background preloader

A1 A2 Gestion relations clients / Fournisseurs

Facebook Twitter

Le plan de marchéage. Le plan de marchéage regroupe l’ensemble des décisions et actions marketing prises pour assurer le succès d’un produit, service, marque ou enseigne sur son marché. Les décisions et actions relatives au plan de marchéage sont prises dans 4 grands domaines qui sont : la politique produit la politique de prix la politique de communication la politique de distribution Ces univers d’actions du plan de marchéage sont également appelés 4 P à cause des initiales de ces 4 termes en anglais (Product, Price, Promotion, Place).

La mise en œuvre du plan de marchéage doit permettre d’atteindre les objectifs découlant de la stratégie marketing. Le plan de marchéage est appelé en anglais marketing mix. Les sous-composantes du plan de marchéage : Source autorisée schéma Cours GL. La zone de chalandise. La zone de chalandise d'un établissement commercial est la zone géographique d'influence d'où provient la majorité de la clientèle.

Il existe 3 grands types de zone de chalandise : une basée sur les informations fournies par la clientèle, par les cartes de fidélité... Une basée sur le temps de parcours (zone isochrone) l'autre basée sur la distance à vol d'oiseau (appelée zone d'isodistance ou zone isométrique, reconnaissable car de forme circulaire) Le premier type a pour qualité de se rapprocher le plus de la réalité. De plus les 2 autres types se basent sur ce premier. Une zone isochrone est une surface délimitée par une courbe géométrique délimitant les points accessibles par un véhicule – terrestre ou aérien – en un temps donné (par exemple, la zone pouvant être desservie en moins de 30 minutes par un livreur de pizza ou un dépanneur de matériel informatique). La zone de chalandise est souvent décomposée de la sorte : Les zones de chalandise sont essentielles pour : Echéancier règlement fournisseurs. La matrice de compatibilité. Demande d'achat.

PGI CEGID

Le Bilan Fonctionnel. La construction du bilan fonctionnel se fait à partir des données brutes trouvées dans le bilan comptable. Il permet de déterminer comment est financé l’investissement et l’exploitation. Bilan fonctionnel : Schéma Bilan fonctionnel : Le cycle de financement Lorsque l'on parle de cycle de financement dans le bilan fonctionnel, cela fait intervenir la notion de ressource stable. Les ressources stables de l’entreprise sont celles à long terme. On y retrouve : les capitaux propresles amortissements et dépréciations de l’actif (correspondent à des ressources puisqu’il s’agit de capitaux qui concourent au réinvestissement de l’actif)et les dettes long terme (emprunt bancaire...) Bilan fonctionnel : Le cycle d’investissement Le cycle d’investissement dans le bilan fonctionnel, fait intervenir la notion d’emploi stable. Bilan fonctionnel : Le cycle d’exploitation Le cycle d’exploitation dans le bilan fonctionnel, fait intervenir les notions d’actif et de passif circulant.

L’Autofinancement AF. Qu’est-ce que l’autofinancement ? L’autofinancement pour une entreprise consiste à recourir à sa propre trésorerie pour financer un investissement. L’entreprise utilise les profits dégagés au cours des années précédentes, et qui n’ont pas été distribués aux associés (ou prélevés par l’entrepreneur). Chaque année, l’entreprise peut calculer à partir de son résultat, sa capacité d’autofinancement (CAF). La CAF, comme elle est définie dans l’article « CAF ou pas CAF ? Faire le choix entre s’endetter ou autofinancer ? Autofinancer intégralement ses investissements n’est pas la plus sûr des façons d’assurer la pérennité de son entreprise. Par ailleurs, le recours à l’emprunt peut générer un effet de levier sur la rentabilité financière de l’entreprise, en fonction du coût de l’emprunt. Couramment, il est conseillé d’autofinancer le court terme, l’activité et d’emprunter sur le long terme, l’investissement (mobilier ou immobilier).

La capacité d'autofinancement CAF. La capacité d'autofinancement (CAF): flux potentiel de trésorerie CAF = produits encaissables - charges décaissables La capacité d'autofinancement (CAF) est un flux potentiel de trésorerie, elle est la différence entre les produits encaissables et les charges décaissables. L'entreprise doit faire face à des décalages de trésorerie dus aux délais de paiement. Par exemple, un fournisseur à payer dans 60 jours est une charge non décaissée, mais décaissable. Un produit encaissable est, par exemple, une vente à crédit, une vente au comptant est une vente encaissée. La capacité d'autofinancement (CAF) ne tient pas compte de ces décalages, mais des flux potentiels de trésorerie. Il ne faut donc pas confondre la capacité d'autofinancement (CAF) avec le Cash-flow, ce dernier est le flux réel de trésorerie de l'entreprise (différence entre encaissements et décaissements).

En savoir plus Comment placer sa trésorerie? Calcul de la capacité d'autofinancement (CAF) à partir du résultat net de l'entreprise. Les avantages de la holding pour le dirigeant. Une société holding peut faciliter la reprise ou la transmission, avec un effet de levier juridique et fiscal avantageux pour l'entreprise. Pour ses dirigeants, elle présente aussi des atouts non négligeables en matière d'impôt sur le revenu, de droits d'enregistrement et d'impôt sur la fortune.

Le plus souvent, les holdings sont utilisées pour reprendre des entreprises, selon le schéma suivant : le repreneur crée une société de ce type qui emprunte pour acquérir les parts de la société cible, et le remboursement de cet emprunt est effectué grâce aux remontées de dividendes de la société d'exploitation devenue filiale de la holding. Ainsi, c'est la société reprise qui finance elle-même, en grande partie, sa propre acquisition.

Les différents types de holding La loi fiscale distingue les holdings passives des holdings actives. Une holding pour reprendre une entreprise Le principal avantage d'une reprise d'entreprise via une holding est lié au coût de l'emprunt. Les holdings et l'ISF. Enregistrement des factures. Enregistrement des factures de vente (facture simple, sans réduction) Une opération de vente constitue toujours un flux allant de l’entreprise vers un client. L’entreprise est donc ressource, et le client emploi. La nature et de TVA, du point de vue de l’entreprise, a été étudiée au chapitre précédent. On sait que l’entreprise agit comme collecteur d’impôt pour le compte de l’Etat, et qu’en conséquence on utilisera des comptes de tiers (4456 et 4457) pour enregistrer les montants de TVA récupérable et collectée.

Ainsi, une écriture de vente aura toujours la structure suivante : La seule difficulté est de déterminer le compte 70 à utiliser (voir ci-après). Enregistrement des factures d’achat (simple, sans réduction) Une opération d’achat constitue un flux allant du fournisseur vers l’entreprise. Ainsi, une facture d’achat aura toujours la structure suivante : Modèles comptables Entreprises de production Ces entreprises achètent des matières premières et/ou des fournitures. Entreprises de négoce. Les clients et les fournisseurs. À chaque fois qu'une entreprise émet ou reçoit une facture de doit ou un avoir, un enregistrement comptable doit être effectué dans un journal. Il est donc nécessaire de savoir comptabiliser les factures simples, les factures avec des réductions commerciales, des réductions financières, des frais de transport, des emballages consignés, les acomptes, ainsi que tous les avoirs aussi bien chez le vendeur (le fournisseur) que chez l'acheteur (le client). 1.

Comment comptabiliser les factures de doit ? A) Les factures de doit simples Ici, il s'agit de l'enregistrement d'une facture de doit simple. B) Les factures avec réductions commerciales Les réductions commerciales (remises, rabais et ristournes) ne s'enregistrent jamais en comptabilité lorsqu'elles figurent sur une facture d'achat ou de vente. C) Les factures avec réductions financières L' escompte , ou réduction financière, est une réduction accordée en cas de règlement anticipé par rapport à la date d'échéance convenue. 2. 3. À retenir. Plan comptable général. 15 mars 2010 Le plan comptable : l’outil des comptables Le plan comptable général contient la liste intégrale des comptes comptables devant être utilisés en comptabilité.

Cela permet d’enregistrer les opérations comptables en respectant les règles comptables. Il existe trois système de plan comptable différent : le système abrégé.le système de base.le système développé, comprenant tous les comptes. Il est composé de 9 classes : chaque premier chiffre représente sa classe d’appartenance : 101. 1011. 10131. 1018. 104. 1041. 105. 1051. 106. 1061. 10611 Réserve légale proprement dite.10612. 1062. 10641 Plus-values nettes à long terme.10643. 1068. 10681 Réserve de propre assureur.10688. 107. 108. 109. 11. 110. 119. 12. 120. 129. 131. 1311. 138. 139. 1391. 13911. 1398. 142. 1423. 143. 1431. 144. 145. 146. 147. 148. 151. 1511. 153. 154. 155. 156. 157. 1572. 158. 1581. 161. 163. 164. 165. 1651. 166. 1661. 167. 1671. 168. 1681. 16881. 169. 171. 174. 178. 1781. 181. 186. 187. 188. 201. 2011. 20121.

Calculer la TVA. Pour déterminer le montant à reverser, comprendre combien vous en avez réglé sur votre achat, une calculatrice qui vous donnera en pourcentage un montant HT et TVA incluse, que vous avez à acquitter ou que vous venez de payer ! Un bon moyen de contrôle, pratique et facile d’utilisation, qui vous simplifiera la vie, efficace si vous cochez le taux d’application en vigueur ! Nous vous conseillons également ( Calculatrices & Outils )... Calculatrice credit Le meilleur moyen de connaître les mensualités que vous allez mettre en place et leur durée, en fonction de la somme que vous empruntez et aussi du taux d’intérêts qui vous a été accordé par la banque ! Calcul votre crédit Calculer votre IMC Le calcul qui tient compte de votre taille et de votre poids, vous donnant ainsi un indice en rapport avec votre masse corporelle qui est alors décrétée fluette, parfaite ou sujette à l’embonpoint !

Calcul de votre IMC Perdre du poids Calcul perte de poids. La déclaration de TVA. Tous les mois -ou tous les trois mois- chaque entreprise se doit de déclarer sa TVA. L'écriture comptable est relativement simple puisqu'elle représente principalement le fait de solder les comptes de TVA déductible et de TVA collectée. Le principe de la déclaration de TVA Une société, lorsqu'elle effectue des achats et des ventes, comptabilise de la TVA déductible (achats) et de la TVA dollectée (ventes).

La TVA déductible est une créance envers l'état, et la TVA collectée est une dette envers l'état. Périodiquement (mensuellement, trimestriellement... selon le régime fiscal choisi), cette société doit solder (= annuler) sa dette et sa créance de TVA. Si la dette est supérieure à la créance, alors elle doit reverser cette différence, dans le cas contraire elle peut soit récupérer cette différence (remboursement de TVA), soit la reporter pour le mois suivant (crédit de TVA). La comptabilisation de la déclaration de TVA Exemple avec de la TVA à décaisser : Exemple avec de la TVA à reporter :

Bases de données - Répertoire SIRENE. SEUIL DE RENTABILITE. Seuil de rentabilité.