background preloader

Chanson de geste

Facebook Twitter

Geste des Lorrains. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Geste des Lorrains

La geste des Lorrains est un cycle de cinq chansons de geste anonymes datant des XIIe et XIIIe siècles. Rédigées en lorrain roman, elles totalisent environ soixante mille vers. Chanson de Walther. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Chanson de Walther

Le combat de Walther. Illustration d'un manuscrit, Bibliothèque universitaire d'Heidelberg La Chanson de Walther (ou Waltharilied, Walthari-Lied, Waltharius, chant de Walther d'Aquitaine) est une chanson de geste en hexamètres latins attribuée au moine Ekkehard Ier de Saint-Gall vers 930[1]. Le texte serait inspiré d'un ancien poème allemand perdu[2] et d'auteur inconnu[3] à une époque du Ve siècle où les invasions ravageaient l'Alsace[4]. Le combat final se situe en Vasgovie (Wasgau) sur une voie menant du Palatinat vers le nord de l'Alsace autour d'une falaise séparée d'une faille étroite, au lieu-dit le Wasigenstein[5]. Ekkehard compose le Waltharilied. Légende[modifier | modifier le code] Vers 430, les Huns tentent de s'emparer de l'Occident en combattant entre autres les Francs, les Burgondes et le peuple d'Aquitaine. Gunther comprend et veut s'emparer du butin[8] pour récupérer la rançon que son père avait dû payer à Attila.

Matière de France. L’automne de la chanson de geste. 1 Voir, sur ces cas limites, P.

L’automne de la chanson de geste

-Y. Badel, « La chanson de geste hors de la chanson de geste », Plais (...) 2 Niaiserie, perte d’idéal, composition bâclée figurent au nombre des reproches récurrents. Dans sa (...) 3 « La chanson d’aventures », Essor et fortune de la chanson de geste dans l’Europe et l’Orient lati (...) 4 W. Kibler signale que L. S. 1L’épopée en vers fait encore recette dans les deux derniers siècles que la tradition historiographique attribue au Moyen Âge. 5 « L’Épopée », La littérature française aux XIVe et XVe siècles, Grundriss der romanischen Literatu (...) 2Les textes composés dans un grand XIVe siècle sont en nombre relativement limité.

La chanson de geste. Chanson de la croisade albigeoise. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Chanson de la croisade albigeoise

Les auteurs[modifier | modifier le code] L'Anonyme est l'auteur de la seconde partie de la Chanson, c’est-à-dire à peu près 6 800 vers. Cet auteur inconnu a fait une œuvre d'une qualité poétique certaine et toujours d'une grande pureté de langue. Bien que catholique, il se montre de temps en temps très anticlérical. Il est engagé contre la croisade et défend constamment les idées de valeur et d’honneur (parage) qui sont celles de la société occitane médiévale. Histoire du manuscrit[modifier | modifier le code] En 1337 le manuscrit faisait partie des biens d'un chaufournier.Il aurait ensuite appartenu à Mazarin.Il a été acheté par Pierre Paul Bombarde de Beaulieu, conseiller de Louis XV.On le trouve après dans la bibliothèque du duc de la Vallière.En 1780, il est acheté pour la bibliothèque du Roi.Il passe dans la bibliothèque nationale française.Il est publié en 1837 par Claude Fauriel, professeur à la Sorbonne. Catégorie:Personnage de la Matière de France.

Matière de Rome. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Matière de Rome

D'après Jean Bodel (1165-1210), la matière de Rome est, avec la matière de Bretagne (le roi Arthur) et la matière de France (Charlemagne et ses preux), l'une des trois grandes thématiques de la littérature du Moyen Âge occidental des 11 et 12èmes siècles. Elle repose sur les mythologies grecque et romaine, et sur des épisodes de l'histoire antique véritable, principalement autour des figures d'Alexandre le Grand et de Jules César, en fait devenue tout aussi légendaires pour l'imaginaire médiéval que les mythes, et se mêlant à eux. Les œuvres de la période, dites romans d'antiquité, sont des réécritures des romans originaux, dans lesquels sont intégrés, comme chez Geoffrey Chaucer : Textes[modifier | modifier le code] Les principaux textes de cette matière sont : Articles connexes[modifier | modifier le code] Liens externes[modifier | modifier le code]

Matière de France. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Matière de France

La Matière de France ou Cycle carolingien est un ensemble de légendes, provenant de France, puis du reste de l'Europe occidentale, notamment l'Italie, l'Angleterre et la Scandinavie, appartenant à la littérature médiévale en ancien français, puis dans diverses langues européennes et qui constituent les chansons de geste. Elle a commencé par être transmise oralement sous la forme d'épopées en laisses de décasyllabes et d'alexandrins assonancés ; les récits qu’on y trouve ont souvent été mis en prose à partir du XIVe et du XVe siècle, alors que les versions antérieures en vers, n'étant plus chantées, tombaient dans l'oubli.

Les auteurs français du Moyen Âge l’ont opposée à la Matière de Bretagne, histoire légendaire des îles Britanniques et de la petite Bretagne, et à la Matière de Rome, interprétation par les poètes médiévaux de la mythologie grecque et de l'histoire de l'Antiquité classique. Ne sont que iij matières à nul homme atandant,

La Chanson de Roland. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. C'est un exemple classique de chanson de geste (du latin gesta « action aventureuse ») par le glissement de l'Histoire à la légende, et par la célébration épique des vertus de la chevalerie, de l'honneur féodal et de la foi. Fondement historique[modifier | modifier le code] Couverture de l’Édition populaire de la Chanson de Roland (1881), illustrée par Luc-Olivier Merson. Selon les Annales carolingiennes (ou Vita Caroli, « Vie de Charlemagne ») du chroniqueur Eginhard, après une campagne en Espagne, à l’appel de son allié, le gouverneur de Barcelone, Suleyman Ibn al-Arabi, l’arrière-garde de Charlemagne, menée par le comte Roland, gouverneur des Marches de Bretagne, doit faire face à une attaque surprise des Vascons dans un col des Pyrénées.

En Catalogne, où son nom apparaît beaucoup dans la toponymie, Roland (Rotllà, Rutlan) est un puissant géant mythique. Guillaume d'Orange (chanson de geste) Durandal. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Durandal

Durandal est le nom de l’épée mythique qui a appartenu au chevalier Roland (736-778), personnage de la littérature médiévale et de la Renaissance. Légende[modifier | modifier le code] La mort de Roland à Roncevaux dans une embuscade tendue par des Vascons est racontée dans la Chanson de Roland (où les Vascons sont remplacés par les Sarrasins). La légende veut que Durandal ait été donnée à Charlemagne, alors qu'il était aux vallons de Maurienne, par un ange de Dieu, afin qu'il la remette à un comte capitaine. Charlemagne en ceignit alors Roland. Étymologie[modifier | modifier le code] Diverses étymologies, parfois délirantes, mêlant langues germaniques ou celtes, basées sur des interprétations pour le moins hasardeuses ont été proposées. . « ronce » (en français) = « doorn » (en néerlandais) = « Dorn » (en allemand) ; « vaux » (pluriel de « val », en français) = « daal » (en néerlandais) = « Thal » ou « Tal » (en allemand) ; Cycle de la croisade.

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Cycle de la croisade

Le Cycle de la croisade se compose de deux volets : Le premier cycle composé de chansons de geste inspirées des événements de la première croisade sont (ordre chronologique): Le second cycle est un groupe de poèmes épiques qui s'est formé vers le milieu du XIVe siècle : Un quatrième poème, portant sur la chute de Jérusalem et sur Saladin, n'a pas été conservé[1]. Chanson de geste. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Chanson de geste

La « geste »[modifier | modifier le code] La geste, du latin gesta, est une « action d'éclat accomplie » de caractère guerrier ou fantastique. Tous les modes d'expression sont utilisés : la parole, le chant, le mime. Pour Paulin Paris, médiéviste, les cantilènes sont très anciennes, et ont précédé et inspiré les gestes et chansons de geste, le mot « geste » « usurpe ordinairement, chez nos premiers poètes, le sens de race ou famille. Il y eut alors la geste des Loherains, la geste des pairs de Vermandois, des enfants d'Aimery, etc »[1] ; Paulin Paris pense que les grandes familles du haut Moyen Âge ont compilé en recueils les récits et cantilènes valorisant leur famille, en excluant plus ou moins les autres, ce qui n'était cependant pas l'intérêt des trouvères qui s'adressaient à la foule. Catégorie:Œuvre de la Matière de France.

Catégorie:Cycle de Guillaume d'Orange.