background preloader

Cinéma chinois

Facebook Twitter

Qui contrôle vraiment le cinéma chinois. La production chinoise s’envole également : on compte 618 films produits en 2014, même si seulement la moitié connaît une exploitation en salle.

Qui contrôle vraiment le cinéma chinois

La production est partagée entre plusieurs acteurs publics et privés. Les principaux acteurs restent les groupes publics comme China Film Group, Huaxia (qui produit, à travers ses filiales, une soixantaine de films par an) ou Shanghai Film Group (une vingtaine de films par an). Le groupe Wanda finance ainsi une dizaine de films chaque année (comme Police Story 3, avec Jackie Chan) et joue aussi le rôle de distributeur avec sa filiale Wuzhou Film Distribution. On compte également beaucoup de producteurs privés comme Huayi Brothers Media (The Warlords, The Forbidden Kingdom, Detective Dee and the Mystery of the Phantom flame), Bona Film Group (Red cliff), Stellar Media Group (Shanghai Dreams, de Wang Xiaoshuai) ou encore Beinjing Enlight Pictures (The Last Tycoon). Dans l’ensemble, le cinéma chinois rayonne encore peu hors du pays. Cinéma taïwanais. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Cinéma taïwanais

Cinéma singapourien. Cinéma hongkongais. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Cinéma hongkongais

L'acteur Bruce Lee est considéré comme l'un des plus grands représentants du cinéma hongkongais Le cinéma hongkongais est un des quatre courants du cinéma chinois, avec celui de la Chine continentale, de Taïwan et de Singapour. Étant une ancienne colonie britannique, Hong Kong a bénéficié d'une liberté économique et politique que n'avaient pas la Chine continentale et Taïwan. Elle est devenue un centre de production cinématographique pour le monde sinophone, y compris la diaspora, ainsi que pour l'Asie de l'Est en général.

Pendant des décennies, Hong Kong a été le troisième producteur de films après Hollywood et Bollywood. Malgré la crise du milieu des années 1990, et le retour à la souveraineté chinoise en 1997, les films hongkongais ont gardé leur identité et continuent de jouer un rôle important sur la scène du cinéma mondial. Cinéma de Chine continentale. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Cinéma de Chine continentale

Le cinéma de Chine continentale est un des quatre cinémas en langue chinoise, avec celui de Taïwan, de Singapour et de Hong Kong. Histoire[modifier | modifier le code] Cinéma shanghaïen (années 1920-1930)[modifier | modifier le code] La première projection d'un film en Chine date de 1896, soit un an seulement après celle des frères Lumières. Le premier document filmé chinois qui nous soit parvenu est La montagne Dingjun filmé en 1905. Pendant la décennie suivante les compagnies de production appartiennent principalement à des étrangers. Durant les années 1920, les techniciens chinois apprennent beaucoup des techniciens américains et l'influence américaine se fera sentir dans les deux décennies suivantes. À cette époque, les nationalistes et les communistes luttent pour contrôler les studios principaux et influencer le contenu des films. Le genre social est progressivement remplacé par les films historiques de baishi pian[Quoi ?] Cinéma chinois. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Cinéma chinois

Le cinéma chinois désigne au sens large les films provenant de la Chine continentale, de Hong Kong et de Taïwan. Malgré leurs racines communes et leurs liens linguistiques, historiques et culturels, ses styles comportent des différences. Parfois confondus dans les pays occidentaux, ils ont une histoire et un style qui leur sont propres. Le cinéma hongkongais est assez commercial et très populaire à l'étranger ;Le cinéma taïwanais a été marqué par la domination japonaise jusqu'en 1937 puis par les profondes mutations socio-économiques ;Le cinéma de Chine continentale.

On peut également parler d'un cinéma de la diaspora chinoise. Histoire[modifier | modifier le code] ÉCONOMIE. Le marché du cinéma chinois en brèves. A l’heure où la Chine découvre le cinéma comme divertissement de masse, elle n’a pas l’intention de laisser aux Américains le monopole de ses écrans.décryptage des ambitions chinoises dans l’industrie du cinéma.

ÉCONOMIE. Le marché du cinéma chinois en brèves

CHIFFRES16 C’est le nombre de salles de cinéma qui ouvrent chaque jour en Chine, selon les calculs du Hollywood Reporter. La cadence de construction s’est encore accélérée en 2014 par rapport à 2013, année au cours de laquelle 500 salles ont été bâties (soit 13 par jour en moyenne). La Chine compte aujourd’hui plus de 20 000 salles de cinéma, contre 1 400 en 2002 : un signe parmi d’autres de l’affirmation de sa classe moyenne et de l’essor du 7e art comme activité de loisir. Le pays reste toutefois loin derrière les Etats-Unis, qui totalisent près de 40 000 écrans pour une population quatre fois moindre. 34 C’est le nombre de films étrangers qui peuvent sortir en Chine chaque année, dont 14 en Imax 3D.