background preloader

Cinéma allemand

Facebook Twitter

Cinéma expressionniste allemand. L’esthétique du film "Le Cabinet du Dr Caligari" Cinémathèque française : Zoom sur… Le robot de Metropolis (Fritz Lang - 1926) Lola Montès, le film de Max Ophuls enfin restauré ! – La Cinémathèque française. Portail:Cinéma allemand. Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Portail:Cinéma allemand

Lumière sur [modifier] Index thématique [modifier] Histoire, courants et mouvements Cinéma expressionniste • Heimatfilm • Cinéma sous le Troisième Reich • Cinéma allemand de l'après-guerre • Nouveau cinéma allemand Films Personnes Réalisateurs Producteurs Scénaristes Henrik Galeen • Thea von Harbou • Hans Kyser • Carl Mayer.

Kategorie:Film in Deutschland. Personen werden hier derzeit nicht eingeordnet.

Kategorie:Film in Deutschland

Zur Übersicht über deutsche Filmschaffende gibt es folgende Möglichkeiten: alle deutsche Filmschaffenden Artikel zu Unternehmen der deutschen Filmwirtschaft (Filmgesellschaften, Filmstudios, etc.) liefert diese Abfrage Artikel zu deutschen Filmorganisationen liefert diese Abfrage Unterkategorien Es werden 20 von insgesamt 20 Unterkategorien in dieser Kategorie angezeigt:In Klammern die Anzahl der enthaltenen Kategorien (K), Seiten (S), Dateien (D) Seiten in der Kategorie „Film in Deutschland“ Folgende 33 Seiten sind in dieser Kategorie, von 33 insgesamt. Murnau Stiftung. CineGraph. Filmportal.de - Alles zum Deutschen Film. Le Cinéma Expressionniste Allemand , Une Exposition de la Bibliothèque du Film.

Cinéma allemand de l'après-guerre. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Cinéma allemand de l'après-guerre

La période du cinéma allemand d'après-guerre est l'histoire du cinéma allemand entre 1945 et les années 1950, après la chute du Troisième Reich et la fin de la Seconde Guerre mondiale, jusqu'à l'établissement de la République fédérale d'Allemagne à l'Ouest et de la République démocratique allemande à l'Est. Histoire[modifier | modifier le code] La guerre laisse une Allemagne exsangue et en ruines. Néanmoins, le critique de théâtre Friedrich Luft se souvient que dès 1946, des spectacles se produisent dans plus de 200 salles de Berlin, alors pourtant en grande partie détruite[1].

En 1944, on comptait au total 6484 salles de cinémas sur le territoire du Reich ; en mai 1945, sur les 3000 de la zone occidentale, seuls 1150 sont exploitables[2]. Les progrès technologiques réalisés par le Troisième Reich en matière de réalisation cinématographique se poursuit après guerre[5]. Cinéma sous le Troisième Reich. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Cinéma sous le Troisième Reich

La période du cinéma sous le Troisième Reich est l'histoire du cinéma allemand entre 1933 et 1945. Ce cinéma est marqué d'abord par une "aryanisation" radicale, c'est-à-dire l'éloignement des artistes juifs, ainsi que par l'étatisation progressive des structures artistiques et par des orientations politiques marquées. Il fait suite à la période plus diversifiée artistiquement parlant du cinéma sous la République de Weimar, que d'aucuns ont qualifiée d'« âge d'or du cinéma allemand ». Néanmoins, contrairement à une idée répandue, les films de propagande ne représentent qu'une infime partie des métrages réalisés sous le régime nazi. Joseph Goebbels, ministre de la Propagande et de l'Éducation du peuple, qui a sous sa tutelle l'industrie cinématographique allemande, la mène certes d'une main de fer, notamment en imposant ses choix dans diverses scénarios ou pour un acteur ou une actrice en particulier.

Histoire du cinéma allemand de 1910 à 1930. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Histoire du cinéma allemand de 1910 à 1930

L'histoire du cinéma allemand de 1910 à 1930 est la chronologie qui couvre la période la plus prolifique du cinéma allemand. Il doit son développement à la Première Guerre mondiale et atteint un apogée au cours des années 1920 et au début des années 1930 où des films à retentissement mondial sont réalisés. De même, des stars internationales sont révélées, servant parfois de vivier au cinéma hollywoodien. Lotte Reiniger. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Lotte Reiniger

Pour les articles homonymes, voir Reiniger. Lotte Reiniger à Rome en 1939. Lotte Reiniger (née Charlotte Reiniger le à Berlin et morte le à Dettenhausen) est une réalisatrice allemande puis britannique de films d'animation. Elle est une pionnière au milieu des années 1920 des films d'animation de silhouettes en Allemagne. Les Aventures du prince Ahmed[modifier | modifier le code] En 1926, Lotte Reiniger signe avec Les Aventures du prince Ahmed l'un des tout premiers longs métrages d’animation de l’histoire du cinéma. Œuvre d’une grande précision technique, le film comporte plus de 300 000 images, à 24 images par seconde, soit 65 minutes de film. . « Nous utilisions deux négatifs et personne ne peut imaginer la tension dans laquelle nous attendions le résultat du développement. »[1] Le film est en noir et blanc, mais il a été teint en trempant le positif dans un bain de couleur.

Cinéma allemand. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Cinéma allemand

Le cinéma allemand est l'un des cinémas nationaux à l'histoire la plus prestigieuse. La création cinématographique en Allemagne a fortement été marquée par les ruptures politiques et sociologiques qu'a connues le pays. Les deux guerres mondiales et la séparation en deux États distincts (RFA et RDA) appartenant à des groupes antagonistes (OTAN et pacte de Varsovie, capitalisme et communisme) l'ont influencée au plus haut point.