background preloader

Arts asiatiques

Facebook Twitter

Art chinois

Art coréen. Art japonais. Arts de l'Asie du Sud. Arts de l'Asie du Sud-est. Asie centrale. L’importance de l’Asie centrale appelée aussi Sérinde, a été révélée au début du XXe siècle, par les trouvailles archéologiques qui, sur le tracé de la Route de la Soie, ont mis en valeur un patrimoine bouddhique exceptionnel.

Asie centrale

Le climat désertique, favorable à la préservation des matières végétales et organiques a permis la conservation de documents uniques, comprenant des manuscrits et des cycles importants d’images cultuelles bouddhiques. Trois missions françaises sont à l’origine de la collection du musée Guimet : Dutreuil de Rhins (1890-1895), Paul Pelliot (1906-1909), la plus importante, puis celle de Joseph Hackin (1931-1932).

Les pièces rassemblées illustrent l’art des grands centres bouddhiques, qui sont autant d’étapes de la progression des caravanes sur le parcours oriental de la route de la Soie. Asian Art. What's On View The Florence and Herbert Irving Asian Wing, occupying 64,500 square feet, is devoted to Asian art, featuring paintings, calligraphy, prints, sculptures, metalwork, ceramics, lacquers, works of decorative art, and textiles from East Asia, South Asia, the Himalayan kingdoms, and Southeast Asia.

Asian Art

As distinctive as the cultures of Asia are from one another, many pieces in the collection reveal similarities in form and iconography occasioned by the sharing of religions, such as Buddhism and Hinduism, or themes and techniques, such as those found in blue-and-white ceramics or ink painting. Thus, even though the galleries are arranged geographically and chronologically, an exploration of the works on view yields both an appreciation of the art of Asia's many cultures and an understanding of the ties between these traditions.

Arts of China Arts of Japan Arts of South and Southeast Asia Arts of Korea East Asian Conservation Studio History of the Department. Arts Asiatiques. Art tibétain. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Art tibétain

Le terme art tibétain fait référence à l'art du Tibet et d'autres royaumes de l'Himalaya, présents et passés (le Bhoutan, le Ladakh, le Népal et le Sikkim). L'art tibétain est avant tout une forme d'art sacré, qui reflète l'influence dominante du bouddhisme tibétain sur ces cultures. L'art du Tibet peut être étudié sous l'angle des influences qui l'ont nourri au cours des siècles. Influence hellénique[modifier | modifier le code] Influence bouddhiste Mahâyâna[modifier | modifier le code] Lors de l'émergence du Bouddhisme Mahâyâna en tant qu'école séparée, au IVe siècle av. Influence tantrique[modifier | modifier le code] Influence Bön[modifier | modifier le code] La religion chamanique indigène de l'Himalaya, connue sous le nom de Bön, donne à l'art tibétain un panthéon de divinités tutélaires locales. Art serindien. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Art serindien

L’art serindien ou art sérindien est une évolution de l'art gréco-bouddhique de Gandhara, qui s'est développé du IIe au XIe siècles en Serinde (ou Sérinde), une partie de l'Empire Kouchan sous le règne de Kanishka, correspondant environ à la moitié Nord-Ouest de l'actuelle province de Xinjiang au Nord-Ouest de la Chine, avec l'apport d'influences chinoises et persanes. Cet art est lié à l'Empire Kouchan, empire créé par le peuple des Yuezhi dans le bassin du Tarim, une région alors habitée par les Tokhariens (peuple de culture indo-européene).

Les Yuezhi sont venus dans cette région entre le IIe siècle av. J. Art of Asia. Art bouddhique. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Art bouddhique

L’art bouddhique naît dans le sous-continent indien, probablement durant les siècles suivant la mort du Bouddha historique ou Gautama Bouddha (VIe siècle av. J. -C. et Ve siècle av. J. -C.), bien que ses premières manifestations attestées par des découvertes archéologiques semblent dater du règne d'Ashoka. Inde et Asie Centrale[modifier | modifier le code] La période aniconique (du Ve siècle av. Les premières manifestations de l'art bouddhique remontent au règne de l'empereur Ashoka de la dynastie Maurya (-322 à -180), qui voit la construction de nombreux stupas comme celui de Sanchi et l'érection de colonnes exhortant au respect de toutes les créatures et à l'acceptation des enseignements du Bouddha.

Entre le IIe siècle av. Période iconique (depuis le Ier siècle av. Les représentations antropomorphiques du Bouddha ont commencé à apparaître vers le Ier siècle au nord et au nord-ouest de l'Inde.