background preloader

Chevalerie

Facebook Twitter

Catégorie:Chevalerie. Ordre de chevalerie. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Ordre de chevalerie

Des informations de cet article ou section devraient être mieux reliées aux sources mentionnées dans la bibliographie, sources ou liens externes (indiquez la date de pose grâce au paramètre date). Améliorez sa vérifiabilité en les associant par des références à l'aide d'appels de notes. Les ordres de chevalerie apparaissent au XIVe siècle. S'ils affirment dans leur statuts leur volonté de régénérer la chevalerie ou plutôt l'esprit chevaleresque, leur création s'explique aussi par des raisons politiques.

Beaucoup d'ordres disparurent rapidement, mais certains encore en vigueur, ne doivent pas être confondus avec les créations, au XIXe siècle principalement, de pseudo ordres, dits ordres de fantaisie. Historique[modifier | modifier le code] Malgré l'invention d'ordres imaginaires tels qu'un prétendu ordre de la Sainte-Ampoule que Clovis aurait fondé en 496, les ordres de chevalerie sont un phénomène de la fin du Moyen Âge. Tournoi (Moyen Âge) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Tournoi (Moyen Âge)

Pour les articles homonymes, voir Tournoi. Le tournoi regroupe un ensemble d'épreuves au Moyen Âge. Il est pratiqué en Occident entre les IXe et XVIe siècles. L’apogée des tournois se situe dans les années 1125-1225[1]. Duel à l’épée et au bocle (petit bouclier rond) (enluminure du Codex Manesse, 1320) Les enjeux en sont parfois courtois (on se bat pour une belle ou sa couronne de fleurs), pour de l'argent et parfois aussi symboliques, mimant ceux d’un véritable duel ou d’une guerre en réduction. Au Moyen Âge, les tournois regroupent diverses épreuves. Le terrain pouvait être situé sur les marches de deux principautés, mais également dans des landes entre deux villages, les terres cultivées et les habitations étant ainsi épargnées[3]. Le héraut d'arme à la trompette annonce les armoiries des chevaliers rentrant dans la lice au pas. Les chevaliers s’organisent en équipes régionales : Français (du duché de France) contre Normands, Angevins, etc.

Adoubement. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Adoubement

Moyen Âge[modifier | modifier le code] Au XIe siècle, l’adoubement (de l’ancien français « adouber » – littéralement toucher ou frapper) était d’abord une cérémonie séculière et laïque par laquelle le jeune homme franchissait un rite de passage. Son principal élément est la remise des armes[1] par un supérieur social, souvent celui qui a assuré la formation du nouveau chevalier et qui l’a « nourri » selon les expressions de l’époque[2].

L’adoubement s’observe à de multiples niveaux au sein du groupe dominant laïc : si la plus ancienne description d’un rituel d’adoubement est celui de Geoffroy Plantagenêt en l’an 1128 comme successeur du roi d’Angleterre[3], de nombreux guerriers à cheval la pratiquaient aux Xe – XIIIe siècles. Elle concrétise pour eux, en plus de la fin d’une formation, l’obtention du statut de miles, ou chevalier, qui les inscrit dans les rapports féodaux-vassaliques qui structuraient l’aristocratie. Portail du Moyen Âge. Chevalerie. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Chevalerie

La chevalerie désigne le corps des chevaliers, les combattants à cheval. Les Templiers puis les Hospitaliers, au XIe siècle, lui donnent ses lettres de noblesses en leurs faisant prêter des vœux religieux. Elle deviendra, à la fin du XIIe et XIIIe siècle, une institution féodale rassemblant les combattants à cheval, et à laquelle on accédait généralement par la cérémonie de l'adoubement[1]. La chevalerie deviendra la cavalerie noble et s'alliera à la noblesse de souche[1]. La chevalerie est un dérivé du mot cheval, attesté en ancien français dès le XIIe siècle.

Dans la littérature et la critique des historiens l'idéal des valeurs de la chevalerie médiévale est née avec le combattant Philippe de Nanteuil, l'icône de la chevalerie européen. Définition[modifier | modifier le code] Il y a quatre sortes de chevalerie[2] : la chevalerie régulière,le chevalerie militaire,la chevalerie honoraire,la chevalerie sociale. Cinéma[modifier | modifier le code]