background preloader

Art byzantin

Facebook Twitter

A catalogue of the Russian icons in the British Museum. The British Museum uses cookies to ensure you have the best browsing experience and to help us improve the site.

A catalogue of the Russian icons in the British Museum

By continuing to browse the site you are agreeing to our use of cookies. Find out more x The British Museum More search options British Museum shop Online research catalogue A catalogue of the Russian icons in the British Museum By Yury Bobrov / Edited by Chris Entwistle Contents Preface. Premier art byzantin. Période iconoclaste de l'Empire byzantin. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Période iconoclaste de l'Empire byzantin

La période iconoclaste de l’Empire byzantin (dite « querelle iconoclaste » ou « querelle des images Cette période de l'aniconisme chrétien se déroule dans un contexte politique difficile tant à l’intérieur, alors que plusieurs empereurs se succèdent en quelques années, que sur le plan extérieur où l’empire fait face aux invasions des Arabes et des Bulgares. Peinture byzantine. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Peinture byzantine

La peinture byzantine est le renouveau pictural qui s'instaure à la fin du IXe siècle dans l'empire romain d'Orient dans l'art byzantin, après l'iconoclasme précédent qui interdisait la représentation humaine et le deuxième concile de Nicée, qui rétablit le culte des images. Le terme désigne par conséquent de la décadence de Byzance le transfert en Occident de l'influence de leur style pictural (Maniera greca[1]) pendant le Moyen Âge en Europe et plus particulièrement en Italie du nord comme les peintres rassemblés sous l'appellation d'école siennoise et le vocable de peinture italo-byzantine. Paramètres stylistiques[modifier | modifier le code] Renouveau du style en Europe[modifier | modifier le code] Objets de luxe à Byzance. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Objets de luxe à Byzance

Orfèvrerie et joaillerie[modifier | modifier le code] Les orfèvres byzantins sont experts dans les techniques de l'émail cloisonné ainsi que du nielle. Sous les dynasties macédonienne et des Comnène, qui emploient les objets d'art comme des affirmation de leur prestige et comme des outils diplomatiques, l'orfèvrerie est particulièrement développée. Il s'agit la plupart du temps d'objets liés au culte et à la religion, ou bien à l'exercice du pouvoir.

Par le jeu des cadeaux diplomatiques, certains exemples de cette production ont été conservés dans des trésors ecclésiastiques ou princiers d'Europe de l'Ouest. Quelques exemples de la maîtrise des Byzantins dans ce domaine transparaissent dans les objets suivants : Ce cloisonné byzantin incrusté d'émaux constitue probablement une partie d'une couronne.

Mosaïque byzantine. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Mosaïque byzantine

Mosaïque de Michel de Thessalonique (ou St Demetrius) - XIIe siècle - Monastère au toit doré à Kiev Variations de style[modifier | modifier le code] Le style des mosaïques byzantines change au cours des siècles. La diffusion de l'Art byzantin- Histoire des arts. L’Empereur Justinien et l’évêque Maximien de Ravenneentourés de clercs et de soldatsMosaique de la basilique Saint VitalRavenne, Italie Le premier art byzantin est produit entre le IVe siècle (règne de Constantin) et le VIIe siècle (début de l’iconoclasme).

La diffusion de l'Art byzantin- Histoire des arts

Il connaît son apogée sous le règne de Justinien (527-565), alors qu’a lieu une reconquête temporaire de l’Italie, et se caractérise par un mélange de tradition romaine, de tradition orientale et de christianisme. L’urbanisme de Constantinople et les monuments de Ravenne illustrent l’importante architecture richement décorée de mosaïque. Les thèmes principaux de l’art byzantin sont essentiellement le religieux et l’impérial : ils sont souvent associés, comme dans les portraits des empereurs byzantins qui décorent l’intérieur de l’église Sainte-Sophie. L’art religieux n’est cependant pas limité à la décoration monumentale des intérieurs d’églises.

. • La démarche pédagogique Les objectifs disciplinaires : Les approches possibles : Jardins byzantins. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Jardins byzantins

Les jardins byzantins sont un ensemble de styles de jardins développés sous l'empire romain d'Orient du IVe au XVe siècles. Après la prise de Constantinople par Mehmet II, la plupart des jardins byzantins semblent avoir été détruits (les anciens jardins ont très souvent été bâtis). Catégorie:Art byzantin. Catégorie:Architecture byzantine. BYZANTINE MONUMENTS OF ATTICA. Athens, symbol of the classical civilization, changed its course during the Byzantine period.

BYZANTINE MONUMENTS OF ATTICA

During late Antiquity it constituted a great intellectual and cultural center in the Empire. However, the following period was characterized both by the prohibition of the teaching of philosophers in the School of Plato under Justinian and by the conversion of the Parthenon into a Christian church. The veneration of a pagan virgin goddess gave its place to the veneration of the Virgin Mary. These two initiatives of the Byzantine Government sealed the end of the national cultural tradition of the Mediterranean identified with Athens. Gradual demographic and building decline followed indicative of the period after the 6th century in Greece. Art sous l'iconoclasme. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Art sous l'iconoclasme

L'art sous l'iconoclasme est bien plus développé qu'on ne l'imagine généralement. Si les figures saintes ne sont pas représentées, un art impérial important a cours, se manifestant dans l'orfèvrerie et les tissus. Art de la dynastie macédonienne. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Art de la dynastie macédonienne

La dynastie des Macédoniens (867-1056) fut fondée par Basile Ier, et donna lieu à une renaissance artistique plus ou moins comparable à celle qui eut lieu plus tard dans les pays occidentaux, mais limitée à la capitale et à quelques grandes villes provinciales. Contexte historique[modifier | modifier le code] La dynastie macédonienne est considérée comme une période assez stable sur le plan politique : les frontières est et ouest se consolident, notamment avec la prise de Bari en 876. De même, la Crète, et une partie de la Syrie, et de la Palestine retournent dans les mains des empereurs byzantins. Leur alliance avec les Fatimides, généralement mal considérés dans le monde islamique car chiites, permet une consolidation du front oriental. Art de la dynastie comnène.

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L'art de la dynastie comnène, produit dans l'empire byzantin entre 1081 et 1185, s'inscrit dans la continuité de celui de la dynastie macédonienne. Il constitue une sorte de maniérisme, avec des expressions et des gestes exacerbés. Art byzantin lors de l'intermède latin. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L'art dans l'empire byzantin lors de l'intermède latin connaît un immense recul, dû aux pillages de la capitale par les croisés. Histoire[modifier | modifier le code] En 1204, la quatrième croisade se détourne vers Constantinople, qui se voit soumise au pillage.

Les Croisés abolissent la religion orthodoxe et établissent le catholicisme romain, mettant fin au grand Schisme. Toutefois, ils ne parviennent pas à s'attacher la population, et finissent par être expulsés en 1261. Art byzantin. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L'art byzantin s'est développé dans l'Empire byzantin entre la disparition de l'Empire romain d'Occident en 476, et la chute de Constantinople en 1453. L'art produit auparavant dans la même région est confondu avec l'art paléochrétien.

Le terme peut également être utilisé pour désigner l'art des États orthodoxes contemporains à l'Empire byzantin, dont la culture a subi son influence, sans en faire partie réellement (certains historiens parlent du Commonwealth byzantin), comme le premier empire bulgare, le premier État serbe ou la Rus' de Kiev. Architecture byzantine. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. On distingue traditionnellement trois périodes: l’époque primitive (de Constantin jusqu’aux Macédoniens), la période intermédiaire (dynastie macédonienne) et la période tardive (dynasties des Comnènes et des Paléologues). Époque primitive (527—843)[modifier | modifier le code] Le palais submergé, faisant office de citerne. Tous ces édifices possèdent quelques traits en commun. En premier lieu, on voit évoluer au VIe siècle un certain nombre de traditions antiques comme le chapiteau corinthien aux volutes compliquées qui devient le chapiteau imposte ou chapiteau byzantin[N 6].

Période intermédiaire(843-1204)[modifier | modifier le code] Évolution historique[modifier | modifier le code]