background preloader

Arts au XIXème siècle

Facebook Twitter

Art réaliste

Art romantique et préromantique. Symbolisme (art) 2006 numéro 3 Du Far West au Louvre : le musée indien de George Catlin. Lieu et pouvoir dans l’orientalisme britannique du xixe siècle. 1L’orientalisme britannique a suscité ces dernières années l’intérêt non seulement des historiens de l’art mais aussi des professionnels des musées.

Lieu et pouvoir dans l’orientalisme britannique du xixe siècle

En 2008, l’exposition The Lure of the East: British Orientalist Painting, à la Tate Britain, révélait pour la première fois la dimension britannique d’un genre plus fréquemment associé à des artistes français tels qu’Eugène Delacroix ou Jean-Léon Gérôme. Cette exposition s’inscrit dans le sillage de travaux déjà engagés portant sur les liens entre orientalisme et Empire britannique, et en particulier sur les implications des représentations orientalistes produites pendant la période d’expansion coloniale fulgurante qui marqua le xixe siècle. 1 Edward W. 3D’inspiration clairement postcoloniale, loin des conceptions traditionnelles de l’orientalisme, ces ouvrages se nourrissent des théories contemporaines sur les rapports de pouvoir dans divers contextes orientalistes.

L’art danois au xixe siècle : autour de l’« École de Copenhague » Texte intégral 1 La thèse de doctorat que nous préparons, consacrée à Anton Melbye (1818-1875), Vilhelm Melbye (182 (...) 1L’appellation « École de Copenhague » ne recouvre pas une forme d’expression de l’art danois que l’on pourrait définir aisément ou rattacher à une région donnée ; elle ne correspond pas non plus à une période spécifique de l’histoire de l’art danois du xixe siècle.

L’art danois au xixe siècle : autour de l’« École de Copenhague »

La production artistique est trop diverse, les démarches des artistes trop différentes, et il n’est pas toujours simple de repérer les liens de ces derniers avec des pays déterminés. Dans le cadre des recherches menées actuellement sur les artistes danois Anton, Vilhelm et Fritz Melbye, dont l’activité s’étend de la fin des années 1830 jusqu’au début des années 1880, cette problématique se révèle saisissante. 2 Le critique littéraire Valdemar Vedel employa pour la première fois en 1890 l’expression d’« âge d (...) Haut de page Notes Emil Hannover, Maleren C. Voir également Nino Zchomelidse, « H.C.

George Catlin. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

George Catlin

George Catlin par William Fisk (1849) Biographie[modifier | modifier le code] En 1821, George Catlin abandonne une brillante carrière d'avocat, pour se consacrer à sa passion : peindre les indiens. Il voyage beaucoup dans les vastes territoires américains, et rapporte des peintures, des dessins et des objets d'artisanat. Son œuvre offre un témoignage essentiel sur la culture amérindienne. Son style est caractérisé par un trait synthétique et un minimalisme des couleurs, révélateur des conditions difficiles de ses voyages, et de la rapidité d'exécution nécessaire.

En 1838, Catlin crée l'Indian Gallery, destinée à rassembler le matériel qu'il a constitué. Le préraphaélisme. Préraphaélisme. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Préraphaélisme

Les débuts de la confrérie[modifier | modifier le code] L'histoire des préraphaélites débute avec la rencontre entre William Holman Hunt et John Everett Millais à la Royal Academy. Considérant que l'art anglais était sclérosé par le conformisme académique, ils souhaitaient retrouver les tonalités claires, vives et chantantes des grands maîtres d'autrefois[1].

Biedermeier. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Biedermeier

La période Biedermeier s'étend de 1815 (Congrès de Vienne) à 1848 (Révolution de Mars 1848) dans les États de la Confédération germanique et dans l'Empire d'Autriche. En politique, elle est liée à la Restauration allemande et au développement de ces États après la période napoléonienne et le Congrès de Vienne. Contemporain des styles Restauration et Louis-Philippe, le Biedermeier désigne d'une part la culture et l'art bourgeois apparus à cette époque, et d'autre part la littérature de ce temps, qui tous deux sont méprisés parce que « terre-à-terre » et « conservateurs ».

La restriction des libertés et, surtout, une certaine défiance à l'encontre de l'action politique entraînent un repli des artistes vers la sphère privée, la famille et le foyer. La fuite dans l'idylle et la vie privée sont par conséquent des thèmes typiques. Orientalisme. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Orientalisme

L'orientalisme est un mouvement littéraire et artistique né en Occident au XIXe siècle. Cet attrait pour l'ailleurs, la recherche de l'exotisme, influença la société. Les salons de la bourgeoisie et de la noblesse donnèrent réceptions et bals costumés sur le modèle fantastique et coloré des cours d'Orient. Certains personnages fortunés prirent la pose, pour faire leur portrait, revêtus des habits soyeux seyants à un émir. L'« orientalisme moderne », en peinture, est le prolongement de l'orientalisme dit classique, et prend sa source vers les années 1905/1910 avec la création de la villa Abd-el-Tif, et de son prix dès 1907. Quelques thèmes[modifier | modifier le code] Le harem fantasmé[modifier | modifier le code] À cette époque, la représentation picturale de la nudité est choquante si elle n’est pas justifiée.