background preloader

Art gothique

Facebook Twitter

Perennité du gothique. Les œuvres qui procèdent de la représentation des formes connues de l’art gothique sont nombreuses dans la première moitié du xixe siècle : on connaît l’immense répertoire de dessins et de gravures qui se constitue depuis la période romantique, et qui alimente le style troubadour.

Perennité du gothique

Ensuite, le renouvellement de l’information par l’approche archéologique et historique a des effets puissants sur les projets d’une architecture néo-gothique : on connaît en France ce fameux dessin de la cathédrale idéale, par Viollet-le-Duc, moins celui de Cuypers (1827-1921) aux Pays-Bas. Les historiens d’aujourd’hui ont analysé cette formidable métamorphose qui conduit les architectes, depuis une inspiration pittoresque et romantique, à substituer dans les références le Moyen-Âge à l’Antiquité [2][2] Claude Mignot, L’Architecture au xixe siècle, Fribourg,.... Partout les architectes du néo-gothique se consacrent à la fois à des chantiers de restauration et à des projets de constructions nouvelles. Ill. 1. Le premier gothique dans le Saint-Empire romain germanique : nouvelles questions, méthodes, résultats et lacunes de la recherche. – Aufbruch in die Gotik, 2009 : Aufbruch in die Gotik: der Magdeburger Dom und die späte Stauferzeit: Landesausstellung Sachsen-Anhalt aus Anlass des 800.

Le premier gothique dans le Saint-Empire romain germanique : nouvelles questions, méthodes, résultats et lacunes de la recherche

Domjubiläums, I, Essays, II, Katalog, Matthias Puhle éd., (cat. expo., Magdeburg, Kulturhistorischen Museum, 2009), Mayence/Magdeburg, 2009. – Back, Höltken, 2008 : Ulrich Back, Thomas Höltken, Die Baugeschichte des Kölner Domes nach archäologischen Quellen: Befunde und Funde aus der gotischen Bauzeit, Cologne, 2008. La sculpture gothique française aux xiie et xiiie siècles. 1Trois ouvrages parus récemment témoignent de la vitalité des études sur la sculpture gothique en France et notamment sur les xiie et xiiie siècles.

La sculpture gothique française aux xiie et xiiie siècles

On notera que les trois volumes ont été publiés par les éditions Picard, qui continuent ainsi à soutenir avec constance les efforts de la recherche sur l’art gothique français, comme ils le font depuis longtemps avec la collection naguère dirigée par la regrettée Anne Prache sur Les monuments de la France gothique. École de Cologne (peinture) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

École de Cologne (peinture)

Stefan Lochner, La Madone au buisson de roses, vers 1440–1442. Stefan Lochner, Retable des patrons de la ville de Cologne (partie centrale), vers 1450 Retable des Clarisses, 1360. L'École de Cologne, plus précisément l'École de peinture de Cologne (en allemand « Kölner Malerschule ») est un groupement de créateurs de peintures, orfèvreries, vitraux, actifs de 1300 à 1550 environ et dont les représentants travaillaient à Cologne ou dans ses environs. Mapping Gothic France. L'Ange au Sourire.

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

L'Ange au Sourire

L'Ange au Sourire reconstitué sur la façade. L'Ange au Sourire, dénommé aussi Sourire de Reims, est une statue dont l'original avait été sculpté entre 1236 et 1245[1]. Cette statue se trouve au portail nord de la façade occidentale de la cathédrale de Reims. Son nom est une appellation de la Première Guerre mondiale. Les anges de la cathédrale de Reims sont bien connus des érudits du XIXe et du début XXe siècle pour leur gracieux sourire. La Première Guerre mondiale[modifier | modifier le code] Pleurants des tombeaux des ducs de Bourgogne. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pleurants des tombeaux des ducs de Bourgogne Claus Sluter, Pleurant no 39 du Tombeau de Philippe le Hardi Les Pleurants des tombeaux des ducs de Bourgogne sont un ensemble de quatre-vingt-deux statuettes d'albâtre sculptées en ronde-bosse, effectuées en Bourgogne au cours du XIVe siècle.

Soixante-quatorze pleurants originaux sont actuellement conservés au Musée des beaux-arts de Dijon, quatre autres le sont au Cleveland Museum of Art, un appartient à une collection privée. Les trois derniers sont actuellement tenus pour perdus. La tradition iconographique des pleurants[modifier | modifier le code] Art gothique. Style néo-gothique. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Style néo-gothique

Dessin de Viollet-le-Duc présentant la flèche de la cathédrale d'Amiens et son décor de plomb ; matériau très utilisé par les architectes du « Gothic revival », qui fut à l'origine d'une vague de saturnisme chez les ouvriers couvreurs et artisans d'art Le style néo-gothique est un style architectural né au milieu du xviiie siècle en Angleterre. Au XIXe siècle, des styles néo-gothiques de plus en plus rigoureux et documentés ont visé à faire revivre des formes médiévales qui contrastaient avec les styles classiques dominants de l'époque. Le mouvement néo-gothique (autrement appelé « Renaissance gothique », sur le modèle du Gothic Revival anglais) a eu une influence importante en Europe et en Amérique du Nord, et il y a peut-être eu davantage d'architecture gothique qui a été construite durant les XIXe et XXe siècles qu'il n'y en a eu à la fin du Moyen Âge et au début de la Renaissance.

On peut distinguer trois phases : Gothique brabançon. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Gothique brabançon

La cathédrale Saint-Rombaut de Malines et sa tour massive inachevée L'église Saint-Gommaire à Lierre. Le style gothique brabançon est une variante du style architectural gothique que l'on retrouve dans de nombreux monuments situés sur le territoire du Brabant historique, c'est-à-dire en Belgique (provinces de Brabant et d'Anvers) ainsi qu'au sud des Pays-Bas (province de Brabant-Septentrional), et dans les régions avoisinantes. Architecture gothique en Espagne. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Architecture gothique en Espagne

L'architecture gothique en Espagne se répandit à la fin du XIIe siècle, assez rapidement après sa naissance en France. Sa consolidation fut lente, combinant à ses débuts les éléments architecturaux romans et gothiques. Sculpture gothique. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Sculpture gothique

Pour les articles homonymes, voir Gothique. Sainte Barbe (vers 1430), Claus de Werve, Boden Museum, Berlin La sculpture gothique est intimement liée à l'architecture gothique qui s'épanouit dans la seconde partie du Moyen Âge en Europe occidentale. Il s'agit au départ d'une sculpture monumentale, immeuble par destination[1], mais son étude concerne également celle de la sculpture funéraire, du mobilier et des objets somptuaires.

Généralités[modifier | modifier le code] Les œuvres les plus nombreuses sont au départ les sculptures religieuses qui ornent les entrées et les portails des églises. Sculpture monumentale[modifier | modifier le code] Gothique international. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Gothique international

Le gothique international (ou style international, ou art européen vers 1400[1]) est une phase tardive de l'art gothique qui s'est simultanément développée sur les terres franco-flamandes, en Bourgogne, en Bohême et dans le nord de l'Italie entre la fin du XIVe siècle et le début du XVe siècle[2] avant de se propager largement à travers l'ensemble de l'Europe occidentale et centrale, justifiant ainsi le nom donné à cette période par l'historien d'art français Louis Courajod à la fin du XIXe siècle[3]. Historique[modifier | modifier le code] Origines[modifier | modifier le code] Une importante version bohémienne prend naissance à la cour d'Empereur du Saint-Empire romain germanique Charles IV à Prague, qui devient pour une brève période[8] le fer de lance de l'art européen.

Peinture gothique. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La peinture gothique est un style de représentation picturale appartenant aux arts gothiques, apparu en Europe occidentale au début du XIIIe siècle, environ 50 ans après les débuts de l'architecture et la sculpture gothiques. La transition entre l'art roman et l'art gothique est imprécise, mais nous pouvons voir dans les prémices de ce style une peinture plus sombre et émotionnelle que dans la période précédente. Elle représente notamment le début de la peinture profane, c'est-à-dire la peinture dont les sujets ne sont pas religieux. La peinture gothique s'est développée en Occident (vers 1200 en France, Allemagne, Angleterre, …) puis a pris son essor en Italie vers 1300 avec la Pré-Renaissance du Trecento et les Primitifs italiens. L’art gothique est avant tout un courant au service de la religion chrétienne. Peindre (la représentation d'une image sur une surface) pendant la période gothique se pratique sur quatre principaux supports : France.

Architecture gothique. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Gothique. Nom et étymologie[modifier | modifier le code] Cathédrale de Sées : vue de la nef vers le chœur. « [Le] fade goût des ornements gothiques, Ces monstres odieux des siècles ignorants, Que de la barbarie ont produit les torrents... » — Molière. Art gothique. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L’art gothique ou art français (en latin francigenum opus) est une période artistique s'étendant sur environ quatre cents ans, qui s'est développée à partir de la seconde partie du Moyen Âge en France puis en Europe occidentale. Art Gothique - Caractéristiques du mouvement.

L’art gothique. L’art gothique se substitue peu à peu à l’art roman au cours de la seconde moitié du XIIe siècle. Né en Île-de-France, il rayonne ensuite dans toute l’Europe jusqu’au début du XVe siècle. Cet art est avant tout religieux, mais il s’exprime également dans des édifices civils ou militaires, qui bénéficient des innovations techniques accompagnant l’avènement du style gothique. L’utilisation systématique de la voûte sur croisée d’ogives et d’arcs-boutants permet d’élever des bâtiments de grande hauteur, dont les surfaces murales sont désormais percées d’amples portes, galeries et fenêtres en arcs brisés.

La lumière entre en majesté dans ces édifices, offrant ainsi des « pages » de plus en plus importantes à l’art du vitrail et de la sculpture. La première des grandes cathédrales gothiques est construite à Sens.