background preloader

Art chinois

Facebook Twitter

Chefs-d'oeuvre de la collection Grandidier. Bibliothèque nationale de France - Chine, l'empire du trait. Chine. La section chinoise du musée Guimet compte environ 20 000 objets couvrant sept millénaires d’art chinois, depuis ses origines jusqu’au XVIIIe siècle.

Chine

Les collections chinoises. À la suite du legs des collections rapportées par Henri Cernuschi de ses voyages en Chine et au Japon entre 1871 et 1873 (près de 5000 oeuvres), le musée confirma sa vocation de musée d'art chinois sous la direction de son premier conservateur Henri d'Ardenne de Tizac (1877-1932).

Les collections chinoises

Celui-ci, à partir de 1905, aidé des savants sinologues français Edouard Chavannes (1865-1918) puis Paul Pelliot (1878-1945), participa à la découverte et à la diffusion de l'art chinois ancien, organisant des expositions thématiques. Alors que la Chine n'en était qu'à ses premiers balbutiements dans le domaine de l'archéologie, il acquit une pièce maîtresse en bronze de la période Shang : "la Tigresse" et suscita de nombreux dons auprès d'amateurs et d'antiquaires, comme la sculpture de bodhisattva provenant des grottes de Yungang, offert en 1922 par Léon Wannieck. Retrouvez les collections du musée Cernuschi sur le portail des collections de Paris Musées. De la Chine aux Arts Décoratifs : l’art chinois dans les collections du musée des Arts décoratifs - du 13 février 2014 au 11 janvier 2015. De la Chine aux Arts Décoratifs retrace l’apparition du goût pour l’art chinois qui prend une ampleur manifeste en France au XIXe siècle, mais aussi l’histoire particulière d’une collection.

De la Chine aux Arts Décoratifs : l’art chinois dans les collections du musée des Arts décoratifs - du 13 février 2014 au 11 janvier 2015

Le Musée Chinois à Fontainebleau inauguré par l’Impératrice Eugénie en 1863, ou encore les Expositions Universelles, sont les prémices de ce nouvel et vif intérêt pour des formes d’art que ces amateurs éclairés vont, pour certains, collectionner avec passion. Shanshui. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Shanshui

Shanshui (chinois : 山水, montagne-eau), est un terme chinois qui évoque le paysage littéraire et pictural. Il désigne plus précisément un type de paysage naturel, non urbain, ou sa représentation dans la peinture chinoise, et qui comporte toujours des inscriptions calligraphiées. Un site géographique doit comporter une inscription pour être un paysage sanshui. Ces calligraphies sont alors à considérer comme formes d'expression graphique et comme contenu littéraire, de style poétique ou autre. Laque. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Laque

Boîte laquée avec motif d'enfants, approx. 1700-1800 dynastie Qing. Asian Art Museum in San Francisco, California. Bronzes chinois. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Bronzes chinois

Vase you à conserver les boissons, dit : la Tigresse. Bronze, H. 35,2 cm loin au Sud du territoire Shang[1]. Hunan, XIe siècle avant notre ère. Musée Cernuschi[N 1]. Céramique chinoise. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Céramique chinoise

La céramique chinoise, principalement connue pour la porcelaine que les Chinois ont inventée, est riche d'une longue tradition d'innovations techniques et stylistiques. De fait, la poterie est un art d'une extrême ancienneté : vers 17000 - 16000 avant l'ère commune[N 1], en Chine comme au Japon, les premières poteries au monde apparaissent dans un contexte de chasseurs-collecteurs du Paléolithique final. La culture néolithique Yangshao (4500-3000 avant l'ère commune) a longtemps été considérée comme la première à fournir en grand nombre des poteries de qualité, mais depuis les dernières années du XXe siècle de nombreux sites à céramique de bonne qualité sont apparus partout en Chine, en particulier avec les cultures Cishan (au Hebei) et Peiligang (au Henan).

La céramique se développe encore, tant sur le plan des formes et des décors que sur le plan technique, sous les dynasties des Shang et des Zhou. Armée enterrée de Qin Shi Huang Di. Peinture chinoise. Bibliothèque nationale de France - Chine. Peinture de lettrés. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Peinture de lettrés

Dong Qichang : Pavillon de chaume de Wanluan. 1597. Rouleau portatif. Encre et couleurs légères sur papier. La peinture de lettrés (chinois simplifié : 文人画 ; chinois traditionnel : 文人畫 ; pinyin : wénrénhuà), ou peinture literati selon la terminologie anglo-saxonne, est un style de peinture très ancien en Chine, mais qui se stabilisa dès la fin de la dynastie Yuan (1280 — 1368), pour trouver sa forme classique avec le lettré artiste Dong Qichang (1555 — 1636), sous le nom d'École du Sud (南宗画 / 南宗畫, nánzōnghuà). V&A · China. Splendeurs des Han, essor de l'empire céleste. Conférences Jeudi 20 novembre à 12h15 L’Empire romain dans les sources chinoises anciennes.

Splendeurs des Han, essor de l'empire céleste

Art chinois. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Art chinois

L’art chinois recouvre l'ensemble des arts de culture chinoise dans le monde chinois et la diaspora. La conception occidentale de l'art est utilisée en Chine à l'époque moderne, dans son sens le plus large, pour aborder toutes les formes d'art pratiquées en Chine tout au long de son histoire. Les céramiques peintes, les briques estampées et les peintures antiques conservées témoignent de la concision graphique typique des artistes chinois. Les artisans peintres utilisaient abondamment les couleurs et traitaient tous les sujets décoratifs et religieux dans un style graphique précis.