background preloader

Recherches latin

Facebook Twitter

Perso. Pline l'Ancien Pline l'Ancien était l'oncle de Pline le Jeune.

perso

Il est mort asphyxié par les gaz émis lors de l'éruption du volcan. Pline le Jeune, à la demande de Tacite, le grand historien, relate, dans deux lettres, la mort de son oncle, Pline L'Ancien. Pline l'Ancien, grand scientifique, et observateur attentif des phénomènes naturels, était venu avec sa flotte à Pompeï pour observer de près la terrible éruption volcanique et ses conséquences, mais aussi pour porter secours aux habitants. Bien qu'empruntée aux rares rescapés, Pline le Jeune observe le phénomène depuis le cap Misène, donc du nord, de l'autre côté du golfe de Naples - la relation de la tragédie constitue pourtant un récit précis, de grande valeur scientifique et documentaire. Voici le texte de la première lettre de Pline le Jeune racontant les circonstances de la mort de son oncle (VI, 16) : "Pline salue Tacite. je vous en sais gré, car sa mort, célébrée par vous, lui vaudra une gloire immortelle.

La vie à Pompéi. Accueil sommaire Pompéi la vie à Pompéi Sommaire: I) la vie à Pompéi avant l'éruption du Vésuve 1) la politique et la vie des habitent 2) les gens, les esclaves et les riches II) la vie à Pompéi après l'éruption du Vésuve Sources I) la vie à Pompéi avant l'éruption du Vésuve 1) la politique et la vie des habitants Pompéi, c'est Rome en petit; la vie à Pompéi devait être la vie romaine en miniature.

La vie à Pompéi

La plus grande partie du temps des Pompéiens fût consacrée au plaisir, il leur en restait cependant un peu pour les affaires. Pompéi, étant une colonie romaine, devait être parmi les villes les plus favorisées. Pompéi, cité commerçante et florissante de près de 20000 âmes, incarne la prospérité. 2) les gens, les esclaves et les riches Peut-être en effet, dans ces pays où existait l'esclavage, la fortune étant moins divisée, chacun en avait-il une meilleure part. Biographie de Pline l'Ancien. Né dans une riche famille à Côme dans le nord de l'Italie, Pline suit à Rome les cours de l'école des Rhéteurs.

Biographie de Pline l'Ancien

Il commence ensuite une carrière équestre dans l'administration impériale. Préfet d'une aile de cavalerie, il fait campagne en Germanie, entre 47 et 57. Il interrompt sa carrière pendant les dernières années du règne de Néron et se consacre alors à des travaux littéraires. Devenu empereur, Vespasien, qui était son ami, le rappelle dans l’administration. En dépit des lourdes tâches de sa carrière administrative, Pline occupe la plus grande partie de son temps à d’innombrables lectures dont il fait des résumés.

La dernière partie de sa vie est dévolue à une vaste compilation (trente-sept livres) dédicacée à Titus : son Histoire naturelle. Pline l'Ancien. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Pline l'Ancien

Pour les articles homonymes, voir Pline. Il adopta son neveu, qui prit le nom de Gaius Plinius Caecilius Secundus, Pline le Jeune en 79 ap. J. -C.. Biographie[modifier | modifier le code] Lieu de naissance[modifier | modifier le code] Formation[modifier | modifier le code] Carrière militaire[modifier | modifier le code] Recherches[modifier | modifier le code] Sous Néron, il vécut principalement à Rome. Entre-temps, il compléta les vingt livres de son « Histoire des guerres germaniques », seul ouvrage de référence cité dans les six premiers livres des Annales de Tacite (I, 69). Il consacra beaucoup de son temps à des sujets relativement plus sûrs, comme la grammaire et la rhétorique. Au service de l'État[modifier | modifier le code] Il compléta une Histoire de son Temps en 31 livres, traitant du règne de Néron jusqu'à celui de Vespasien, qu'il voulait ne laisser paraître qu'après sa mort (N.

Pline l'Ancien : Histoire naturelle : oeuvre compète. I et II.

Pline l'Ancien : Histoire naturelle : oeuvre compète

Des guirlandes; des couronnes tressées. III. Quels sont ceux qui ont inventé l'art d'assortir les fleurs. Quand s'est-on servi pour la première fois du mot corolle, et pourquoi? IV. Résumé: PLINE L'ANCIEN. Pline l'Ancien – ainsi nommé pour le distinguer de son neveu et fils adoptif Pline le Jeune – fut parfois appelé Pline le Naturaliste.

PLINE L'ANCIEN

Le seul ouvrage qui reste de lui est en effet une Histoire naturelle. Et, malgré l'importance de ses écrits historiques qui constituent l'une des principales sources de Tacite, son « enquête sur la nature » s'est imposée comme une sorte de bilan du savoir de l'époque. C'est ce qui lui a valu de traverser heureusement les siècles. Gaius Plinus Secundus, chevalier romain né à Côme, fut un auteur remarquablement fécond.