background preloader

Afrique précoloniale

Facebook Twitter

Culture swahilie

Egypte antique. Etats africains précoloniaux. Sao (civilisation) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Sao (civilisation)

Fragment de figurine anthropomorphe en terre cuite Sao[1] Les Sao (ou Saô, Saou, Sow, So, Sô) forment une ancienne population d'Afrique centrale constituée de groupes distincts par leur langue et leur mode de vie, qui se sont fédérés autour de quelques cités plus puissantes. Ils habitaient dans les basses vallées du Logone, du Chari et de la Yoobé sur un territoire correspondant à une partie du Cameroun, du Tchad et du Nigeria actuels. Le terme « Sô » est mentionné pour la première fois par des écrivains de langue arabe au XIVe siècle. D'après les légendes, les Sao avaient des dimensions et des pouvoirs surhumains. Les origines des Sao sont controversées. D'après une théorie récente mieux fondée, les Sao étaient des immigrants partis du Proche-Orient lors de l'effondrement de l'Empire assyrien à la fin du VIIe siècle av.

Figurines anthropomorphes en terre cuite. Dogons. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Dogons

Cet article concerne le peuple dogon. Pour la langue dogon, voir Dogon. Cités oubliées. 1Le fait urbain n’est pas un fait massif en Éthiopie1.

Cités oubliées

Le paysage éthiopien d’aujourd’hui, au moins sur les hauts plateaux cultivés, est ponctué d’une multitude de villages d’agriculteurs, souvent minuscules ; les villes n’y sont apparues que depuis environ un siècle, parfois moins. Les sources écrites et archéologiques de la période médiévale confirment que pendant une longue période, du xe au xvie siècle, il n’existait pas de véritables villes dans la partie chrétienne du pays et que les points fixes, qui structuraient l’espace, étaient seulement les monastères et les églises. Il serait dès lors tentant d’avancer que n’a pas eu lieu ici la révolution qui s’est faite en Europe au Moyen Âge, entre le xie et le xiiie siècle, liée à l’apparition d’une économie de marché : la formation d’un maillage de bourgs et de villes. Ife. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Ife

Pour les articles homonymes, voir IFE. Harar Jugol, la ville historique fortifiée. Harar Jugol, the Fortified Historic Town The fortified historic town of Harar is located in the eastern part of the country on a plateau with deep gorges surrounded by deserts and savannah.

Harar Jugol, la ville historique fortifiée

The walls surrounding this sacred Muslim city were built between the 13th and 16th centuries. Harar Jugol, said to be the fourth holiest city of Islam, numbers 82 mosques, three of which date from the 10th century, and 102 shrines, but the townhouses with their exceptional interior design constitute the most spectacular part of Harar's cultural heritage. The impact of African and Islamic traditions on the development of the town's building types and urban layout make for its particular character and uniqueness. La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0. Trade and the Spread of Islam in Africa. The Trans-Saharan Gold Trade (Seventh–Fourteenth Centuries) Sijilmassa. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Sijilmassa

Sijilmassa ou Sidjilmassa (en tamazight ⵙⵉⵊⵉⵍⵎⴰⵙⴰ) était une ancienne ville importante du point vue commercial au Moyen Âge, la ville se trouvait à l'emplacement actuel de la ville de Rissani au sud d'Errachidia, à 40 km au nord des célèbres dunes de Merzouga, dans la région de Tafilalet au Maroc. Actuellement, des ruines attestent de son existence. Afriques - Débats, méthodes et terrains d’histoire. Carnet d’Afriques, revue d’histoire – Actualité de la recherche en histoire de l'Afrique avant le XXe siècle. Ways of Recording African History. Pourquoi il faut enseigner l’histoire ancienne de l’Afrique subsaharienne.

Rédacteur : Catherine Coquery-Vidrovitch On ne peut comprendre la situation actuelle du continent africain sans l’analyser à la lumière des héritages complexes du continent.

Pourquoi il faut enseigner l’histoire ancienne de l’Afrique subsaharienne.

Celui-ci n’est « né » ni avec les indépendances il y a une cinquantaine d’années, ni avec la colonisation près d’un siècle auparavant, ni avec la « découverte » par les Portugais à la fin du XVè siècle : les Européens n’ont découvert et construit que « leur » Afrique, alors qu’ils étaient, sans le savoir, les derniers arrivés dans une histoire longue de mondialisation. Car les Africains n’ont jamais vécu dans l’isolement, ne serait-ce que parce que l’humanité y est née. Une construction négative du continent a été conçue au moment où se développait du côté européen la traite atlantique des esclaves noirs.

Certes, celle-ci s’ajouta à des traites antérieures plus anciennes, aussi bien vers le monde méditerranéen que vers l’Océan Indien, animées par les Arabo-musulmans depuis le IXe siècle de notre ère. . [1] Cf. Penser et écrire l’histoire d’un Moyen Âge en Afrique. 1 Cette note de lecture a tout d’abord été présentée lors d’un débat organisé le 2 avril 2013 par la (...) 1Le livre de François-Xavier Fauvelle-Aymar, Le rhinocéros d’or.

Penser et écrire l’histoire d’un Moyen Âge en Afrique

Histoires du Moyen Âge africain, a connu dès sa parution en 2013 chez Alma Éditeur un succès exemplaire pour l’histoire de l’Afrique médiévale. Vendu à plusieurs milliers d’exemplaires à sa sortie, récipiendaire du grand prix des « Rendez-vous de l’histoire » 2013, c’est sa parution cet automne en livre de poche qui signe définitivement son succès par la diffusion qu’elle promet1. 2L’ouvrage s’organise en trente-quatre chapitres assez brefs. Mémoire d'Afrique - Le site des passionnés des terres cuites africaines. La cité oubliée de Loropéni. Le jour se lève sur les ruines de Loropeni.

La cité oubliée de Loropéni

Nous sommes au cœur du pays Lobi, dans le Sud-Ouest du Burkina-Faso. Ici se dresse une des plus grandes énigmes de la région : des murs de 6 mètres de haut et longs d’une centaine de mètres ; une enceinte fortifié ; les rares témoins d’une civilisation disparue depuis des siècles… Histoire du Sénégal. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Histoire du Sénégal

L’histoire du Sénégal – avant l'accession du pays à son indépendance en 1960 – s'inscrit d'abord dans celle d'entités plus larges telles que, successivement, le Sahara, le Soudan, la Sénégambie ou l'Afrique-Occidentale française (AOF), avant d'être associée à l'époque contemporaine à celle des États voisins du Sahel africain[1]. Historiographie[modifier | modifier le code] Comme pour bien d'autres pays du continent africain, l'écriture de cette histoire se heurte à de multiples difficultés[2], tant méthodologiques qu'idéologiques.

Outre les commentaires attribués à certains explorateurs antiques[3], les manuscrits des voyageurs arabes constituent les premiers témoignages connus[4]. Histoire de la Somalie. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Histoire du commerce maritime en Somalie. Art rupestre néolithique à Laas Geel : bovin à longues cornes. Histoire de l'Éthiopie. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

L'existence d'un royaume qualifié d'« éthiopien » au sud de l'Égypte est très tôt évoquée dans l'Antiquité par les sources grecques et égyptiennes, sans que sa localisation précise soit clairement identifiée. Au XIe siècle, l'installation de la dynastie Zagwe créée une entité politique au nord du territoire avec Lalibela comme capitale. Elle est renversée par la dynastie salomonienne qui lui succède à partir du XIIIe siècle. Histoire de l'Afrique. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Carte de l'Afrique en 1910 L'Afrique de l'Est est probablement le lieu où l'espèce humaine est apparue, il y a environ 2,5 millions d'années.

Par la suite, des peuples se formèrent, se développèrent, et se répartirent sur le territoire africain. Gold in Asante Courtly Arts. Exploring Africa. De la « cité-État » en Afrique noire. 1C’est en 1840 que le Danois Madvig propose le terme Bystat, qui sera ensuite traduit par Stadtstaat en allemand, City-State en anglais, stato-città en italien et cité-État en français, non pour rendre compte de la Cité grecque, mais du processus politique mis en place par la Rome du ier siècle avant notre ère, lorsque celle-ci unifie l’Italie sous son égide (Glassner 2000 : 36).

Le terme cité-État ne fait donc pas référence à un État contenu à l’intérieur d’une ville, auquel cas on aurait plutôt un « État-cité » – expression que propose notamment V. Ehrenberg (1976 : 53) –, mais bien à une ville qui s’érige en État. 1 Dans son Yoruba Land Law, l’historien P. C. Commerce transsaharien. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Les premiers échanges transsahariens[modifier | modifier le code] Le commerce caravanier[modifier | modifier le code]

Chronologie de l'Afrique. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Préhistoire[modifier | modifier le code] Il y a 150 000 ans environ : origine africaine de l'Homo sapiensIl y a 70 000 ans environ : migration des homo sapiens hors d'Afrique (selon la théorie de l'Origine africaine de l'homme moderne)