background preloader

Concepts et courants philosophiques

Facebook Twitter

Théorie des Formes. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Théorie des Formes

Étymologie[modifier | modifier le code] En premier lieu, dans le contexte de cette doctrine platonicienne, il n'est jamais question de forme au sens propre, de la forme propre d'une chose ; mais justement d'une idée ou d'un concept abstrait au lieu de la forme qu'intuitivement nous considérons réelle des choses que nous considérons également réelles. Cette perspective-ci, intuitive, est proche de la théorie d'Aristote, dite hylémorphisme, sur la substance et la forme. Tout le propos de Platon est de tenter de nous montrer que cette intuition est fausse, illusoire, et que la réalité réelle est ailleurs, en l'occurrence dans un univers purement abstrait ou conceptuel, et atteignable uniquement par l'intellect[réf. souhaitée].

Platon utilise deux termes qui sont traduits indifféremment par forme ou idée[réf. souhaitée] : Hédonismes - Presses universitaires du Septentrion. Cet ouvrage collectif est le fruit d'un colloque sur les philosophies du plaisir qui a réuni philologues et philosophes, spécialistes de l'Antiquité et de la Renaissance, en juin 2004, à l'Université de Lille 3.Les études proposées analysent d'abord la formation des pensées du plaisir dans le monde antique et les débats qu'elles suscitèrent entre les différentes écoles, des grands théoriciens de l'Antiquité grecque jusqu'au début de l'ère chrétienne.

Hédonismes - Presses universitaires du Septentrion

Elles mettent aussi en évidence les réajustements et les discussions qui eurent lieu parfois au sein même des grandes familles philosophiques, chez les Cyrénaïques et les Épicuriens, mais aussi chez les Néoplatoniciens. Portail:Philosophie antique. Philosophie antique. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Philosophie antique

La philosophie occidentale naît véritablement au milieu du VIIe siècle avant notre ère, par des physiciens dont la pensée du monde peut paraître à nos yeux poétique. Ces hommes sont désignés sous le nom de Présocratiques, un terme dérivé de Socrate, l'homme qui est considéré comme le père de la philosophie occidentale. Il faut savoir que certains de ces philosophes étaient des contemporains de Socrate, mais c'est par leurs idées ou leurs écoles respectives qu'ils se voient rattachés à la catégorie des présocratiques. Les berceaux de la philosophie antique se situent en Ionie (la Grèce d'Asie) au niveau de la côte méditerranéenne de l'actuelle Turquie, et ce que l'on nomme la Grande Grèce, le sud de l'Italie.

En Europe, la diffusion du christianisme au travers du monde romain marque la fin de la période dite hellénistique, et nous amène au commencement de la période médiévale. En Europe[modifier | modifier le code] Antisthène Diogène de Sinope. Présocratiques. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Présocratiques

Les présocratiques sont des philosophes qui, dans la Grèce antique, ont participé aux origines de la philosophie et ont vécu du milieu du VIIe siècle av. J. -C. jusqu'au IVe siècle av. J. La Cité Idéale dans l’ancien stoïcisme : un espoir, un mythe ? - Université de Bordeaux - SAM. Liste des écoles philosophiques.

Herméneutique. Catégorie:Courant philosophique. Esthétique. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Esthétique

Première page du livre intitulé Æsthetica de Baumgarten, 1750 Dans le langage courant, l'adjectif esthétique est synonyme de beau. Et comme nom, esthétique est une notion désignant l'ensemble des caractéristiques qui déterminent l'apparence d'une chose, souvent synonyme de design ou d'aspect physique du corps humain. Définition[modifier | modifier le code] Étymologie et sémantique[modifier | modifier le code] Le terme esthétique prend une signification différente selon les langues, n'ayant pas été adopté aux mêmes périodes, et à la suite de l'influence des mêmes œuvres philosophiques (celles de Kant et Hegel notamment).

Le terme est aussi dérivé : l'esthétisme, qui caractérise l'évaluation des valeurs humaines du seul point de vue esthétique (selon le beau et l'agréable), puis désigne ultérieurement un mouvement artistique et littéraire anglais du XIXe siècle. Objet[modifier | modifier le code] Histoire en occident[modifier | modifier le code] Concept (philosophie) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Concept (philosophie)

Pour les articles homonymes, voir Concept. Ne doit pas être confondu avec Idée. Les philosophes modernes (Descartes, Locke) substitueront au concept la notion d'idée, qui désigne plus généralement toute représentation mentale, qu'elle soit d'ordre perceptif, imaginaire ou purement abstrait. Les différents philosophes ne sont pas nécessairement d'accord sur ce qu'est exactement un concept, au-delà de ces définitions générales, bien que des lignes centrales puissent être dessinées.

Ainsi, un concept est souvent une idée générale (le concept de chien rassemble tous les chiens existants et possibles), mais pas nécessairement : chez Leibniz, la notion complète exprime la substance individuelle et ne correspond qu'à elle. Le nominalisme considère que les concepts n'ont pas d'existence réelle ou extra-mentale, ils sont seulement psychologiques et subjectifs[4]. Catégorie:Concept philosophique.