background preloader

Croisades

Facebook Twitter

Forteresses des Croisés

Ordres militaires et hospitaliers des Croisades. Neuvième croisade. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Neuvième croisade

La Neuvième croisade, menée par le prince Édouard d'Angleterre (futur Édouard Ier) en 1271-1272, est généralement considérée comme la dernière des croisades médiévales. Contexte[modifier | modifier le code] Au cours de l’année 1268, le sultan mamelouk Baybars attaque le royaume de Jérusalem et reprend Jaffa (7 mars), Beaufort (15 avril) et Antioche (14 mai). Apprenant ces nouvelles, un certain nombre de nobles, dont Édouard, prince héritier d'Angleterre, décident de se croiser. Mais l’annonce du roi Louis IX de France de se croiser et d’organiser une nouvelle expédition a pour effet de retarder le départ des croisés, pensant se joindre à la croisade du roi de France.

Cette croisade quitte Aigues-Mortes le 1er juillet 1270, mais se dirige vers Tunis au lieu de la Terre sainte et est rapidement décimée par la maladie. Croisé. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Croisé

Le terme croisade n'apparaît qu'au XVe siècle, celui de croisé, qui n'existe pas en latin et qui est issu des langues vernaculaires, n'apparaît qu'au concile de Latran IV en 1215, auparavant le chevalier croisé est désigné comme un pèlerin armé[1]. Pistes pédagogiques "Les croisades" Au XIIe siècle, le contact entre les trois civilisations de la Méditerranée est avant tout marqué par la violence.

Pistes pédagogiques "Les croisades"

Or, avec les croisades, un nouveau type d'affrontement apparaît : la guerre sainte. La chrétienté prêche la croisade pour reprendre le Saint-Sépulcre aux musulmans. Catégorie:Bataille des Croisades. Catégorie:Islam et croisades. Sources arabes sur les croisades. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Sources arabes sur les croisades

Les sources arabes sur les croisades ont longtemps été négligées dans l'historiographie occidentale. Les ouvrages de l'écrivain franco-libanais Amin Maalouf Les croisades vues par les Arabes et Léon l'Africain ont relancé l'intérêt pour ces documents. D'après l'historien Richard Fletcher : « Pour les écrivains islamiques contemporains [des faits], les Croisades n’étaient guère que des escarmouches qui infligeaient des piqûres d’épingle aux confins du monde islamique. ». En fait il faut distinguer les États et dynasties musulmans de Syrie et d'Égypte pour qui les Francs étaient des adversaires (et parfois des alliés) directs des autres royaumes du monde musulman (Mésopotamie, Perse, Asie centrale, Maghreb) pour lesquels la réflexion de R.

Fletcher s'applique davantage. Car, pendant ces croisades, il se passe bien d'autres événements dans le monde musulman. Vocabulaire des croisades. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Vocabulaire des croisades

Le vocabulaire des croisades comprend un certain nombre de termes spécifiques à cette époque de conflits qui vit s'opposer croisés et musulmans, les premiers nommant les autres Sarrasins, ceux-ci les appelant mécréants ou infidèles. Chefs musulmans face aux croisades. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Chefs musulmans face aux croisades

L’objectif des croisades étant de délivrer les Lieux saints de l’occupation musulmane, les croisés se sont retrouvés à lutter contre des chefs musulmans. Cet article dresse la liste des chefs et des États musulmans ainsi que leurs rapports avec les croisés. Contrairement aux États croisés, qui perdurent pendant près de deux siècles sans changer d’institutions et souvent dans une continuité dynastique, les États musulmans se caractérisent par une grande instabilité politique due à deux facteurs.

Le premier est qu’à la mort d’un souverain, ses héritiers commencent le plus souvent à lutter pour la succession, et le second facteur est que lorsqu’un chef subit des échecs répétés face aux Francs, ses soldats considèrent qu’il n’a plus la faveur d’Allah et l’abandonnent, mettant leur chef à la merci d’un émir plus puissant. L’Anatolie[modifier | modifier le code] Liste des principaux chefs croisés. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Liste des principaux chefs croisés

Liste des principaux chefs croisés classés par croisade : La Salle des croisades du château de Versailles créée par Louis-Philippe en 1843 comporte les armoiries et noms des principaux chefs croisés. Première croisade (1096-1099)[modifier | modifier le code] Liste des batailles des Croisades. États latins d'Orient. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

États latins d'Orient

Quatre États furent créés dans la foulée de la première croisade : le royaume de Chypre de 1192 à 1489 (liste des rois). Lors de la prise de Constantinople, au cours de la quatrième croisade, plusieurs États furent également fondés dans l’Empire byzantin : Sources[modifier | modifier le code] Voir aussi[modifier | modifier le code] Armorial d’Orient.

Huitième croisade. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Huitième croisade

La huitième croisade est une campagne militaire lancée par le roi Louis IX, futur « saint Louis », en 1270 à la suite des menaces que le sultan mamelouk Baybars fait peser sur les États latins d’Orient. Situation au Proche Orient[modifier | modifier le code] Croisade des pastoureaux. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Croisade des pastoureaux

La croisade des pastoureaux La croisade des pastoureaux est le nom porté par deux insurrections populaires qui font partie des croisades populaires initiées sans l'appui des puissants et même souvent contre eux. Ces croisades datent de 1251 et de 1320. Septième croisade. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

La septième croisade est la première des deux croisades entreprises sous la direction du roi Louis IX de France (« Saint Louis »). Décidée par le roi en 1244, elle quitte le royaume de France en 1248 et aborde l’Égypte en 1249. Vaincue par les maladies, l’armée ne retrouve sa liberté qu’en 1250, et le roi de France passe les quatre années suivantes à mettre le royaume de Jérusalem en état de se défendre contre les Mamelouks. Sixième croisade. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La sixième croisade, de 1228 à 1229, est une expédition organisée par l'empereur romain germanique Frédéric II pour reconquérir les territoires du royaume de Jérusalem perdus depuis la conquête par Saladin, ainsi que sa capitale.

Elle a été un succès pour les croisés, mais ses objectifs sont atteints par la diplomatie d’un empereur excommunié plutôt que par les combats, au grand scandale de la chrétienté. Cinquième croisade. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La cinquième croisade (1217–1221) est une campagne militaire dont le but était d’envahir et de conquérir une partie du sultanat ayyoubide d’Égypte afin de pouvoir échanger les territoires conquis contre les anciens territoires du royaume de Jérusalem se trouvant sous contrôle ayyoubides. Malgré la prise de Damiette, cette croisade est un échec, à cause de l’intransigeance du légat Pélage et de sa méconnaissance de la politique locale, ce qui le conduisit à refuser les négociations au bon moment. Quatrième croisade. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La quatrième croisade est une campagne militaire qui fut lancée de Venise en 1202.

Elle avait été levée à l'origine en vue de reconquérir les lieux saints, mais la croisade fut détournée par les Vénitiens et aboutit à la prise de Constantinople par les croisés et à la fondation de l'Empire latin d'Orient en 1204. Appel à la croisade[modifier | modifier le code] En 1195, six ans seulement après la précédente, le pape Célestin III appela à une nouvelle croisade ; l'appel fut ignoré par les seigneurs européens. Troisième croisade. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La troisième croisade, qui débuta en 1189 et s'acheva en 1192, est une série d’expéditions menées par Frédéric Barberousse, empereur germanique, Philippe Auguste, roi de France et Richard Cœur de Lion, roi d'Angleterre, dans le but de reprendre Jérusalem et la Terre sainte à Saladin. Cette croisade a permis la reprise d’un certain nombre de ports de Terre sainte, mais n’a pas permis la reconquête de l’hinterland palestinien, ni la reprise de Jérusalem.

Cependant, la libre circulation à Jérusalem fut autorisée aux pèlerins et marchands chrétiens. Contexte[modifier | modifier le code] À la mort de Nur ad-Din, en mai 1174, Saladin alors vizir d’Égypte, se proclame sultan d’Égypte et reprend à son compte le programme d’unification des musulmans syriens et égyptiens pour ensuite combattre les chrétiens de Syrie, reconquérir leurs états et les chasser de Syrie. Deuxième croisade. Pistes pédagogiques "Les croisades" Les Croisades. Siècle, l’hostilité envers les juifs se développe en Europe. Des massacres sont perpétrés dans l’Empire germanique au départ des deux premières expéditions et tout au long des chemins. Après l’établissement des États latins en Terre sainte, les quartiers juifs subsistent, sauf à Jérusalem qui demeure interdite. 1095-1291 - Bilan des croisades - Herodote.net.

L'épopée des croisades a débuté en 1095 avec l'appel du pape Urbain II et s'est étiolée après la bataille de Hattîn, en 1187. Cette période clé du Moyen-Âge a connu par ailleurs l'épanouissement de l'art roman et de l'art gothique, ainsi que l'émergence de la bourgeoisie. Elle s'est caractérisée par une exceptionnelle poussée démographique de l'Europe. Persécution des Juifs pendant la première croisade. Croisade populaire. Première croisade. Chronologie synoptique des croisades. Catégorie:État et fief des croisades. Catégorie:Opération militaire des croisades. Portail:Croisades. Croisades.