background preloader

Art préhistorique

Facebook Twitter

Qu’est-ce que l’art protohistorique ? 1 André Breton, « Présent des Gaules », dans Pérennité de l’art gaulois, (cat. expo., Paris, Musée P (...) 1L’art protohistorique est un art constamment actuel.

Qu’est-ce que l’art protohistorique ?

Dès lors qu’il fut entendu – mais il fallut du temps pour que cela advienne – qu’il n’était pas une copie maladroite de l’art classique, de même que les sociétés protohistoriques n’étaient pas de pâles copies des premières civilisations historiques, il tint une place à part dans le panorama des arts anciens. De l’une de ses manifestations les plus spectaculaires, l’art celtique, on fit un art d’anti-académisme, de résistance contre le classicisme, toujours prêt à incarner la création spontanée.

Art rupestre et art pariétal

Vénus paléolithiques. Des tablettes gravées vieilles de 14 000 ans découvertes dans le Finistère. Exhumées près de Plougastel-Daoulas, ces gravures apportent un témoignage inédit sur la culture des chasseurs-cueilleurs de la période dite « azilienne ».

Des tablettes gravées vieilles de 14 000 ans découvertes dans le Finistère

LE MONDE | • Mis à jour le | Par Hervé Morin « Cette iconographie était-elle liée à la chasse, peut-être pour assurer son succès ? Etait-elle strictement symbolique, ou un simple passe temps ? » Les archéologues qui ont étudié le rocher de l’Impératrice, un abri sous roche situé au pied d’une falaise, dans des bois près de Plougastel-Daoulas (Finistère), se posent la question. Mais n’ont pas la réponse. Les deux principales pièces gravées, décrites dans la revue PLOS One du 3 mars, jettent une lumière nouvelle sur cette période de la préhistoire de la fin du paléolithique, avant que les chasseurs-cueilleurs ne cèdent la place aux éleveurs agriculteurs du néolithique. . « Un corpus graphique exceptionnel » Les chercheurs ont donc concentré leur premier article sur deux plaquettes ornées sur les deux faces.

Les sculptures de la fin du Néolithique en Méditerranée occidentale. Actes des journées d’études des statues-menhirs, Saint-Pons-de-Thomières, 1984.

Les sculptures de la fin du Néolithique en Méditerranée occidentale

Fédération Archéologique de l’Hérault, Parc Régional du Haut Languedoc, 1987, 127 p. Actes du 2e colloque international sur la statuaire mégalithique, Saint-Pons de Thomières, septembre 1997. Archéologie en Languedoc, 22, 1998. Atti del congresso “La statuaria antropomorfa in Europa dal neolitico alla romanizzazione”, La Spezia-Pontremoli, 1988. Istituto internazionale di studi liguri, 1994.

Abelanet 1986 : ABELANET (J.) – Signes sans paroles. Anati 1977 : ANATI (E.) – Origine e significato storico-religioso delle statue-stele. Anati 1991 : ANATI (E.) – Statue-Menhir : dall’Asia centrale alle Alpi. Art néolithique. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Art néolithique

L'art néolithique est extrêmement diversifié dans ses expressions. Les préoccupations esthétiques au Néolithique s'expriment à travers la décoration des objets utilitaires (céramique, haches polies) mais aussi par la réalisation de sculptures, de parures et d'œuvres rupestres. Il existe de grandes différences régionales. Mégalithisme. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Mégalithisme

Le mégalithisme est un phénomène complexe, présent dans de nombreuses régions du monde, de la fin de la Préhistoire à nos jours. Le terme désigne une forme d'architecture néolithique consistant à ériger des mégalithes (du grec méga = grand ; lithos = pierre, littéralement de grandes pierres), la période au cours de laquelle ces édifices ont été érigés et leur étude scientifique par les archéologues qui tentent d'en comprendre le sens. Le mégalithisme a notamment revêtu une importance particulière en Europe pour les peuples du Néolithique. L'expression « art mégalithique » est également employée pour faire référence à l'usage de mégalithes, érigés par les groupes préhistoriques à des fins religieuses ou sépulcrales mais aussi comme observatoires astronomiques voire comme médium artistique. Khanacademy. Prehistoric art in Europe. Art préhistorique. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Art préhistorique

Si les premières manifestations discrètes de l'art préhistorique datent de la fin du Paléolithique moyen, celui-ci ne prend une réelle ampleur qu'au début du Paléolithique supérieur (30 000 à 12 000 ans av. J. -C.) avec l'Aurignacien qui marque la première manifestation de l'art figuratif. Il est alors très diversifié dans ses thématiques, ses techniques et ses supports. Il inclut des représentations figuratives animales, des représentations anthropomorphes souvent schématiques, ainsi que de nombreux signes.

Au Mésolithique (12 000 à 8000 av. Au Néolithique (8000 à 3000 av. L'art préhistorique est le fait d'hommes modernes (Homo sapiens) mais aussi de Néandertaliens (découvertes de la Grotte de Gorham). Les différentes théories sur les origines de l'art préhistorique[modifier | modifier le code] Art mobilier. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Art mobilier

Dans le cadre de l'étude de l'art préhistorique, l'expression art mobilier ou « art des objets » désigne l'ensemble de la production par l'homme d'œuvres d'art (soit les artefact qui peuvent aujourd'hui être considérés comme tels) sur objets de dimensions limitées, donc mobiles ou déplaçables. Ce domaine est équivalent au Kleinkunst allemand (littéralement le « petit art ») et au portable art anglais. En Préhistoire[modifier | modifier le code]