background preloader

Congrès de Vienne

Facebook Twitter

Congres de vienne bibliographie gallica fondationnapoleon fr. Acte du congrès de Vienne du 9 juin 1815, avec ses annexes ([Reprod.]) Aller au contenu.

Acte du congrès de Vienne du 9 juin 1815, avec ses annexes ([Reprod.])

L'histoire par l'image. Contexte historique Du traité de Paris au congrès de Vienne Le 30 mai 1814, l’Angleterre, l’Autriche, la Prusse et la Russie, après avoir triomphé ensemble pour la première fois face à Napoléon Ier , signent à Paris un traité avec le nouveau souverain français, Louis XVIII.

L'histoire par l'image

Les puissances alliées veulent par ce traité mettre « fin aux longues agitations de l’Europe et aux malheurs des peuples, par une paix solide, fondée sur une juste répartition des forces entre les Puissances ». Toutes s’engagent alors à se réunir deux mois plus tard à Vienne « pour y ajouter les arrangements rendus nécessaires par l’état dans lequel l’Europe était restée », suite à l’effondrement de l’Empire napoléonien.

Il y a 200 ans, le Congrès de Vienne. « Le plus grand don de n’importe quel homme d’État n’est pas de savoir quelles concessions faire, mais de reconnaître quand les faire. » (Metternich).

Il y a 200 ans, le Congrès de Vienne

Il y a exactement deux siècles, le 9 juin 1815, au château de Schönbrunn, fut signé l’Acte final du Congrès de Vienne, cent vingt et un articles rédigés en trois cents feuillets qui concluent le très long Congrès de Vienne, paraphé sans attendre la défaite définitive de Napoléon. Le traité commençait très pompeusement : « Au nom de la Très-Sainte et Inviolable Trinité ». Cette conférence internationale avait débuté officieusement le 18 septembre 1814 et officiellement le 1er novembre 1814 et les discussions ont duré près de neuf mois ! Ce traité a figé l’Europe pour un siècle jusqu’au Traité de Versailles signé le 28 juin 1919, à l’exception des quelques modifications en 1830, 1848, 1861 et 1870 qui ne remirent pas en cause l’équilibre général de Vienne. La future Sainte-Alliance Les principaux acteurs Et Talleyrand Aussi sur le blog.

Acte final 1815, Congrès de Vienne, MJP. Au nom de la Très-Sainte et Inviolable Trinité Les Puissances qui ont signé le traité conclu à Paris le 30 mai 1814, s'étant réunies à Vienne, en conformité avec l'article 32 de cet acte, avec les princes et États leurs alliés, pour compléter les dispositions dudit traité, et pour y ajouter les arrangements rendus nécessaires par l'état dans lequel l'Europe était restée à la suite de la dernière guerre, désirant maintenant de comprendre dans une transaction commune les différents résultats de leurs négociations, afin de les revêtir de leurs ratifications réciproques, ont autorisé leurs plénipotentiaires à réunir dans un instrument général les dispositions d'un intérêt majeur et permanent, et à joindre à cet acte, comme parties intégrantes des arrangements du congrès, les traités, conventions, déclarations, règlements et autres actes particuliers, tels qu'ils se trouvent cités dans le présent traité.

Acte final 1815, Congrès de Vienne, MJP

[Pologne] Article premier. [Allemagne] Article 15. S. [Confédération germanique] 1. Le Congrès de Vienne et les petites nations : quel rôle pour l’Angleterre ? Notes.

Le Congrès de Vienne et les petites nations : quel rôle pour l’Angleterre ?

Webdocumentaire "Bicentenaire du congrès de Vienne" Il y a exactement deux siècles, le 9 juin 1815, était signé l’acte final du congrès de Vienne.

Webdocumentaire "Bicentenaire du congrès de Vienne"

A cette occasion, le ministère des affaires étrangères et du développement international propose un webdocumentaire consultable à partir d’aujourd’hui à l’adresse suivante : Ce document, qui comporte des entretiens avec M. Laurent Fabius et plusieurs anciens ministres des affaires étrangères, présente ce succès diplomatique obtenu par Talleyrand et le nouvel équilibre européen auquel il a donné naissance.

L’exposition « Le congrès de Vienne, l’invention d’une nouvelle Europe », organisée par la direction des archives du ministère des affaires étrangères et du développement international, présente jusqu’au 31 août 2015 au musée Carnavalet l’original de l’acte final du congrès de Vienne du 9 juin 1815 ainsi que de nombreux documents inédits. Congrès de Vienne. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Congrès de Vienne

Contexte[modifier | modifier le code] Participants[modifier | modifier le code] Toute l'Europe monarchique afflue à Vienne. Quinze membres de familles royales côtoient deux cents princes et deux cent-seize chefs de missions diplomatiques[1]. De nombreux groupes de pression sont également présents : les représentants des juifs d'Allemagne, les chevaliers de Malte, les abolitionnistes de la traite des Noirs, sans compter les inventeurs de recettes pour assurer la paix du monde. Ambitions et manœuvres des puissances européennes[modifier | modifier le code] Liste d'anciens États européens après 1815.

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Liste d'anciens États européens après 1815

Cet article recense les anciens pays qui ont existé en Europe après le Congrès de Vienne en 1815. Méthodologie[modifier | modifier le code] Géographiquement, la liste suivante se limite aux pays ayant existé sur le territoire européen, limité à l'est au Caucase. Historiquement, elle recouvre la période qui débute au Congrès de Vienne en 1815. Elle comprend les pays qui ont existé sur ce territoire et pendant cette période, mais qui n'existent plus aujourd'hui, ou qui ont connu une dissolution éventuelle avant d'être reformés. Cette liste se limite également aux pays dont l'existence est substantielle, c'est-à-dire qu'elle n'inclut pas les divers États unilatéralement proclamés ou dont l'existence est trop brève ; elle compte cependant des États uniquement indépendants en nom, éventuellement fantoches.