert, et enfin une forme particulière d’œuvre pour orchestre, assez rigoureusement définie, dont Haydn, Mozart et Beethoven donnent des illustrations magistrales. Mais déjà prend naissance, dès les premières années du XIXe siècle, une tradition symphonique qui s’éloignera de plus en plus du modèle classique.

Historique[modifier | modifier le code] Quatuor à cordes. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Quatuor à cordes en salle Caractéristiques de la forme musicale "Quatuor à cordes"[modifier | modifier le code] « Nous entendons discuter quatre personnes intelligentes, nous pensons saisir des morceaux de leur conversation tout en découvrant quelque chose des spécificités des instruments. » — Lettre de Wolfgang von Goethe à Friedrich Zelter. Liste de genres vocaux de musique classique. Liste de genres sacrés de musique classique. Liste de genres instrumentaux de musique classique. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Liste alphabétique des genres instrumentaux de la musique profane classique. Ces genres sont exécutés, soit par un instrument soliste ou une petite formation (exemple : trio, quatuor, quintette) — on parle alors de musique de chambre — soit par un orchestre plus ou moins important (orchestre symphonique, par exemple).

Les genres marqués « danse » peuvent être interprétés de façon indépendante ou dans le cadre dune « suite », genre composé. Dans la tradition italienne, certaines pièces peuvent être désignées simplement par leur tempo (andante, allegro, presto, etc.) Articles connexes[modifier | modifier le code] Bibliographie[modifier | modifier le code] Forme sonate. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. En musique classique, la forme sonate – on peut dire aussi allegro de sonate, ou encore structure sonate, mais il semble préférable d'éviter cette dernière appellation qui est souvent source de confusion – est une forme musicale développée principalement par les compositeurs de tradition germanique dans la seconde moitié du XVIIIe siècle à partir de quelques formes courantes de la période baroque. Historique[modifier | modifier le code] La forme sonate se développe à la fois à partir de la forme binaire récurrente et de la forme ternaire.

Celles-ci sont les principales formes employées dans la composition des mouvements de la suite instrumentale et de la sonate baroque. On comprendra mieux les similitudes et les disparités entre ces diverses formes par l'analyse. Suite (musique) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Suite. Estienne Du Tertre publie en 1557 des suyttes de bransles, faisant ainsi une utilisation du terme quand la forme usuelle n'était alors qu'une paire de danses. La première suite reconnaissable est la Newe Padouan, Intrada, Dantz, and Galliarda de Paul Peuerl (en) en 1611, dans laquelle les quatre danses du titre se répètent dans dix suites.