background preloader

Veille fiscale

Facebook Twitter

Exigibilité tva exigible LégiFiscal. Calcul de la TVA déductible - régularisation - droit à déduction - coefficient de taxation. Le calcul de la TVA déductible La TVA, est un impôt indirect sur la consommation dont le taux normal est de 20 %.

Calcul de la TVA déductible - régularisation - droit à déduction - coefficient de taxation

C'est le consommateur final qu i va payer cette taxe lorsqu'il achète un bien ou service. Calcul de la TVA exigible. Le calcul de la TVA exigible Définition de la TVA exigible : C'est la TVA facturée par un assujetti pour les opérations réalisées. 2 éléments sont déterminants: la base et le taux d'imposition.

Calcul de la TVA exigible

Concernant la période d'imposition: on distingue le fait générateur (FG: fait par lequel sont réalisées les conditions légales nécessaires pour l'exigibilité de la taxe) et la date d'exigibilité (DE: l'exigibilité c'est le droit que le Trésor Public peut faire valoir, à partir d'un moment donné, auprès du redevable pour obtenir le paiement de la taxe). Voici le plan du cours : Rappel = TVA à payer = TVA exigible – TVA déductible TVA collectée, ou exigible = base imposable à la TVA (§2) * taux d’imposition (§3) Mais d’abord : quand un assujetti doit-il acquitter la TVA qu’il a collectée ?

§1. Comptabiliser la TVA intracommunautaire. Bien que les achats et ventes intracommunautaires soient en principe exonérés de TVA, il est quand même nécessaire de comptabiliser la TVA sur ces opérations.

Comptabiliser la TVA intracommunautaire

Cela vous permettra de remplir votre déclaration annuelle de TVA ainsi que les documents exigés par l'Union européenne : la Déclaration d'Echange des Biens (DEB) et la Déclaration Européenne de Services (DES). Achat d'un bien ou d'une prestation dans l'Union européenne Les achats de biens réalisés entre des entreprises situées dans deux pays membres différents sont soumis à des règles particulières en matière de TVA. Si vous êtes assujetti à la TVA, votre fournisseur n'a pas à vous en facturer car en revendant ensuite le bien à vos clients, vous allez la collecter vous-même. Cette opération donne lieu à un jeu d'écritures comptables portant le nom d'autoliquidation de la TVA. Par exemple, vous achetez 1000€ de matières premières auprès d'un fournisseur italien. TVA : les régimes d'imposition.

Que vos bénéfices soient imposés à l'impôt sur le revenu (catégorie BIC ou BNC) ou à l'impôt sur les sociétés, vous êtes concerné par ce régime en tant que redevable de la TVA, si votre chiffre d'affaires H.T est compris entre : 82 200 € et 783 000 € pour les activités d'achat-revente, de vente à consommer sur place et de fourniture de logement ; 32 900 € et 236 000 € pour les activités de prestations de services ou non commerciales.

TVA : les régimes d'imposition

Attention : - les entreprises dont le chiffre d'affaires est inférieur aux limites du régime simplifié d'imposition mentionnées à l'article 302 septies A du CGI mais dont le montant de la TVA exigible l'année précédente est supérieur à 15 000 euros relèvent du régime réel normal (dépôt mensuel de déclaration n° 3310 CA3) ; Vous êtes également placé sous ce régime si vous relevez normalement de la franchise en base de TVA et que vous avez opté pour le paiement de la TVA au RSI. Obligations comptables et fiscales des entreprises LégiFiscal. Le code du commerce et le code général des impôts imposent à la plupart des entreprises la tenue d’une comptabilité et la réalisation d’une liasse fiscale.

Obligations comptables et fiscales des entreprises LégiFiscal

Les modalités d’application de ces obligations varient suivant l’activité et la taille de l’entreprise. Principes généraux Les obligations comptables sont précisées dans le code du commerce. Les commerçants personnes morales doivent selon l’article L 123-12 du code de commerce : Procéder chronologiquement à l’enregistrement comptable des opérations affectant le patrimoine de l’entreprise. Les mêmes règles s’imposent pour les commerçants personnes physiques. Les livres obligatoires Les livres obligatoires comprennent : Les comptes annuels Les documents de synthèse Trois documents de synthèse sont obligatoires en fin d’exercice : le bilan, le compte de résultat et l’annexe.

Sont des micro-entreprises au sens du code de commerce, les entreprises ne dépassant pas au titre du dernier exercice comptable clos, 2 des 3 seuils suivants : En quoi consiste l'option pour la TVA sur les débits ? - Assistance juridique entreprise gratuite.