background preloader

Réflexion sur la marque

Facebook Twitter

"Face au 'new normal', les marques de luxe doivent inventer d'urgence une manière de conquérir le Net", prévient Olivier Atban du B.C.G. L’Usine Digitale : Avant de commencer, quel est le périmètre du marché du Luxe ?

"Face au 'new normal', les marques de luxe doivent inventer d'urgence une manière de conquérir le Net", prévient Olivier Atban du B.C.G.

Olivier Abtan : Il est très difficile à délimiter. Pour le cerner, nous réalisons une étude auprès de 10 000 personnes dans 10 pays. Stéphane Truchi : "Le luxe doit garder sa capacité à construire du rêve" La règle des 4 "E" du Marketing Digital pour les marques de Luxe. Tout bon marketeur qui se respecte connait la règle des 4P: - Product – Price – Promotion – Place Certains, plus audacieux, parlent de 5 ou parfois même de 7P.

La règle des 4 "E" du Marketing Digital pour les marques de Luxe

(en rajoutant People, Packaging et Process). Que nous réserve l’avenir ? Être une marque forte à l'heure des réseaux sociaux - BUSINESS REVOLUTION. « La marque, c’est ce que les gens pensent de vous, explique Kapferer, ça ça vaut de l’or, quand vous avez des centaines de millions de gens qui pensent du bien de vous, le good will, et bien vous pouvez résister à toutes les crises !

Être une marque forte à l'heure des réseaux sociaux - BUSINESS REVOLUTION

» Avec l’avènement des médias sociaux, les marques sont sans cesse guettées, scrutées par les clients et les consommateurs qui à n’importe quel moment peuvent dire si ils adorent ou détestent la marque. Pour Jean Noel Kapferer, les marques ne contrôlent plus rien, c’est le consommateur qui fixe les règles du jeu.

Cela exige donc une parfaite transparence de la part des marques qui sont contraintes à viser le zéro défaut ; conclusion : la révolution digitale a augmenté le niveau de la qualité des produits. Index. 7 Français sur 10 prêts à être infidèles aux marques. IONIS BRAND Culture. La marque - 2e édition - Chantal Lai. A la recherche de nouvelles temporalités. Francoise Hernaez Fourrier a dévoilé une étude menée par Ipsos.

A la recherche de nouvelles temporalités

La redéfinition du rôle de la marque, qui est moins de s'affirmer dans une expression ponctuelle à un moment donné que de s'incarner dans le quotidien, entraîne avec elle la nécessité absolue de trouver le bon tempo. Il s'agit de repenser les signes et les temporalités de la marque autour de 4 dimensions : une présence de marque dépublicitarisée ou hyperpublicitarisée et une relation au consommateur sur un temps raccourci ou un temps allongé. 1. La marque magique et hypnotique en concerto : BE MORE !

Le spectacle de la marque qui se donne à voir reste un champ d'expression très performant, mais qui nécessite encore plus de moyens et d'imagination. Pour ce faire, plusieurs possibilités : - L’esthétique - L’art du storytelling - Le contraste texte / image - Des messages hypnotiques 2. La proposition d’expériences de marques nouvelles et dissociées des codes et du logo se développe, notamment dans l’univers du luxe. 3. 4. Marques: feuille de route 2013 - ETUDE. En ce début d’année, l’agence de branding Landor Associates a interrogé les 10 familles qui constituent l’observatoire Landor Families depuis maintenant 5 ans.

Marques: feuille de route 2013 - ETUDE

Les familles ont été invitées à porter un regard rétrospectif sur 2012 et à nous faire part de leurs attentes pour 2013. Les résultats sont éloquents, dressant les grandes lignes d’une feuille de route pour les marques. Sortie de crise, vous avez dit sortie de crise ? D’un point de vue économique, c’est une grande incertitude qui prévaut chez l’immense majorité des familles. L’heure n’est ni au catastrophisme ni à l’optimisme béat. Qu’adviendra-t-il de nos enfants ? Observatoire unique en France, les Landor Families permettent d’étudier non seulement des individus, mais aussi et surtout des familles dans leur dynamiques et leurs interactions.

L'Observatoire Influencia - Les marques ont-elles quelque chose à voir avec l’intérêt général? Publié le 21 décembre 2011 Réponse au point de vue de Dominique Wolton, interviewé par INfluencia le 14 décembre dernier, de Denis Gancel et Gilles Deléris, co-fondateurs de W&Cie et co-auteurs de Ecce Logo, Les marques, Anges et Démons du XXIe siècle...

L'Observatoire Influencia - Les marques ont-elles quelque chose à voir avec l’intérêt général?

Les marques ont-elles quelque chose à voir avec l’intérêt général? Dominique Wolton, au Collège des Bernardins, lors du débat autour du livre Ecce Logo, puis interviewé par INfluencia, défend avec virulence l’idée contraire. Il reproche aux marques et aux publicitaires (“Vous êtes tous les mêmes” ?) D’outrepasser leur rôle, les accuse de pêcher par orgueil. Stratégies - Marketing, Communication, Médias, Marques, Conseils, Publicité. Personnalité de la marque. L'Observatoire Influencia - Les marques, pourvoyeuses d’identité? Publié le 14 décembre 2011 Affirmer sa singularité, exprimer ses différences en consommant, voilà une nouvelle frontière à explorer pour les marques.

L'Observatoire Influencia - Les marques, pourvoyeuses d’identité?

Comment peuvent-elles participer à “l’invention de soi“ ? Voici quelques pistes... Après la recherche culturelle et symbolique au service des marques, traitée la semaine dernière, voici la “performativité“ ou comment les marques concourent à la construction identitaire et sociale des individus. Www.influenciatendance.net/lerapport/2014/ LE Rapport INfluencia / Dagobert : c'est quoi une marque qui compte ? La perte de valeur de la marque est au cœur des préoccupations des professionnels du marketing et de la communication.

LE Rapport INfluencia / Dagobert : c'est quoi une marque qui compte ?

Pourtant, l’importance de cet actif immatériel semble très relative pour une majorité de consommateurs, comme le montre l’étude exclusive réalisée par Limelight Consulting pour LE Rapport INfluencia / Dagobert La marque est souvent l’alfa et l’oméga de la stratégie des entreprises, l’élément sur lequel elles s’appuient pour bâtir leur avenir et entretenir la relation de confiance nouée avec leurs consommateurs. Le résultat de l’enquête menée par Limelight Consulting en juillet dernier auprès d’une centaine de professionnels du marketing et de la communication n’en est que plus rude : très peu de marques compteraient vraiment pour les consommateurs ! 65 % des personnes interrogées ont en effet estimé que, parmi les marques qu’elles consomment personnellement, peu ou très peu d’entre elles comptent vraiment à leurs yeux. Identitévisuelle.