background preloader

Civilisation minoenne

Facebook Twitter

Zakros. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Zakros

Le palais et la ville de Zakros (Ζάκρος) ou Kato Zakros, qui était un port de commerce, ont été construits à l'extrémité Est de la Crète à 45 kilomètres de Sitia. Histoire[modifier | modifier le code] Au début du IIe millénaire, le site voit l'émergence d'une agglomération urbaine qui donne ensuite naissance à un palais, dont les vestiges ont été mis au jour en 1961 par Nikolaos Platon.

Sarcophage d'Aghia Triada. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Sarcophage d'Aghia Triada

Le sarcophage d'Aghia Triada est un sarcophage minoen découvert en 1903 sur le site archéologique d'Aghia Triada. Datant du XIVe siècle av. J. -C., période de la présence mycénienne en Crète[1], il fut découvert dans une chambre funéraire, ou plutôt un petit bâtiment ayant servi de tombe. Unique par les matériaux, l'iconographie, les éléments narratifs, la technique et le style utilisés, le sarcophage d'Aghia Triada fournit un témoignage précieux sur les cérémonies religieuses et les rites funéraires minoens[2].

Découverte et datation[modifier | modifier le code] Le sarcophage d'Aghia Triada a été découvert le 23 juin 1903 par Roberto Paribeni sur une colline abritant un cimetière de la fin de l'âge du bronze, près du site d'Aghia Triada[3]. Ce larnax est l'unique exemplaire en calcaire trouvé à ce jour, et le seul à offrir une série de scènes décrivant le rituel funéraire minoen. Description[modifier | modifier le code] ↑ a, b, c et d B. Santorin (ancienne île) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Santorin (ancienne île)

Santorin était une île antique d'origine volcanique baignée par la mer Égée. L'activité volcanique débutée il y a environ 2 millions d'années a donné naissance à de nombreuses éruptions volcaniques dont une douzaine majeures. La dernière, appelée éruption minoenne et s'étant déroulée vers 1600 av. J. -C., a entraîné la destruction partielle de l'ancienne Santorin dont les îles actuelles de Santorin, Thirassía et Aspronissi constituent les vestiges.

Nécropole minoenne d'Armeni. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Nécropole minoenne d'Armeni

La Nécropole minoenne d'Armeni est un cimetière minoen de la période minoenne tardive (XIIIe siècle av. Phaistos. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Phaistos

Phaistos (en grec ancien Φαιστός / Phaistós) est une ancienne ville de Crète, située sur la côte sud de l'île, dans la plaine de la Messara, à quelques kilomètres de la mer. Le site dégagé consiste essentiellement dans les vestiges d'un palais minoen et selon Guy Rachet « c'est avec celui de Cnossos le plus ancien des palais crétois »[1]. Contrairement au site archéologique de Cnossos, fouillé par Arthur Evans, qui a effectué des restaurations parfois discutées, le site est resté tel qu'il était lors de sa redécouverte par des archéologues italiens. Phaistos, avec Cnossos et Amnisos, fait partie des noms qui ont permis à Michael Ventris d'élaborer les grilles ayant mené au déchiffrement du linéaire B. Lors des fouilles du début du XXe siècle y a été trouvé le célèbre disque de Phaistos, objet de terre cuite qui a fait l'objet d'interprétations diverses et dont certains contestent la véracité.

Carte des principaux sites minoens. Malia. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Malia

Malia est le nom contemporain donné à une ancienne ville de Crète dont le nom n’est pas connu. Le site où se trouve le Palais s’étend sur 9 800 m2. Il était situé sur la côte Nord de l'île, dans une plaine fertile. C’est l’un des quatre sites les plus importants de la civilisation Minoenne. Le site a été occupé dès le Bronze Ancien II par une communauté agricole qui prit de l’importance et se paracheva, au Bronze Moyen, par une agglomération urbaine, puis par le palais qui, à l’instar des trois autres palais crétois, Cnossos, Phaistos et Zakros, reste assez mal connu. Linéaire A. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Linéaire A

Le « linéaire A » est une écriture, encore non déchiffrée, qui fut utilisée dans la Crète ancienne. Cette écriture était composée de quatre-vingt-cinq signes et idéogrammes. On suppose qu'il transcrit la langue des Minoens. C'est Arthur Evans au début du XXe siècle qui découvrit en Crète les vestiges de cette écriture, ainsi que d'autres écritures anciennes. Il les nomma « hiéroglyphes crétois », « linéaire A » et « linéaire B », selon leur apparence et leur ancienneté.

Le « linéaire A » remonte à l'époque minoenne, une période et une civilisation de la Crète antérieure aux invasions grecques, vers -2000 à -1450. Il est généralement écrit de gauche à droite, bien que certaines inscriptions soient dans le sens opposé. La Parisienne (fresque) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

La Parisienne (fresque)

La Parisienne La Parisienne est le surnom donné à un morceau de fresque retrouvé pendant les fouilles de la ville de Cnossos en Crète entreprises par Arthur John Evans entre 1900 et 1920. Kommos Introduction. Kommos is situated on the shores of the Libyan Sea, which borders the western area of the Mesara, the largest plain in Crete (see Map of Mesara).

Kommos Introduction

That plain, extending east-west between the Idaian mountain range and the hills of the Asterousia, has a long and rich history of habitation from as early as the Neolithic Period (ca. 6500 B.C.). The largest ancient sites in the Mesara itself are Phaistos and Gortyn, both excavated by the Italian School of Archaeology during the last century. Phaistos, located on a high bluff commanding spectacular views of the plain, is best known for its sizeable Minoan palaces (ca. 1800-1450 B.C.). Gournia. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Gournia

Gournia (en grec : Γουρνιά) est un site archéologique minoen situé en Crète, dans le nome de Lasithi, à 15 km au nord de Ierapetra. Gournia se situe au sommet d'une colline située à quelques centaines de mètres du golfe de Mirabello. Le site fut fouillé au début du XXe siècle par Harriet Boyd-Hawes. On ne connaît pas le nom du site à l'époque minoenne. Gournia, signifiant « abreuvoir », fut le nom donné au site après qu'on y a découvert de nombreux réceptacles à eau. Le site semble avoir été occupé dès le Minoen ancien, et trouve également des traces d'occupation dès les premiers temps du Minoen moyen. Éruption minoenne. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Datation[modifier | modifier le code] La date précise de l'éruption reste débattue, la datation traditionnelle vers - 1550, établie par l'étude comparée des styles de céramique, ayant été remise en cause par l'utilisation d'autres méthodes (carbone 14, dendrochronologie) qui indiquent des dates plus anciennes.

Les plus récentes datations convergent vers une période située entre - 1628 et - 1600[1],[2]. L'éruption ayant laissé des traces dans une partie du bassin méditerranéen, la confirmation de ces datations pourrait amener à modifier les chronologies relatives des civilisations de la région. On retrouve ainsi des traces des éjectas de l'éruption et les dépôts marins des tsunamis dans les sites archéologiques de tout l'est des rivages de la Méditerranée, ce qui fournit une couche stratigraphique de référence[3].

Déroulement[modifier | modifier le code] Une précédente éruption s'était produite 18 000 ans plus tôt. Disque de Phaistos. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le disque de Phaistos ou disque de Phaestos est un disque d'argile cuite découvert en 1908 par l'archéologue italien Luigi Pernier sur le site archéologique du palais minoen de Phaistos, en Crète. Il pourrait dater du milieu ou de la fin de l'âge du bronze minoen (IIe millénaire). Son diamètre est d'environ seize centimètres et il est couvert, sur ses deux faces, de hiéroglyphes imprimés à l'aide de poinçons.

En tout, ce sont 241 signes, dont 45 différents, qui recouvrent le disque, en formant une spirale partant de l'extérieur vers le centre de l'objet. Son usage, sa signification et même son lieu de fabrication font l'objet d'âpres discussions. De nombreuses théories entourent ce disque, quant à sa provenance, son utilisation ou sa signification. Cnossos. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Cnossos ou Knossos (en grec ancien Κνωσός / Knôsós) est un site archéologique crétois de l'Âge du bronze en Europe, situé à 5 km au sud-est d'Héraklion à l'Ouest du fleuve Kairatos. C'est le plus important des palais minoens et le plus connu des sites crétois depuis sa découverte en 1878.

Civilisation minoenne. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Sauf précision contraire, les dates de cette page sont sous-entendues « avant Jésus-Christ ». La civilisation minoenne s'est développée sur les îles de Crète et de Santorin au sud de la Grèce de 2700 à 1200 av. J. -C.. Tirant sa dénomination moderne du nom du roi légendaire Minos, elle a été révélée par l'archéologue anglais Arthur John Evans au début du XXe siècle. Géographie et environnement[modifier | modifier le code] Carte des principaux sites minoens. Casque en défenses de sanglier. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Architecture minoenne. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L'architecture minoenne est l'architecture spécifique de la civilisation minoenne. Celle-ci s'est développée en Crète de 2700 à 1200 av. J. -C. et tire sa dénomination du nom du roi légendaire Minos. L'architecture minoenne comporte trois phases et peut être divisée en trois temps :

Aghia Triada.