background preloader

Art indien

Facebook Twitter

The Emperors' Album: Images of Mughal India. Ainsworth, Maryan W., Denise Allen, Stijn Alsteens, Ian Alteveer, Joan Aruz, Peter Barnet, Andrea J.

The Emperors' Album: Images of Mughal India

Bayer, Peter J. Bell, Deniz Beyazit, Monika Bincsik, Yaëlle Biro, Barbara D. Boehm, Andrew Bolton, Sheila R. Canby, Iria Candela, John T. The Art of Asia. MQB DP Autres Maitres de l Inde. Inde. La section indienne du musée Guimet est constituée d’une part, de sculptures (terre cuite, pierre, bronze et bois) s’échelonnant du IIIe millénaire avant notre ère jusqu’aux XVIII-XIXes siècles de notre ère, et d’autre part, de peintures mobiles ou miniatures, du XVe au XIXe siècle.

Inde

Objets de fouilles, provenant principalement de l’Inde méridionale et mettant en évidence les relations de l’Inde avec l’empire romain au cours des premiers siècles de notre ère, sculptures figurant le Buddha et divers épisodes tirés de la légende bouddhique, effigies des principales divinités du panthéon brahmanique illustrent les différents courants esthétiques qui s’épanouirent sur le sol de l’Inde et influencèrent sous des formes diverses l’art des pays alentour, et notamment de l’Asie du Sud-Est. Glossaire de l'art moghol. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Glossaire de l'art moghol

Cette liste recense et donne une définition des termes spécifiques liés à l'art moghol. A[modifier | modifier le code] B[modifier | modifier le code] Bazar (mot persan signifiant marché) : marché, équivalent du souk arabe.Bidri : ce mot, dérivé du nom de la ville de Bîdâr, désigne une technique de travail du métal née dans cette cité. Il s'agit d'un alliage à base zinc noirci par oxydation au sulfate de cuivre. C[modifier | modifier le code] Chahâr bagh (mot persan signifiant quatre jardins) : jardin enclos de murs et divisé en quatre parties par des canaux et/ou des allées perpendiculaires. D[modifier | modifier le code] Diwan-i 'Am : salle des audiences publiques.Diwan-i Khass : salle des audiences privées. E[modifier | modifier le code] F[modifier | modifier le code] G[modifier | modifier le code] H[modifier | modifier le code] Harâm (mot arabe signifiant interdit, inviolable, sacré) : salle de prière dans une mosquée.

Mahal : pavillon. Miniatures et peintures indiennes. Art moghol. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Art moghol

L'art moghol est l'art produit en Inde sous la dynastie des grands Moghols, c'est-à-dire entre 1528 et 1858. Il se manifeste à la fois dans l'architecture, l'art du livre et la fabrication d'objets d'art en pierre dure, en bois et en métal principalement. Art en Inde. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Art en Inde

La vaste portée de l'art indien est fortement liée avec l'histoire culturelle, les religions et les philosophies qui placent la production d'art et le mécénat dans des contextes sociaux et culturels propres à l'histoire de cette vaste partie du monde. Sachant que par « art indien » on considère l'art des sociétés et des cultures du sous-continent indien et des espaces de l'Asie du Sud-Est où se manifestent influences et échanges culturels avec les cultures issues du sous-continent indien [1]. Les formes artistiques en Inde[modifier | modifier le code] L'art indien peut être abordé selon les critères universels : D'autres lui sont spécifiques : Quelques domaines artistiques doivent être envisagés comme relevant du sous-continent indien : Ce qui n'apparait pas en tant que domaine, comme :

Art de l'Inde des sultanats. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Art de l'Inde des sultanats

L’art de l'Inde des sultanats est la production artistique réalisée dans les parties islamisées de l’Hindoustan avant la mise en place de l’empire moghol. Contexte historique[modifier | modifier le code] La première incursion de l'Islam dans le sous-continent indien a lieu en 711-712, et aboutit à l'islamisation partielle du Hind, alors que Sind et Penjab demeurent aux mains de gouverneurs locaux.