background preloader

Eugène Atget

Facebook Twitter

Eugène Atget, un honnête artisan ? Le Musée Carnavalet encourage une vision par trop "carte postale" de l'artiste parisien.

Eugène Atget, un honnête artisan ?

LE MONDE | • Mis à jour le | Par Claire Guillot C'est toujours la même rengaine avec Eugène Atget (1857-1927). Etait-il un artisan très doué ou bien un artiste ? Etait-il un nostalgique des vieux quartiers de la capitale, enregistrant les détails des rues de Paris avec une chambre photographique vieillotte ? Ou au contraire un pionnier de la photographie, un inventeur du "style documentaire" qui sera décliné par la suite par tant de photographes ? Un pied dans le XIXe siècle, un pied dans le XXe, l'oeuvre d' Atget a toujours fait couler beaucoup d'encre et encouragé de nombreuses lectures.

Il faut dire que le Musée Carnavalet a d'abord pioché parmi ses fonds. Un album hommage de Man Ray Résultat, les portes succèdent aux portes, les escaliers aux escaliers. Place Saint-Médard, marchand ambulant, 1899. › Accéder au portfolio. Eugène Atget, Paris. Au printemps 2012, le musée Carnavalet présente l’œuvre parisienne de l’un des plus célèbres photographes du XXe siècle, Eugène Atget (Libourne, 1857 - Paris, 1927).

Eugène Atget, Paris

L’exposition propose une sélection de 230 épreuves réalisées à Paris entre 1898 et 1927, à partir des fonds du musée Carnavalet, complétés par ceux de la George Eastman House de Rochester et des collections de la Fundación Mapfre à Madrid. Cette rétrospective, qui réunit des images très connues et d’autres demeurées inédites, dresse un portrait atypique de la capitale, loin des clichés de la Belle époque. Le visiteur y découvre les rues du Paris d’antan, les jardins, les quais de Seine, les anciennes boutiques et les petits métiers ambulants. Les photographies d’Atget révèlent en outre l’évolution de sa démarche : à ses débuts, cet autodidacte cherche à rassembler des paysages et des motifs, puis des images de rues parisiennes pour les vendre en tant que modèles aux artistes. Commissaires de l’exposition. Le Paris de 1900 par Atget. Eugène Atget (1857-1927 ) est un photographe français principalement connu pour ses photographies documentaires sur le Paris de la fin du XIXe et du début du XXe siècle.

Le Paris de 1900 par Atget

Dès les années 1880 et jusqu’à sa mort, il a documenté les rues et les habitants de Paris de manière systématique avec une chambre photographique utilisant des plaques en gélatino-bromure d’argent qui demandaient un long temps de pose. Il s’intéressait particulièrement aux devantures des petites boutiques et aux petits métiers qu’il voyait disparaître. À une époque où les photographes tentaient de se rapprocher de la peinture avec l’utilisation du flou, il réalisait des images détaillées, prenant soin du cadrage et de la lumière.

Il a réalisé de cette manière plusieurs dizaines de milliers de photographies qu’il vendait aux propriétaires des magasins ou à des artistes pour une somme modique, il vécut dans la pauvreté et c’est après sa mort que son fantastique travail fut découvert et apprécié à sa juste valeur. Eugène Atget. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Eugène Atget

Portrait d'Eugène Atget réalisé par un photographe anonyme vers 1890. Jean Eugène Auguste Atget, né le à Libourne et mort le à Paris, est un photographe français. Il est principalement connu pour ses photographies documentaires sur le Paris de la fin du XIXe et du début du XXe siècle. Biographie[modifier | modifier le code] Enfance et premières années[modifier | modifier le code] Eugène Atget est né d'un couple d'artisans de la banlieue parisienne. En 1878, de retour à Paris, il tente d'entrer, sans succès, aux cours d'art dramatique du Conservatoire.

L'année suivante, victime d'une affection des cordes vocales, il abandonne le théâtre et Paris pour se lancer dans la peinture, le dessin et la photographie. Le photographe[modifier | modifier le code] Il comprend vite que les peintres, architectes et graphistes ont besoin de documentation, c'est alors qu'il se tourne vers la photographie. Les « petits métiers de Paris »,Joueur d'orgue (1898)

Eugène Atget.