background preloader

Architecture militaire médiévale, chateaux forts, fortifications

Facebook Twitter

Châteaux médiévaux dans les Baronnies - Alpara. Les Baronnies s'étendent aujourd'hui sur les départements de la Drôme, des Hautes-Alpes et du Vaucluse.

Châteaux médiévaux dans les Baronnies - Alpara

Cette vaste région n'est pas que le pays du tilleul, de la lavande et de l'olivier. Historiquement, il s'agit d'un vaste territoire compris entre la moyenne vallée du Rhône et la moyenne vallée de la Durance et enclavé entre de grandes entités politiques comme le Dauphiné, la maison des Baux et le comté de Provence. Son relief accidenté est ponctué de châteaux de pierre construits par les membres de trois des grandes familles du Midi médiéval, les Mévouillon, les Montauban et les Mison. Le château à motte. Architecture philippienne. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Architecture philippienne

Ce plan simple fut d'abord réalisé pour le Louvre à Paris, dont la tour fut vraisemblablement commencée en 1190 et achevée en novembre 1202[4]. D'autres tours rondes (bâties aux angles et reliées par des murailles crénelées) furent par la suite construites dans le royaume, sur le même modèle rationnel autour d'un plan régulier, peu coûteux et efficace, percées d'archères à ébrasement triangulaire. De la défense passive à la défense active[modifier | modifier le code] Ces innovations correspondent à une révolution des conceptions de l'architecture militaire, À partir de 1150, les techniques castrales s’adaptent aux progrès de la poliorcétique : alors qu'à la période précédente dite "romane" les forteresses toutes systématiquement implantées dans des endroits naturellement peu accessibles, collines, sommets, îles, presqu'îles, étaient conçues selon deux principes essentiels, la défense passive et la défense en profondeur.

Catégorie:Château fort. Château de Rhuddlan. Château de Caerphilly. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Château de Caerphilly

Gilbert commença à réaliser des travaux au château en 1268, à la suite de son occupation du nord de Glamorgan. La plus grande partie de la construction qui se produisit au cours des trois années qui suivirent eut un coût considérable. Le projet rencontra l'opposition de son rival gallois Llywelyn le Dernier, le site fut par conséquent brûlé en 1270, puis repris par les agents royaux en 1271. Château de Kidwelly. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Château de Kidwelly

Le château de Kidwelly est un château médiéval normand surplombant la rivière Gwendreath et la ville de Kidwelly, dans le comté de Carmarthenshire. L'édifice actuel date, selon les parties, du XIIIe au XVe siècle. Il est propriété du Cadw, qui gère la majorité des châteaux au pays de Galles. Château de Beaumaris. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Château de Beaumaris

Le château de Beaumaris (de l'ancien français beau mareys), sur l'île d'Anglesey, est le dernier château construit lors de la campagne de conquête de la Galles du Nord par Édouard Ier d'Angleterre. Commencé en 1295, il a été conçu par James de Saint George. Malgré 35 ans de travaux, sa construction n'a cependant jamais été terminée, faute d'argent et de matériaux : le roi ayant par la suite tourné son attention vers l'Écosse. Château concentrique. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Château concentrique

Un château concentrique (ou château à enceintes concentriques) est un château avec deux ou trois murs d'enceinte successifs, les murs intérieurs étant plus hauts que les murs extérieurs. Structure[modifier | modifier le code] Catégorie:Fortification des croisades. Donjon. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Donjon

Étymologie et sens du terme[modifier | modifier le code] Il désigne la partie du château réservée au maître (en latin dominus) du château. En dehors de son rôle spécifiquement militaire lors d'un siège, on y installe en général les appartements du seigneur et de sa famille, des réserves stratégiques de nourriture et d'armes ; le donjon sert également pour des prisonniers qu'on cherche à isoler particulièrement. En langue anglaise, le mot dungeon, qui avait au Moyen Âge le même sens de « tour principale », a vu sa signification évoluer jusque désigner uniquement les cachots et les caves d'un château. Au Moyen Âge, le terme donjonum s'appliquait à tout l'ensemble fortifié : logis du châtelain, écuries et Chapelle[1]. Le terme peut être appliqué à des édifices hors d'Europe, organisés selon les mêmes principes, par exemple certaines forteresses du Japon. Catégorie:Motte castrale et château à motte. Maison forte. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Maison forte

Définition de la maison forte[modifier | modifier le code] Il est bien difficile de catégoriser tel édifice en château plutôt qu'en « maison fortifiée ». Catégorie:Architecture militaire du Moyen Âge. Motte castrale. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Motte castrale

Pour les articles homonymes, voir Motte. Une motte castrale est un type particulier de fortifications de terre[Note 1] qui a connu une large diffusion au Moyen Âge[1]. Elle est composée d'un rehaussement important de terre rapportée de forme circulaire, le tertre. Il existe plusieurs formes d'édification de ces ouvrages, souvent appelés à tort « motte féodale », dans toutes les régions d'Europe. La plupart du temps le tertre était entouré d'un fossé[2], le sommet étant occupé par une forte palissade. Le conflit d'intérêts entre les propriétaires fonciers (l'aristocratie et le clergé) et les châtelains entraîne l'émergence du mouvement de la paix de Dieu qui aboutit à redéfinir la répartition des rôles dans la société médiévale.

Le Moyen Age, une histoire de chateaux. Guédelon’s official site. Guédelon: a castle in the making. Chateaux-forts.org. Châteaux-forts de Bourgogne. © OpenStreetMap contributors.Tiles Courtesy of MapQuest© 2016 DigitalGlobeImage courtesy of NASA© Harris Corp, Earthstar Geographics LLCImage courtesy of USGS© Getmapping plc© 2016 GeoEye© 2016 Pasco© GeoContent / (p) Intergraph© 2016 IntermapImage courtesy of the IndianaMapImage courtesy of the Nevada State Mapping Advisory Committee© 2016 InterAtlas© 2016 Eurosense© 2016 IGP© 2016 IGN© Province of British Columbia© 2016 Blom© 2016 Aerials ExpressImage courtesy of LAR-IACImage courtesy of ImagePatch.comState of MichiganEarthstar Geographics SIO© 2012 DigitalGlobe© 2016 Microsoft Corporation© 2010 NAVTEQ© AND© 2010 MapData Sciences Pty Ltd, PSMA© 2010 ZenrinTerms of Use.

Châteaux-forts de Bourgogne

Château fort. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Ne doit pas être confondu avec Château. Des informations de cet article ou section devraient être mieux reliées aux sources mentionnées dans la bibliographie, sources ou liens externes (indiquez la date de pose grâce au paramètre date). Améliorez sa vérifiabilité en les associant par des références à l'aide d'appels de notes. Un château fort (ou château-fort) est une structure fortifiée, essentiellement construite et habitée par la noblesse au Moyen Âge en Europe, au Moyen-Orient et en Asie. Le mot château vient du latin castellum (d'où le terme de castellologie, l'étude des châteaux). Bien que la poudre à canon ait été introduite en Europe au XIVe siècle, elle n'a affecté significativement la construction du château fort qu'au XVe siècle lorsque l'artillerie est devenue suffisamment puissante pour détruire leurs murs en pierre. Château et remparts de la cité de Carcassonne. Château des Baux de Provence - Site officiel - géré par Culturespaces, Les Baux-de-Provence.

Castellologie. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La castellologie (du latin « castellum », château) est l'étude des châteaux du Moyen Âge (plus précisément du Xe au XVe siècle) et par extension des autres fortifications de cette époque[1]. Elle s'intéresse à l'évolution, la fonction, la forme et les relations avec l'environnement des châteaux. Présentation[modifier | modifier le code]