background preloader

Francs saliens

Facebook Twitter

Francs saliens. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Francs saliens

Pour les articles homonymes, voir Saliens. Ce paysage contemporain composé d'un marais saumâtre entouré d'une épaisse ripisylve pourrait peut-être donner une idée de l'aspect du territoire des premiers saliens des littoraux. Les Saliens sont les membres d'un des peuples germaniques qui constituent la ligue des Francs. Ce peuple vivait à l'origine sur la rive droite du Rhin, comme tous les autres peuples francs, à proximité de son embouchure quant à eux. Ils étaient voisins des Chamaves et des Bataves, autres peuples francs, mais aussi de deux autres peuples non francs, les Frisons et les Chauques.

Cararic (roi des Francs) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Cararic (roi des Francs)

Cararic (vers 460 - 491 ou 510) était un roi d'une partie des Francs saliens, probablement à Tongres[2] dans la seconde moitié du Ve siècle. Il est uniquement connu par un passage de l'Histoire des Francs de Grégoire de Tours. Cararic était sans doute l'un des descendants du roi Clodion le Chevelu et donc un proche cousin du roi Clovis Ier[3]. Il était roi, probablement à Tongres, l'un des royaumes francs avec ceux de Tournai, de Cambrai et de Cologne[2]. En 486, lorsque son cousin Clovis entreprit la conquête du royaume de Syagrius, il lui promit de participer à l'expédition[4]. Quelques années après la mort de Cararic, les Francs saliens firent de sa mort un chant épique. Voici l'unique source d'époque sur Cararic : « Après cela il marcha contre Chararich.

Ragnacaire. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Ragnacaire

Ragnacaire, ou Ragnachaire, est un roi des Francs à Cambrai, tué par son cousin Clovis Ier. Biographie[modifier | modifier le code] Grégoire de Tours raconte que Ragnacaire, roi de Cambrai, avait un favori du nom de Farron avec qui il partageait des mœurs si déréglées que Clovis, ayant eu vent de son comportement, décida d'y mettre fin en soulevant les leudes de Ragnacaire contre leur roi. Ragnacaire fut fait prisonnier avec son frère Riquier. Clovis les tua d'un coup de hache, puis se débarrassa du troisième frère, qu'il fit tuer au Mans[1].

Ascendance[modifier | modifier le code] Certitudes[modifier | modifier le code] Grégoire de Tours dit clairement qu'il a deux frères, Richaire (ou Richer) et Renomer (ou Rignomer, Ragnomer ou Richomer). Quasi-certitudes[modifier | modifier le code] Son royaume a pour siège la ville de Cambrai, conquise par Clodion le Chevelu entre 448 et 451[9]. Childéric Ier. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Childéric Ier

Childéric Ier, né vers 440 et mort en 481, est roi des Francs saliens à partir de 457 ou 458. Son nom, constitué des éléments franciques hild- « combat » et -rīk « puissant », est attesté sous la forme latinisée Childericus[6],[Note 2]. Il est le père de Clovis Ier. Contextes[modifier | modifier le code] Les sources[modifier | modifier le code] La première source importante qui informe sur Childéric est l'Histoire des Francs[8] rédigée par l'évêque Grégoire de Tours.

Trois sources fondamentales et antérieures à celle de Grégoire de Tours évoquent la situation politique du nord de la Gaule[11]. Deux autres sources complètent les informations : la Vita Sanctæ Genovefæ « Vie de Sainte Geneviève »[10], qui témoigne de l'expédition de Childéric sur Paris et une lettre écrite par saint Rémi à Clovis qui donne des informations sur son père.

L'évolution géopolitique en Gaule du nord au Ve siècle[modifier | modifier le code] Mérovée. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Mérovée

Mérovée (ou encore Merowig, Mérovech), né vers 412 et mort en juillet 457, est considéré comme le deuxième roi des Francs saliens. Son existence est entourée de tant d'obscurité que certains historiens en ont fait un roi légendaire[1]. Il aurait régné de 448 à 457. Mérovée a donné son nom à la dynastie des Mérovingiens. Les rois mérovingiens n'ont jamais contesté son existence et se glorifièrent d'appartenir à sa lignée. Clodion le Chevelu. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Clodion le Chevelu

Pour l’article homonyme, voir Clodion. Clodion dit le Chevelu, né vers 390 et mort vers 450, est un chef des Francs saliens, un des peuples germaniques qui constituent la ligue des Francs. Il est essentiellement connu pour être le plus ancien roi de la dynastie des Mérovingiens dont l’existence soit certaine. Clodion n'est connu que par deux brèves mentions, ce qui rend difficile l'établissement d’une biographie par les historiens. Vers le milieu du Ve siècle, Clodion pénètre avec son armée en territoire romain et s'empare du Cambrésis et de l'Artois méridional.

Contexte[modifier | modifier le code] Les sources[modifier | modifier le code] Clodion est connu uniquement par deux sources d'époque, le Panégyrique de Majorien de Sidoine Apollinaire en 458 et l'Histoire des Francs de Grégoire de Tours en 592 : — Sidoine Apollinaire, Panégyrique de Majorien, 458 - traduction d'André Loyen. Liste des rois des Francs saliens. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Liste des rois des Francs saliens

Pour les articles homonymes, voir Saliens. Les Francs entre 400 et 440. Les territoires gris signalent les anciennes provinces romaines[1],[2].