Lagunage

Facebook Twitter

Rapport AgroParisTech_comparaison Lagunage aéré, naturel et FPR. Systèmes assainissement petites collectivités. F08 : lagunage aéré_Rhin-Meuse. F07 : lagunage naturel. Exemple combinaison lagunage-FPR. Le-lagunage-naturel-les-lecons-tirees-de-15-ans-de-pratique-en-france (Objet application/pdf) Le groupe de travail sur l'Evaluation des Procédés Nouveaux d'Assainissement des petites et moyennes Collectivités (EPNAC) a pour but d'acquérir, de mutualiser et de diffuser les connaissances sur les procédés de traitement des eaux usées des petites et moyennes collectivités.

le-lagunage-naturel-les-lecons-tirees-de-15-ans-de-pratique-en-france (Objet application/pdf)

Ce site est dédié à tous les acteurs concernés par l'assainissement pour les petites et moyennes collectivités (maîtres d'oeuvre, décideurs, élus, financeurs, scientifiques, bureaux d'études, constructeurs, étudiants…). Actualité du site : Traitement des eaux par phyto-épuration. Un article de Ékopédia, l'encyclopédie pratique.

Traitement des eaux par phyto-épuration

Le traitement des eaux par phyto-épuration est un assainissement non collectif des eaux par phyto-épuration (épuration par l'action de plantes)... État des lieux L'eau de notre planète est à 98 % sous forme salée, et se situe dans les mers et océans. Et pour l'eau douce (soit les 2% restant), seul 0,65 % sont facilement disponibles. L'eau douce potable et accessible est très rare. Une lagune pour épurer les eaux d'un ménage.

Arrêté du 21 juin 1996 assainissement. Charge organique station lagunage. Num_22. LE LAGUNAGE ECOLOGIQUE. Une lagune filtrante pour traiter naturellement les eaux de lavage, Eau : la quête de l or bleu. Technique. Le lagunage est un procédé d'épuration des eaux usées qui consiste en un lent écoulement de l'eau dans des bassins peu profonds, étanches où prolifèrent des bactéries et autres organismes vivants consommant des matières organiques.

technique

Le nombre des agents pathogènes (bactéries, virus, parasites) est considérablement réduit, notamment en raison de la longue période de rétention (plusieurs dizaines de jours) dans les réservoirs6. C’est la complémentarité entre les micro-organismes, les algues et les plantes qui rend cette technique efficace. D’un côté les micro-organismes dégradent les matières organiques et les minéralisent. Les boues issues de la dégradation des matières organiques s’accumulent au fond des bassins. Accueil.